AJAP 2014 : Studio 1984

Rédigé par Raphaël VERGUIN
Publié le 29/04/2014

« Nid vu nid connu » - studio1984

Chaque jour darchitectures.com ouvre une page de l'Album des jeunes architectes et paysagistes.


Le Studio 1984 est composé de quatre architectes âgés entre 29 et 30 ans. Jean Rehault est diplômé de La Villette à Paris, tandis que Jordi Pimas et Marina Ramires, d'origine Catalane, sont tous deux diplômés de l'Ecole Technique Supérieure d'Architecture de Barcelone. Romain Gié, également diplômé de La Villette, n'est pas encore HMO et fut donc dans l'impossibilité de participer aux Albums. C'est en échange Socrate (l'équivalent d'Erasmus hors Europe) que Romain Gié et Marina se croisent. Ils créent tous les quatre l'agence Studio 1984  à Paris en 2011.

La cabane, la maison et le quartier : trois échelles de projets qui semblent se contaminer. Si le rapport entre architecture et environnement est un point central du travail de Studio 1984, on perçoit également un souci d'économie de la construction. Ce savoir est par ailleurs mis en oeuvre dans plusieurs projets personnels des membres de l'agence : des auto-constructions permettant aux architectes de concilier recherche de qualité architecturale et performance thermique. La cabane présente l'échelle idéale permettant de « trouver des solutions innovantes, efficaces et qualitatives à la problématique du logement » affirment-ils. 


Le projet « Nid vu nid connu » – réalisé dans le cadre du Festival archi<20 – s'inspire des vieilles granges à foin aux simples structures en bois. Diverses techniques de construction vernaculaire y sont appliquées rappelant que « rural » n'est pas synonyme « d'archaïsme ». L'ossature bois principale est pentagonale et porte une boite en panneaux multiplis recouverte de bottes de paille isolantes. L'une des façades est intégralement vitrée, offrant une pleine vue sur le paysage champêtre.

La création du quartier d'habitations à Preuschdorf (67) – un village des Vosges de 950 habitants – a été soumise à un concours d'idées : 10 logements, 5 locaux d'activités et 1 équipement (1 3000 m² SHON). Lauréat, le Studio 1984 est aujourd'hui en charge de la réalisation de l'habitation prototype du quartier. Cette « unité » est composée de trois blocs à la volumétrie simple : un T5 en duplex, un T2 en rez-de-chaussée et une salle d'activité à l'étage. Au centre, un espace annexe mutualise le local vélo. L'ensemble est traité de façon à pouvoir se transformer dans le temps au gré des évolutions familiales (aménagement du garage ou extension sur la terrasse). A Fosses, dans le Val-d'Oise, l'étude urbaine interroge le rapport entre le bâti et le rural allant à l'encontre des discours contemporains sur la porosité de la ville : « La perméabilité entre ville et campagne doit s'appuyer sur l'affirmation d'une limite géographique qui pérennise et protège l'espace rural. Pour endiguer le morcellement et le mitage de l'espace agricole, il est nécessaire de constituer un front urbain consistant ». Conscient du besoin impératif de densification, l'agence propose des habitations s'organisant en « U » autour d'une place collective et offrant à chaque logement un jardin privatif et un accès individuel.


Le site internet de Studio 1984

Les articles récents dans Actus brèves

Appel à projets : Grand prix Architendance Publié le 18/05/2022

Les inscriptions au 6ème Grand prix la Tuile Terre Cuite Architendance sont ouvertesLa… [...]

BAP ! 2022 : 6 débats ce week-end ! Publié le 13/05/2022

Ce weekend à Versailles, c’est grand retour de la biennale d’Architecture et de Paysage !… [...]

Paris : 90 concours lancés ! Publié le 10/05/2022

« Paris s’équipe » est la présentation du programme municipal sur les enjeux… [...]

L'Académie d'Architecture renoue avec ses prises de positions publiques Publié le 28/04/2022

Le 8 mars dernier, l’Académie d’Architecture a rendu un rapport sur le Logement. Fruit du… [...]

Grafton Architects, lauréates du prix Mies 2022 Publié le 26/04/2022

L’agence allemande cofondée en 1978 par les Irlandaises Yvonne Farrell et Shelley McNamara a… [...]

Quartier Bercy-Charenton : la Mairie revoit ses ambitions Publié le 25/04/2022

Le 12e arrondissement de Paris a finalement abandonné ses tours de béton. Les 6 orientations… [...]

.

Réagissez à l’article en remplissant le champ ci-dessous :

Vous n'êtes pas identifié.
SE CONNECTER S'INSCRIRE
.

> L'Agenda

Mai 2022
 LunMarMerJeuVenSamDim
17      01
1802 03 04 05 06 07 08
1909 10 11 12 13 14 15
2016 17 18 19 20 21 22
2123 24 25 26 27 28 29
2230 31      

> Questions pro

Détruire ou non ?

Faïence dans les halls, aplats colorés en façade, l’indigence des signes a trop souvent résumé la réhabilitation des barres des grands…

Renforcer le positionnement des architectes. Entretien avec Christine Leconte, présidente du CNOA

Comment les architectes peuvent-ils répondre aux enjeux de la transition écologique sans obérer la création architecturale et en se faisant…

Faire vivre le patrimoine. Entretien avec Benoît Melon, directeur de l’École de Chaillot.

L’entretien et les réhabilitations concernant 28,4 % des travaux d’architectes, la spécialisation en deux ans proposée …