Domestiquer l’exposition

Rédigé par Léo FIGUET
Publié le 01/06/2021

Article paru dans le d'A n°290

À Cognac, une fondation d’art contemporain d’un nouveau genre réinvente l’exposition de design. Depuis 2016, la Fondation d’entreprise Martell s’est installée dans une ancienne usine d’embouteillage que l’agence bordelaise Brochet Lajus Pueyo réhabilite par étapes successives. Comme la Fondation Luma à Arles, elle fait partie de ces structures privées qui choisissent de s’éloigner des métropoles. Celles-ci proposent de s’ancrer durablement dans un territoire et de s’offrir comme de nouveaux espaces de vie locale. Imaginée peu avant le premier confinement, « Places to be » est la première exposition collective de Martell. 

Depuis le début des travaux, chaque exposition de la très jeune Fondation Martell permet de dévoiler une partie de ses nouveaux aménagements. En 2016, celle de Vincent Lamouroux avait permis de faire découvrir les entrailles de l’ancienne usine, qui ont toujours été inaccessibles. Deux ans plus tard, la structure protéiforme et polyvalente de Selgascano proposait de découvrir un nouveau jardin, réaménagé et désencombré. Ces événements sont surtout l’occasion de mettre en place le concept des expositions proposées par la Fondation et portées par Nathalie Viot, sa directrice : transversales, transdisciplinaires, immersives et locales. « Places to be », la deuxième exposition depuis l’ouverture de la galerie immersive, au rez-de-chaussée, ne déroge pas à la règle. Après l’espace public de Selgascano, c’est l’espace domestique qui est au centre de ce nouvel événement. 


À travers cette exposition, Nathalie Viot veut d’abord mettre en avant le savoir-faire charentais. Lors d’une visite dans l’usine de matériel viticole Chalvignac, elle découvre les immenses cuves en inox qui servent à la fabrication du cognac, qu’elle décide de mettre en scène. Avec Laurent Geoffroy, le designer de l’entreprise, elle dessine et monte ces cuves qui deviennent les pièces d’une grande maison. (...)

Les articles récents dans Actus brèves

Christine Leconte élue Présidente de l'Ordre des Architectes Publié le 11/06/2021

Unanimement élue Présidente du Conseil national de l'Ordre des architectes, Christine Leconte… [...]

Explorations créatives des lauréats Agora du Design Publié le 09/06/2021

Du 10 juin au 18 juillet, Le Pavillon de l’Arsenal accueille les lauréats des bourses décernées… [...]

Notre-Dame au-delà de ses murs Publié le 04/06/2021

Il y a déjà trois ans, un incendie ravageur touchait la cathédrale Notre-Dame. Au-delà du… [...]

Esthétique urbaine parisienne : l’éternelle controverse Publié le 03/06/2021

« Chaque projet devra s’appuyer sur le Manifeste pour une nouvelle esthétique parisienne… [...]

Boutique : Piquant Publié le 02/06/2021

Comment aurait réagi Walter Benjamin si, tiré de ses passages couverts, il avait emprunté… [...]

Centre d'arts numérique : Panoptique Pop Publié le 01/06/2021

Pour le nouvel aménagement de la Gaîté Lyrique, Jean-Benoît Vétillard plonge le visiteur dans… [...]

.

Réagissez à l’article en remplissant le champ ci-dessous :

Vous n'êtes pas identifié.
SE CONNECTER S'INSCRIRE
.

> L'Agenda

Juin 2021
 LunMarMerJeuVenSamDim
22 01 02 03 04 05 06
2307 08 09 10 11 12 13
2414 15 16 17 18 19 20
2521 22 23 24 25 26 27
2628 29 30     

> Questions pro

Visées et effets pervers des marchés globaux n°2

Certains représentants de la FFB ne cachent pas leur volonté de se débarrasser des architectes. Avec les marchés, globaux, les entreprises sont en…

Visées et effets pervers des marchés globaux n°1

Passés en un lot unique en dérogeant au principe d’allotissement, les marchés globaux mettent l’entreprise mandataire au premier plan. S’ils…

Une initiative exceptionnelle pour endiguer l’inexorable transformation du logement social en…

Le 15 janvier 2021 a été remis le rapport sur la qualité d’usage et la qualité architecturale du logement social. Pour la première fois ce…