Glenn Murcutt lauréat du Praemium Imperiale

Rédigé par Léo FIGUET
Publié le 14/09/2021

Portrait de Glenn Murcutt

Initialement prévue en 2020, cette édition du « Nobel des Arts », créé en 1988 par la famille impériale du Japon, avait été reportée en raison de la pandémie. Le Praemium Imperiale vient finalement d’être attribué à l’architecte australien Glenn Murcutt dans la catégorie architecture. La Japan Art Association, à l’origine du prix a également récompensé Sebastião Salgado (Peinture), James Turrell (Scuplture), Yo-Yo Ma (Musique) et la Scuola di Alti Formazione (Jeunes Artistes). Pour la première fois de l’histoire du prix, la traditionnelle cérémonie au Meiji Kinnenkann (Tokyo) n’a pas eu lieu.

Depuis l’ouverture de son agence en 1969, Glenn Murcutt s’est attaché à proposer une architecture légère, modeste et écoresponsable. Elle s’inspire à la fois de son enfance avec les aborigènes de Nouvelle-Guinée où son père est chercheur d’or et de l’Australie où il fait ses études et exerce encore. Depuis, il réalise de nombreuses maisons dans les environs de Sidney, où il réside, à l’image de la Marie Short House (1975), la Walsch House (1980) ou la Simpson-Lee House (1982). Plus récemment, il dessine des équipements publics comme le Moss Vale Education Centre (2006) ou le Centre islamique de Melbourne (2016).

 

Seul australien à avoir reçu le Praemium Imperiale, il est également l’unique lauréat de son pays du prix Pritzker en 2002, de la médaille Alvar Aalto en 1992 et de la médaille d’or de l’AIA en 2009.

 

Murcutt succède à l’agence new-yorkaise Tod Williams Billie Tsien, couronnée lors de la précédente édition. Il rejoint ainsi le panthéon des architectes, composé, entre autres, de Rafael Moneo (2017), Peter Zumthor (2008), Rem Koolhaas (2003), Renzo Piano (1995) ou encore les français Christian de Portzamparc (2018), Dominique Perrault (2015) et Jean Nouvel (2001).

Les articles récents dans Actus brèves

Prix d’architectures : les lauréats 2021 Publié le 16/09/2021

Les Prix d’architectures 10+1 ont été remis hier soir, jeudi 16 septembre, au Centre Pompidou.… [...]

En Wallonie, construire le futur du logement social Publié le 07/09/2021

En septembre, l’Institut Culturel d’Architecture Wallonie-Bruxelles s’interroge sur… [...]

« Le noir en façade » : une conférence animée par D’A au Carreau du Temple Publié le 06/09/2021

Pour sa 7e édition, Materials & Light se tiendra les 13 et 14 septembre au Carreau du Temple à… [...]

Le Havre re-reconstruit au MuMa Publié le 03/09/2021

À l’invitation du MuMa - Musée d'art moderne André Malraux, le photographe et modéliste… [...]

Palacio Capanema : un chef-d’œuvre vendu à l’encan Publié le 01/09/2021

L’un des bâtiments les plus emblématiques de l’architecture du 20ème siècle est… [...]

Le Lion d'Or pour les Émirats arabes unis et Raumlabor Publié le 01/09/2021

Après une manifestation reportée par deux fois, le pavillon des Émirats arabes unis et son… [...]

.

Réagissez à l’article en remplissant le champ ci-dessous :

Vous n'êtes pas identifié.
SE CONNECTER S'INSCRIRE
.

> L'Agenda

Septembre 2021
 LunMarMerJeuVenSamDim
35  01 02 03 04 05
3606 07 08 09 10 11 12
3713 14 15 16 17 18 19
3820 21 22 23 24 25 26
3927 28 29 30    

> Questions pro

Les effets pervers des marchés globaux 3/3

Alors que sa relation directe au maître d’ouvrage est mise à mal par les marchés globaux, l’architecte devient l’inespéré bouc émissaire…

Visées et effets pervers des marchés globaux n°2

Certains représentants de la FFB ne cachent pas leur volonté de se débarrasser des architectes. Avec les marchés, globaux, les entreprises sont en…

Visées et effets pervers des marchés globaux n°1

Passés en un lot unique en dérogeant au principe d’allotissement, les marchés globaux mettent l’entreprise mandataire au premier plan. S’ils…