Des effets secondaires d’une politique des concours

Rédigé par Denis BILODEAU
Publié le 28/03/2013

Dossier réalisé par Denis BILODEAU
Dossier publié dans le d'A n°216

Bien que faisant l'objet de résistances et de critiques, la politique de concours lancée au Québec dans les années 1990 aura également un effet mobilisateur spécialement auprès d'une jeune génération d'architectes. En ce sens, l'impact et ce que nous appellerons les effets secondaires d'une politique des concours sur le développement culturel peuvent parfois dépasser largement celui de la qualité relative des équipements réalisés.

Article paru dans le dossier d'a 216 : « Que savons-nous des concours ? »


Lisez la suite de cet article dans : N° 216 - Avril 2013

Abonnez-vous à D'architectures
.

Réagissez à l’article en remplissant le champ ci-dessous :

Vous n'êtes pas identifié.
SE CONNECTER S'INSCRIRE
.

> L'Agenda

Septembre 2017
 LunMarMerJeuVenSamDim
35    01 02 03
3604 05 06 07 08 09 10
3711 12 13 14 15 16 17
3818 19 20 21 22 23 24
3925 26 27 28 29 30  

> Questions pro

Guide : L'ingénierie française : Enjeux et tendances + les 200 premiers BET classés par chiffres…

Pour la troisième année, d’a présente un dossier consacré à l’ingénierie, accompagné par le panorama des 200 premiers BET classés…

Le PLU, des enjeux à la mise en œuvre (volet 1)

Fruit de la loi SRU, le PLU est un outil d’urbanisme qui, malgré ses ambitions louables, suscite des interrogations et des difficultés de mise…

Les architectes menacés de phobie administrative

Comment les architectes s’organisent-ils face à la complexité croissante de la gestion des projets,…