La cité-jardin en héritage - 30 logements, Le Vésinet (78)

Architecte : Lambert Lénack
Rédigé par Cyrille VERAN
Publié le 02/05/2024

Dans la densité de la métropole parisienne, rare est l’opportunité d’aménager un quartier au cœur d’un parc boisé centenaire comme celui développé par l’agence ter dans le parc Princesse au Vésinet, dans les Yvelines. Sur l’un des lots à bâtir, Adrien Lambert et Étienne Lénack déclinent trois figures autour du volume cubique. Précisément réglée dans son système constructif issu de la préfabrication et dans son ordonnancement, l’architecture soigne le standing de ces logements en accession libre et témoigne d’une attention fine à ce paysage remarquable et à l’histoire de cette cité-jardin cossue. Par ses qualités et de manière inattendue, cette opération immobilière privée fait aussi la démonstration qu’architectes et promoteur ont su travailler en bonne intelligence.

Pièce urbaine de la cité-jardin huppée du Vésinet, l’hôpital construit au XIXe siècle et toujours en activité trône au milieu d’un parc forestier, le parc Princesse, dont l’étendue constitue aujourd’hui une opportunité foncière pour accueillir, tout autour, un nouveau quartier d’habitat. Ce paysage d’exception et l’attention qu’il demande invitent l’aménageur Grand Paris Aménagement à confier son urbanisation à des paysagistes, en l’occurrence l’agence ter qui a conforté l’identité bucolique de la commune aux multiples plans d’eau avec la création d’un lac. Afin de préserver ce bois centenaire, elle a aussi fait le choix de disséminer les lots à bâtir dans les clairières existantes, tout en accordant aux architectes une certaine liberté d’implantation. Au nom de l’éclectisme stylistique qui caractérise la ville historique et dans ce même esprit de liberté, les prescriptions architecturales de l’agence ter étaient relativement souples. Sans doute cela explique-t-il la grande hétérogénéité des immeubles d’habitation qui ont poussé là, salutairement compensée par l’immuable parc forestier.

Dans cette urbanisation en forme de cadavre exquis se détachent trois petits édifices réalisés par les architectes Lambert Lénack qui, par la justesse de leur échelle, l’épure de leur construction et leur texture discrète accordée à la palette végétale, expriment cette situation très spécifique : l’implantation dans un bois. À cette exception près, aucune règle claire ne semble canaliser cette nouvelle ZAC, même au sein de ce lot de 56 logements où les architectes associés (SOA) ont adopté pour leurs propres constructions une forme de maniérisme qui semble décalée. L’effet d’imbrication artificielle qui en résulte altère la cohérence de l’îlot et met plus encore en évidence la pertinence des choix conceptuels de l’agence Lambert Lénack.

 

Variations autour de la préfabrication

À leur approche, ces trois bâtiments dévoilent leur raffinement. Le positionnement de chacun, qui semblait aléatoire à première vue, cherche à minimiser l’implantation au sol, à contourner poliment les arbres et à épargner les vis-à-vis. La géométrie du plan carré, inspirée des



Maître d’ouvrage : OGIC

Maîtres d’œuvre : Lambert Lénack architectes (Jean-Baptiste Bouvet, directeur de projet) ; agence ter, paysagistes ; Elithis, VPEAS, BENEFFICIENCE, BE Nat’

Entreprises : Eurobat (construction), Decomo (préfabricant)

Programme : 30 logements en accession libre

Surface : 2 350 m2 SDP

Coût : 4,5 millions d’euros HT (hors infrastructure et paysage)

Livraison : juin 2023 

Deux immeubles bordent le nouveau plan d’eau inscrit dans la composition paysagère et urbaine de l’agence ter. Une clôture discrète matérialise la limite entre la copropriété et la partie publique du parc © Giaime Meloni  l’une des loggias placées aux quatre angles des immeubles B et D. Ces prolongements extérieurs, de 8 à 12 m2, amplifient aussi les manières de se mouvoir dans les logements © Salem Mostefaoui  © Giaime Meloni  © Salem Mostefaoui  © Salem Mostefaoui  Axonométrie batiment A  ©LL  Plan Batiment A ©LL   Axonométrie batiment B ©LL   Plan Batiment B ©LL    Axonométrie batiment D ©LL Plan Batiment D ©LL

VOIR ÉGALEMENT

>> Choix de d'a
>> Projets des abonnés

Les articles récents dans Publiés par d'a

Pierre et bois sur les berges du Rhône - Immeuble de 10 logements et centre d’accueil, Genève Publié le 01/05/2024

[ Maître d’ouvrage : Fondation Nicolas Bogueret – Maître d’œuvre : Atelier Arch… [...]

Îlot ouvert « à la nantaise » - 68 logements collectifs et une maison de santé, Nantes (44) Publié le 30/04/2024

Maître d’ouvrage : Groupe CIF Maîtres d’œuvre : Bourbouze & Graindorge, ar… [...]

Construire le vide - 68 logements, îlot Les Perrières, Nantes (44) Publié le 30/04/2024

[Maîtres d’œuvre : COSA (Benjamin Colboc et Arnaud Sachet), architectes ; Oteis Isate… [...]

Habiter un paysage industriel - 97 logements et un parking-silo, quartier Fives-Cail, Lille (59) Publié le 30/04/2024

Maître d’ouvrage : Ramery Immobilier – Maîtres d’œuvre : ANa, Armand Nouvet… [...]

Paysage d’infrastructures - Îlot Éole-Évangile, Paris 19e Publié le 30/04/2024

Maître d’ouvrage : Linkcity Maîtres d’œuvre : TVK, architectes ; OLM, pays… [...]

Relever le gant - Transformation de deux immeubles de l’ancien campus de Télécom ParisTech en logements, Paris 13e Publié le 30/04/2024

[ Maître d’ouvrage : Régie immobilière de la Ville de Paris (RIVP) – Maîtres d’… [...]

.

Réagissez à l’article en remplissant le champ ci-dessous :

Vous n'êtes pas identifié.
SE CONNECTER S'INSCRIRE
.

> L'Agenda

Juin 2024
 LunMarMerJeuVenSamDim
22     01 02
2303 04 05 06 07 08 09
2410 11 12 13 14 15 16
2517 18 19 20 21 22 23
2624 25 26 27 28 29 30

> Questions pro

« En décidant de ne pas tout transformer, tout change » - Entretien avec Alexandre Chemetoff

Réutiliser, transformer, restructurer, revaloriser… autant d’actions souvent recommandées quand les enjeux de l’époque incitent à retravai…

Vous avez aimé Chorus? Vous adorerez la facture électronique!

Depuis quelques années, les architectes qui interviennent sur des marchés publics doivent envoyer leurs factures en PDF sur la plateforme Chorus, …

Quelle importance accorder au programme ? [suite]

C’est avec deux architectes aux pratiques forts différentes, Laurent Beaudouin et Marie-José Barthélémy, que nous poursuivons notre enquête sur…