Profession : architecte slovaque

Rédigé par Natalia PETKOVA
Publié le 14/12/2023

Vue aérienne du Danube avec Bratislava et les Petites Carpates en arrière-plan. La ville se développe en relation forte avec le fleuve. © Braňo Bibel

Dossier réalisé par Natalia PETKOVA
Dossier publié dans le d'A n°313

Entretien avec Oľga Miháliková, directrice, et Nora Vranová, présidente de l’Ordre slovaque des Architectes

Propos recueillis par Natalia Petkova

D’a : Avant de vous interroger sur l’architecture slovaque, nous aimerions savoir brièvement quels sont vos rôles respectifs au sein de l’Ordre et ce qui vous y a amené.
NV : Je suis architecte de formation et j’exerce en mon nom propre. Récemment, j’ai été élue présidente de l’Ordre. La raison pour laquelle j’ai voulu m’engager dans cette capacité se résume en une volonté de rendre l’architecture plus pertinente aux yeux du grand public. Elle est encore très largement perçue comme une lubie élitiste et peu de gens comprennent que l’architecture forme l’environnement dans lequel on vit et avec lequel on interagit au quotidien. Ce qui me motive et me plaît, c’est de contribuer à une prise de conscience de la valeur sociale et culturelle de l’architecture.
OM : Je travaille à l’Ordre depuis une vingtaine d’années, chose que je n’avais pas imaginée en arrivant juste après mes études en économie, marketing et gestion. Les relations internationales m’ont toujours intéressée et c’est à ce titre que j’ai été recrutée. Aujourd’hui, en tant que directrice de l’Ordre, l’ouverture sur l’étranger constitue une partie importante de mes responsabilités. Je dirige notamment un réseau européen pour la mobilité des architectes. Un autre projet auquel je tiens personnellement et le prix d’architecture CE ZA AR, créé en 2002 et hébergé par l’Ordre depuis 2013. Outre la gestion, mon rôle est de cultiver l’espace d’échange entre la profession et le grand public sur l’architecture en tant que bien commun. Le prix est un des outils de communication sur ce qu’est l’architecture et pourquoi sa qualité nous concerne toutes et tous.
 

D’a : Commençons ce portrait de la profession avec quelques données quantitatives. Combien d’architectes y a-t-il en Slovaquie ?
NV : Environ 2 000 architectes sont inscrits à l’ordre.
OM : Ce sont ceux qui peuvent exercer en leur nom propre en Slovaquie et dans toute l’Union européenne grâce à des accords multilatéraux. Il faut savoir que la Slovaquie est le pays avec le moins d’architectes par habitant en Europe.
NV : Bien entendu, des architectes de formation, il y en a beaucoup plus. Nombre d’architectes qui sont collaborateurs en agence, qui travaillent sur des projets d’architecture d’intérieur ou de petite taille, qui sont fonctionnaires au sein des institutions étatiques ou municipales, ou bien qui ont une activité académique n’ont pas besoin d’être inscrits.
 

D’a : Quel est le profil typique d’une agence d’architecture en Slovaquie en termes de nombre de collaborateurs, d’âge moyen des associés et de localisation ?
NV : 90 % des agences ne comptent qu’un ou deux architectes.
OM : Ce n’est pas si atypique. D’après les recherches du Conseil des Architectes d’Europe, les petites agences représentent la norme en Europe. Quand la Commission européenne cherche par exemple à créer des plans pro-business dans le domaine de l’architecture en visant la croissance des agences, cela me semble en décalage avec la réalité de l’organisation du métier aujourd’hui.
NV : Nous avons quelques grandes agences. La plus grande compte une centaine de collaborateurs et il y en a quelques-unes avec une dizaine d’employés. Sur les 2 000 inscrits à l’Ordre, ces grandes structures sont clairement minoritaires. Quant à l’âge, on a l’habitude de dire que les architectes « mûrissent » tard. Cela dit, il y a en ce moment beaucoup de très bonnes jeunes agences en Slovaquie. Les nouvelles générations ne craignent pas de se mettre à leur compte dès qu’ils ont le droit de le faire. En parallèle, c’est très courant pour les architectes de ne pas prendre leur retraite et de continuer (...)

Abonnez-vous à D'architectures
.

Réagissez à l’article en remplissant le champ ci-dessous :

Vous n'êtes pas identifié.
SE CONNECTER S'INSCRIRE
.

> L'Agenda

Février 2024
 LunMarMerJeuVenSamDim
05   01 02 03 04
0605 06 07 08 09 10 11
0712 13 14 15 16 17 18
0819 20 21 22 23 24 25
0926 27 28 29    

> Questions pro

Quelle importance accorder au programme ? [suite]

C’est avec deux architectes aux pratiques forts différentes, Laurent Beaudouin et Marie-José Barthélémy, que nous poursuivons notre enquête sur…

Quelle importance accorder au programme ?

Avant tout projet, la programmation architecturale décrit son contenu afin que maître d’ouvrage et maître d’œuvre en cernent le sens et les en…

L’architecture au prisme des contraintes environnementales : le regard singulier de Gilles Perraud…

Si les questions environnementales sont de plus en plus prégnantes, les labels et les normes propres à l’univers de la construction garantissent…