N° 150 - Novembre 2005

Quel cirque autour du diplôme d’architecte ! Au nom de l’harmonisation européenne et d’une obsolescence, qui fait l’unanimité, le ministère est sommé de réformer cette vieille institution dont la naissance, en 1867, se fit pourtant dans l’indifférence générale, comme nous le rappelle fort à propos Marie-Jeanne Dumont dans « Vie et mort d’un diplôme » (p12). Ordre des architectes, syndicats, architectes et étudiants, personne ne semble y trouver son compte. L’État, que la profession accuse traditionnellement de toutes les inepties en même temps qu’elle en attend béatement le salut, apparaît évidemment comme le coupable de l’histoire. Il faut dire qu’en France, râler contre le pouvoir politique est un sport qui n’a jamais empêché de ramper sur la moquette des ministères. Le jeu est certes moins confortable depuis que le béton poli a remplacé la moquette, mais l’ascension n’en est que plus rapide. Mais nous nous égarons… Revenons à ce diplôme qui a soudainement l’air de faire rêver. Car, ce n’est un secret pour personne, sauf peut-être pour les étudiants : ce diplôme n’a jamais servi à rien et presque tout le monde s’en contrefiche ! Et pour cause : on le donne depuis longtemps à qui le veut. Ne pas l’obtenir ne peut relever encore aujourd’hui que d’une volonté masochiste de tester le laxisme des jurys. Qui s’étonnera ensuite que les architectes qui embauchent ne vérifient jamais si le jeune impétrant est diplômé ou pas ? A-t-on jamais vu un maître d’ouvrage demander de quoi était fait le diplôme de son maître d’œuvre ? On sait que seule l’inscription ordinale obligatoire rend aujourd’hui nécessaire l’obtention de cette formalité administrative. L’avenir incertain de l’architecture (lire aussi p15 : « Fuck the building ! » ? par Valéry Didelon) ne repose peut-être pas sur la réforme du diplôme, mais il est sûr que rien ne sera possible tant qu’il restera aussi peu crédible.
Emmanuel Caille

Abonnez-vous à D'architectures

Sommaire 

Parcours

Photographes

» Jean-Marie Monthiers « Je me suis intégré dans l’image ».

Le Grand Entretien

Razzle Dazzle by Mehdi Zannad

Questions pro

Livres

Point de vue / Expo / Hommage

» Réflexions autour de deux réalisations de Diener & Diener et Helmut Federle

Concours

» Le Louvre-Lens

Le dossier du mois

Réalisations

D’A Lab - Design

Techniques

Innovations

Produits utiles

Archives PDF

Le téléchargement des archives au format PDF est réservé aux membres inscrits possédant un abonnement au magazine papier.
Vous n'êtes pas identifié.
SE CONNECTER S'INSCRIRE
» Pierre Hebbelinck texte de Raymond Balau
» Jean-Marie Monthiers : «Je me suis intégré dans l’image » propos recueillis par Yasmine Youssi et Emmanuel Caille
» D.P.L.G. : vie et mort d’un diplôme (1èrepartie) texte de Marie-Jeanne Dumont
» La manufacture Hermès texte d'Emmanuel Caille
» Jean-Marie Monthiers : « Je me suis intégré dans l’image »
» Pierre Hebbelinck

> L'Agenda

Juillet 2024
 LunMarMerJeuVenSamDim
2701 02 03 04 05 06 07
2808 09 10 11 12 13 14
2915 16 17 18 19 20 21
3022 23 24 25 26 27 28
3129 30 31     

> Questions pro

Quel avenir pour les concours d’architecture publique ? 1/5

Structure des procédures, profil des équipes à monter, références à afficher, éléments de rendus…, les concours publics connaissent depuis…

« En décidant de ne pas tout transformer, tout change » - Entretien avec Alexandre Chemetoff

Réutiliser, transformer, restructurer, revaloriser… autant d’actions souvent recommandées quand les enjeux de l’époque incitent à retravai…

Vous avez aimé Chorus? Vous adorerez la facture électronique!

Depuis quelques années, les architectes qui interviennent sur des marchés publics doivent envoyer leurs factures en PDF sur la plateforme Chorus, …