Cimetière de Grammont, Montpellier

Rédigé par Emmanuel BRETON
Publié le 11/10/2023

Dossier réalisé par Emmanuel BRETON
Dossier publié dans le d'A n°311 « Entre le jour et l’ombre, un peu d’espace1 »


L’agence Traverses a livré à l’automne passé la première phase de l’extension du cimetière métropolitain de Montpellier, sur le site de Grammont. Cette première tranche de travaux représente 8,5 hectares des 13,5 de l’ensemble. Projet aussi bien paysager qu’architectural, celui-ci met en lumière bien des questions quant au statut actuel des cimetières.

1. Lord Brougham, mort en 1868, extrait du poème inscrit sur le socle de sa statue, cité par Jean-Didier Urbain, L’Archipel des morts. Cimetières et mémoire en Occident, p. 38.

Alors que la typologie et le mobilier funéraires n’ont cessé d’évoluer au gré des rites, tout se passe comme si les codes et pratiques s’étaient cristallisés dans la forme du cimetière romantique : carrés denses desservis par des allées et végétation éparse, tombe individuelle, tombeau de pierre, marbre ou ciment bigarrés aux goûts éclectiques de chacun, l’individualité et le sentimentalisme de notre société triomphant jusque dans la mort, dans un panorama paradoxalement uniforme. Si ces codes demeurent ceux en vigueur, leur expression spatiale semble avoir décliné au fur et à mesure de sa propagation comme de sa généralisation sous la forme d’une standardisation des produits funéraires, comme des formes et séquences spatiales. Si les crématoriums ont permis en certaines occasions la recherche d’une monumentalité contemporaine grave et empreinte dans le meilleur des cas d’une élégance certaine, l’écriture architecturale des lieux du souvenir semble, elle, majoritairement moribonde. C’est une même uniformité kitsch qui recouvre les tristes étendues monotones découpées par des allées où la végétation est de plus en plus rare. Dans ce contexte dominant, le projet de l’agence Traverses offre un paysage puissant qui, tout en limitant son expression à quelques archétypes élémentaires, ouvre une richesse symbolique et tectonique d’autant plus grande.

(...)

Abonnez-vous à D'architectures
.

Réagissez à l’article en remplissant le champ ci-dessous :

Vous n'êtes pas identifié.
SE CONNECTER S'INSCRIRE
.

> L'Agenda

Avril 2024
 LunMarMerJeuVenSamDim
1401 02 03 04 05 06 07
1508 09 10 11 12 13 14
1615 16 17 18 19 20 21
1722 23 24 25 26 27 28
1829 30      

> Questions pro

Vous avez aimé Chorus? Vous adorerez la facture électronique!

Depuis quelques années, les architectes qui interviennent sur des marchés publics doivent envoyer leurs factures en PDF sur la plateforme Chorus, …

Quelle importance accorder au programme ? [suite]

C’est avec deux architectes aux pratiques forts différentes, Laurent Beaudouin et Marie-José Barthélémy, que nous poursuivons notre enquête sur…

Quelle importance accorder au programme ?

Avant tout projet, la programmation architecturale décrit son contenu afin que maître d’ouvrage et maître d’œuvre en cernent le sens et les en…