Choix de la librairie Imbernon

Rédigé par Imbernon LIBRAIRIE
Publié le 10/12/2018

Article paru dans le d'A n°268

Rouge dans la ville, Marie Voigt, L’École des loisirs, Kaléidoscope, 23 x 27 cm, 40 p., 13 euros.


Habiter selon, Tanella Boni, Museo, 21 x 15 cm, 143 p., 14,50 euros.


Lina Bo Bardi, Enseignements partagés / Insegnamenti condivisi, Alessandra Criconia et Élisabeth Essaïan, Archibooks, 24 x 19 cm, 300 p., 24 euros.


Katarzyna Kobro / Wtadystaw Strzeminski. Une avant-garde polonaise, Centre Pompidou / MS / Skira, 22 x 28 cm, 192 p., 35 euros.


Le Corbusier & Iannis Xenakis. Un dialogue architecture / musique, Séverine Bridoux-Michel, Imbernon, 21 x 21 cm, 200 p., 27 euros.

Plus que jamais le monde moderne est plein de poésie et de dangers…


Rouge dans la ville, le premier album de Marie Voigt, nous enchante avec sa version contemporaine du Petit Chaperon qui met la ville à l’honneur, avec ses dangers et ses plaisirs. Comme tous les enfants, Rouge doit trouver sa propre voie et découvrir ce qui compte le plus… « avalée » par la ville, elle réussit finalement à rejoindre sa grand-mère pour, avec elle, faire des projets… Un graphisme très riche qui n’est sans rappeler celui de nos écrans d’antan !


Dans la collection Paradisier des éditions Museo, chaque auteur est invité à choisir un verbe et à construire une narration sur ce qu’il revêt, SELON lui – se nourrissant des influences culturelles nécessairement multiples qui lui sont propres. Habiter est le verbe que Tanella Boni nous fait conjuguer à tous les temps et dans tous les espaces. Elle nous convainc qu’il consiste surtout à « inventer de la vie là où il n’y en a pas » dans le respect de la diversité culturelle.


Et c’est ce que fait Lina Bo Bardi, à l’héritage culturel multiple originaire des deux côtés de l’Atlantique avec son architecture simple et humanisée. Le catalogue de l’exposition Lina Bo Bardi, Enseignements partagés/Insegnamenti condivisi restitue les nombreux enseignements reçus et transmis dans le cadre de cette « aventure » pédagogique et humaine dont l’objectif premier était de mieux connaître l’œuvre d’une femme à plusieurs facettes. Un ouvrage dense.


Katarzyna Kobro et Władysław Strzemiński forme un couple d’artistes inconnu du public mais qui comptent parmi les piliers de l’art moderne polonais. Le catalogue de l’exposition qui leur est consacrée est richement illustré par les peintures abstraites de Strzemiński ainsi que les sculptures géométriques de Kobro, parfait exemple du mouvement constructiviste, qui nous plongent dans l’effervescence culturelle et artistique des années d’après-guerre. À découvrir !


Enfin, Iannis Xenakis et Le Corbusier associés à Edgard Varèse composent un Poème électronique dont l’Humanité raisonne encore aujourd’hui, soixante ans après. Revenir sur la genèse du Pavillon Philips de l’Exposition universelle de 1958 à Bruxelles, objet multimédia avant l’heure, c’est appréhender particulièrement les rapports entre architecture et musique chez Le Corbusier et Iannis Xenakis. Grâce à de nombreux documents inédits, l’ouvrage abondamment illustré et haut en couleur ajoute une note à cette genèse…

Les articles récents dans Livres

Le Corbusier, Tout l'oeuvre construit Publié le 10/12/2018

Le photographe anglais Richard Pare a fait pendant dix ans le tour du monde des œuvres de… [...]

SOS Brutalism - A global survey Publié le 10/12/2018

Des années 1950 au début des années 1980 (dans les pays de l’Est), l’architecture … [...]

Image des microcosmes flottants - Nouvelles figurations architecturales japonaises Publié le 10/12/2018

« Comme tu n’écris rien, montre-moi ce que tu dessines et je te dirai comment tu penses… [...]

In statu quo – Structure of negotiation Publié le 10/12/2018

S’il y a bien une ville au monde où les questions de partage de l’espace public se posent… [...]

Déconstruction et réemploi Publié le 10/12/2018

S’il y a bien une idée qui fait consensus dans la construction mais que personne ne parvient à… [...]

La matérialité de l’architecture Publié le 10/12/2018

La matérialité de l’architecture, Antoine Picon, Parenthèses, 24 x 16 cm, 144 p.,… [...]

.

Réagissez à l’article en remplissant le champ ci-dessous :

Vous n'êtes pas identifié.
SE CONNECTER S'INSCRIRE
.

> L'Agenda

Janvier 2019
 LunMarMerJeuVenSamDim
01 01 02 03 04 05 06
0207 08 09 10 11 12 13
0314 15 16 17 18 19 20
0421 22 23 24 25 26 27
0528 29 30 31    

> Questions pro

L'architecte et les jurys

Qui juge et que juge-t-on dans les jurys ? La loi Elan récuse les concours pour les logements sociaux. Le Grand Prix national d’architecture…

Spécial logement: La quête de la qualité architecturale de l'habitat social est-elle menacée?

La loi ELAN suscite de grandes inquiétudes au sein de la profession. Trois jeunes architectes, praticiens et enseignants, expriment leur crainte…

Loi ELAN: comment produire un habitat frugal dont la valeur perçue ne soit pas celle du low cost?

Bernard blanc est directeur général d’aquitanis, l’office public de l’habitat de bordeaux métropole. Ce bailleur très engagé a déjà…