Mérignac Soleil : mutation programmée d’une zone commerciale asphaltée en quartier mixte fertile : Entretien avec Jérôme Goze, directeur général délégué de la SPL La Fab

Rédigé par Stéphanie SONNETTE
Publié le 01/07/2020

Plan guide élaboré par l’équipe OMA/MDP/Alto Step/8’18”.

Dossier réalisé par Stéphanie SONNETTE
Dossier publié dans le d'A n°282

Depuis l’installation du premier hypermarché Carrefour en 1969, la zone commerciale de Mérignac Soleil n’a cessé de s’étendre, jusqu’à devenir la plus vaste de l’agglomération – 70 hectares de parkings et de hangars entre le centre-ville et l’aéroport –, et l’un de ses principaux îlots de chaleur. Identifiée lors de la consultation « 50 000 logements autour des axes du transport collectif » lancée en 2010 par Bordeaux Métropole pour accueillir du logement abordable le long du tramway, elle a vocation à devenir à terme un quartier mixte, accueillant 2 800 logements et 90 000 m2 de commerces, d’activités, de services et d’équipements.

Mérignac Soleil n’a rien d’une friche sur laquelle on viendrait redéployer un nouveau projet urbain. C’est une zone qui reste aujourd’hui très attractive, avec 10 millions de visiteurs par an. Comment dans ces conditions amorcer cette mutation, alors même que la collectivité ne possède pas le foncier ? (...)

Abonnez-vous à D'architectures
.

Réagissez à l’article en remplissant le champ ci-dessous :

Vous n'êtes pas identifié.
SE CONNECTER S'INSCRIRE
.

> L'Agenda

Novembre 2022
 LunMarMerJeuVenSamDim
44 01 02 03 04 05 06
4507 08 09 10 11 12 13
4614 15 16 17 18 19 20
4721 22 23 24 25 26 27
4828 29 30     

> Questions pro

Et si on arrêtait de bosser ?

Apparu aux États-Unis après le covid, le phénomène de « la grande démission » marque une évolution du rapport au travail et la Fra…

Les ABF aussi en première ligne pour défendre le patrimoine contemporain

Rôle délétère de l’ANRU pour financer la destruction des logements, inquiétude devant la généralisation de l’isolation thermique des…

Détruire ou non ?

Faïence dans les halls, aplats colorés en façade, l’indigence des signes a trop souvent résumé la réhabilitation des barres des grands e…