Au-delà du Rationalisme (2/2) : Trois remarques sur la situation contemporaine

Rédigé par Dominique LYON
Publié le 17/10/2021

OMA, Jussieu, Two Libraries, Paris, 1992.

Dossier réalisé par Dominique LYON
Dossier publié dans le d'A n°293

Premièrement, les matériaux communément utilisés sont moins riches et leurs possibilités d’assemblage sont limitées par de strictes prescriptions techniques et par la faiblesse des budgets qui laisse peu de place à l’intelligence constructive. La base expressive de l’architecte rationaliste en est réduite d’autant. Certains prennent acte de cette réduction de registre pour transformer leur architecture en leçon de « réalisme » ou de « frugalité ». Ils courent le risque que le moindre geste échappant à la stricte économie paraisse superflu et que l’appauvrissement soit considéré comme un surcroît de vertu. Si le dépouillement prend comme argument de coller à la réalité nue pour en tirer des raisons imparables, il trouvera avantageux de réduire le réel à sa plus simple expression, de le dépouiller de sa complexité.

Deuxièmement, la question se pose de la présence de l’ornement. Traditionnellement, il est un contrepoint qui enrichit le message du rationalisme. Or plus aucune convention ne règle ce vocabulaire autrefois savant, riche et relativement convenu. Savons-nous aujourd’hui concevoir un tel ajout qui approfondisse le sens du bâtiment ? Sommes-nous capables d’ajouter à une architecture un motif, qui enrichisse sa perception et contribue à son attrait ?(..) 

Abonnez-vous à D'architectures
.

Réagissez à l’article en remplissant le champ ci-dessous :

Vous n'êtes pas identifié.
SE CONNECTER S'INSCRIRE
.

> L'Agenda

Janvier 2022
 LunMarMerJeuVenSamDim
52     01 02
0103 04 05 06 07 08 09
0210 11 12 13 14 15 16
0317 18 19 20 21 22 23
0424 25 26 27 28 29 30
0531       

> Questions pro

Faire vivre le patrimoine. Entretien avec Benoît Melon, directeur de l’École de Chaillot.

L’entretien et les réhabilitations concernant 28,4 % des travaux d’architectes, la spécialisation en deux ans proposée …

Quels conseils donner aux jeunes diplômés ?

Boxeur professionnel à 17 ans, Tadao Ando voyageait pour combattre avant de se former en autodidacte à l’architecture, métier qu’il dit…

Les ABF, de la censure au dialogue constructif

Légitimes gardiens du temple, les architectes des bâtiments de France accompagnent souvent des architectes et des maîtres d’ouvrage éclairés…