Choix de la librairie Archipel

Rédigé par Archipel LIBRAIRIE
Publié le 10/12/2018

Article paru dans le d'A n°268

Construire avec l’immatériel, sous la direction de Jana Revedin, Éditions Alternatives, collection manifestô, 14 x 19 cm, 176 p., 17 euros.


Déconstruction et réemploi, Rotor, Presses polytechniques et universitaires romandes, 24 x 17 cm, 336 p., 39,50 euros.


L’hypothèse collaborative, sous la direction de l’Atelier Georges et Mathias Rollot, Éditions Hyperville, 20 x 12 cm, 228 p., 25 euros.


Choisir l’habitat partagé, L’aventure de Kraftwerk, Adrien Poullain, Éditions Parenthèses, 16,5 x 24 cm, 192 p., 24 euros.


En matière d’édition d’architecture, trois sujets ont marqué 2018 : la culture constructive, la réinvention du métier, la nécessité de l’engagement. Construire avec l’immatériel invite à repenser les ressources, matérielles et immatérielles, de l’architecture. Sous pression des grandes transitions à l’œuvre, l’architecture est face à de nouveaux défis : réadapter l’habitat au changement climatique et à l’urbanisation grandissante, réguler l’emploi de la matière et de l’énergie, écouter les besoins des sociétés… Déconstruction et remploi, enfin à nouveau disponible, présente un état des lieux sans précédent du réemploi des matériaux de construction. Des obstacles subsistent mais des solutions existent dans un monde enfin sensibilisé au modèle d’économie circulaire. La crédibilité de l’ouvrage écrit par les architectes de Rotor, référence internationale en matière de valorisation d’éléments de construction de réemploi, ne fait aucun doute.


Il n’est aujourd’hui plus possible de ne pas s’interroger sur le phénomène des concepteurs organisés en collectifs. Fruit d’une enquête de longue haleine, augmentée de points de vue critique, L’hypothèse collaborative est le premier ouvrage publié sur ce thème. Les nouveaux enjeux écologiques, les possibilités technologiques et les données économiques posent questions, et poussent architectes, urbanistes et paysagistes à se tourner vers d’autres voies, méthodologies et finalités alternatives. Collaborer, jouer collectif semble être une voie.


Parallèlement, voire pour les mêmes raisons de tensions économiques et écologiques, l’habitat partagé suscite aujourd’hui un intérêt grandissant. Choisir l’habitat partagé, L’aventure de Kraftwerk nous rappelle combien l’aventure de « Kraftwerk », qui a débuté au début des années 1980 à Zurich, est exemplaire et résonne avec des préoccupations de notre époque : mixité sociale, achats groupés, loyers modérés, mutualisation des biens, dispositifs environnementaux, etc.


Et en amont de tout cela, il y a l’indispensable engagement. Levels diffuse celui de Frédéric Bonnet, architecte (Obras) et enseignant (à Mendrisio, en Suisse). Il parle des espaces publics et comment les penser, de la manière dont l’architecture répond, au-delà de l’édifice, à des questions d’infrastructures, de sol, de paysage. Il évoque l’entrelacement des échelles, les interactions fertiles entre la pratique, l’enseignement et la recherche. Il parle de partage d’outils, de travaux et d’implications humaines. Il présente la diversité des territoires d’aujourd’hui, souvent ordinaires, où l’architecture peut être utile. Et il insiste sur la nécessaire cohabitation entre les engagements sociétaux, les savoir-faire disciplinaires et le travail de dessin.


Les articles récents dans Livres

Choix de la librairie Archipel Publié le 16/12/2019

Urbanisme de l’espoir, Projeter des horizons d’attente, sous la direction de Panos Mantziaras… [...]

Choix de la librairie Imbernon Publié le 16/12/2019

The Lying Forest – La Forêt couchée, Stanislas Zakarian, Olivier Navelet, Arnaud Maïsetti et … [...]

Choix de la librairie Mollat Publié le 16/12/2019

Habiter la Terre, l’art de bâtir en terre crue, Jean Dethier, Flammarion, 25 x 32 cm, 512 p., 99… [...]

Choix de la librairie Volume Publié le 16/12/2019

Alternative Histories, Jantje Engels et Marius Grootveld, Drawing Matter, 24 x 30 cm, 204 p., 45… [...]

L’art de bâtir en terre crue : traditions, modernité et avenir Publié le 16/12/2019

Habiter la terre. L’art de bâtir en terre crue : traditions, modernité et avenir, Jean… [...]

Fernand Pouillon et l’Algérie Publié le 16/12/2019

Selon Auguste Perret, « l’architecture, c’est ce qui fait de belles ruines ». Celui qui fut le… [...]

.

Réagissez à l’article en remplissant le champ ci-dessous :

Vous n'êtes pas identifié.
SE CONNECTER S'INSCRIRE
.

> L'Agenda

Mars 2020
 LunMarMerJeuVenSamDim
09      01
1002 03 04 05 06 07 08
1109 10 11 12 13 14 15
1216 17 18 19 20 21 22
1323 24 25 26 27 28 29
1430 31      

> Questions pro

Deux opportunités d’aide à la recherche

Face aux difficultés du métier d’architecte, une aide à la recherche est toujours une opportunité idéale pour orienter, confirmer ou même…

Assistance à maîtrise d’ouvrage : l’hypertrophie des équipes est-elle nécessaire ?

Assistant à maîtrise d’ouvrage (AMO), maître d’ouvrage délégué (MOD), bataillon de conseillers…, la maîtrise d’ouvrage s’évertue …

Îlot Say, le droit d’auteur l’emporte

Le droit d’auteur des architectes et des artistes étant souvent bafoué*, l’ordonnance de référé rendue le 10 mai 2019 par le tribunal de…