Construction en terre crue : Un mégabloc bouleverse les règles

Rédigé par Benoit JOLY
Publié le 21/10/2022

Mise en œuvre des grands blocs de terre crue Novaterre

Article paru dans d'A n°302

Difficile d’y échapper : la terre crue s’installe dans le paysage du BTP! À l’heure actuelle, cette filière émergente vit un moment charnière – entre la défense de procédés traditionnels, fidèles à des approches et mises en œuvre artisanales, et un développement à échelle industrielle qui pourrait lui faire perdre quelques vertus premières. Depuis dix ans, Briques Technic Concept, basé dans le Tarn, s’attèle à mécaniser les processus de fabrication et de mise en œuvre de la terre crue – quitte à la stabiliser à la chaux… –, un crime de lèse-majesté pour les défenseurs d’un matériau noble non mélangé. Son président et fondateur, Etienne Gay, témoigne de l’évolution rapide de la construction en terre, à la lumière des premières mises en œuvre de la brique Novaterre. ce nouveau bloc XXL de terre crue, massif comme de la pierre de taille, est le fruit de quatre années de recherche.


Ce n’est pas une brique de terre crue, mais carrément un bloc de 400 kg, compressé et mélangé à de la chaux qu’Étienne Gay vient de mettre au point. Suite à un cursus en dessin industriel, il se prend de passion pour la construction traditionnelle en terre crue et monte son autoentreprise, il y a une dizaine d’années. Aguerri aux techniques de pose et de façonnage des briques à l’aide de presses manuelles, il sent que les limites économiques et physiques de l’exercice sont atteintes. Il se lance alors dans l’aventure d’un développement à plus grande échelle, quitte à bousculer les formules établies. Si bien que, depuis 2015, Briques Technic Concept conçoit ses propres presses mécaniques ainsi que des machines adaptées pour travailler la terre sur les chantiers. « J’étais tout seul jusqu’au début de l’année 2019, maintenant on est 15 et on est même montés jusqu’à 17 personnes. » Plusieurs modèles de briques de terre compressée manuportables composent désormais le catalogue de l’entreprise passée en EURL. Avec le format bloc, l’idée est à la fois d’atteindre des projets de plus grande échelle et de s’attaquer de front à la question de la pénibilité de mise en œuvre du matériau. De la compression des blocs à l’usine, de leur mise en palettes jusqu’à leur installation par grutage sur site, aucun ouvrier n’a de charge à porter, tout est entièrement mécanisé : les pinces des grues qui les soulèvent ont été habillées de caoutchouc, et celles-ci doivent bien saisir les blocs en leur centre pour éviter l’arrachement. Ainsi, l’entreprise vise un schéma rentable et soutenable. La fourchette basse de prix – entre 160 et 200 euros le mètre carré (sachant que la brique Flexiterre en mur porteur et avec pose se situe entre 220 et 280 du mètre carré) – entend faire de Novaterre « un bloc comme de la pierre massive pas chère »… avec un risque très limité d’augmentation des tarifs pour cause d’inflation. (...) 

> Photos

> Autres produits dans la même catégorie

D'A LAB

À l’occasion de la dernière DesignWeek de Mil…

Le réemploi de terre cuit…

Plus évident pour le design de mobilier ou les e…

Alliage high-tech pour fa…

Habituellement utilisé pour l’industrie médi…

Faut-il bannir le béton ?

Les prescriptions de la Stratégie nationale bas …

Innover, c’est rester li…

Qu’est-ce que l’innovation ? Une application n…

Ublo : Une ventilation 100…

À la tête du bureau d’études vs-a, l’arch…

Vitrages dynamiques : les …

Des baies vitrées qui changent instant…

À Bibracte, le génie de …

Concepteur de nombreux…

À Croissy-Beaubourg, le p…

Les autoconstructeurs et bâtisseurs de maisons é…

VOIR ÉGALEMENT

>> Actus brèves
>> Parcours
>> Photographes
>> Livres
>> Points de vue / Expos
>> Concours
>> Le dossier du mois
>> Le Grand Entretien
>> Les produits de la rédaction
>> Questions pro
>> Feuilleton
>> Design
>> Techniques

Les articles récents dans Innovations

D'A LAB Publié le 21/10/2022

À l’occasion de la dernière DesignWeek de Milan, l’exposition d’Alcova, une plateforme de d… [...]

Le réemploi de terre cuite compose de nouvelles façades Publié le 06/09/2022

Plus évident pour le design de mobilier ou les éléments de second œuvre, le réemploi de mat… [...]

Alliage high-tech pour façades mobiles Publié le 07/07/2022

Habituellement utilisé pour l’industrie médicale, l’horlogerie ou l’aérospatial, l’all… [...]

Faut-il bannir le béton ? Publié le 28/04/2022

Les prescriptions de la Stratégie nationale bas carbone (SNBC) se montrent plus favorables au bois… [...]

Innover, c’est rester libre : l’exemple d’anatomies d’architecture Publié le 29/03/2022

Qu’est-ce que l’innovation ? Une application numérique aidant à calculer le bilan carbone d… [...]

Ublo : Une ventilation 100 % naturelle pour La façade Publié le 28/02/2022

À la tête du bureau d’études vs-a, l’architecte et ingénieur robert-Jan van santen béne… [...]

.

Réagissez à l’article en remplissant le champ ci-dessous :

Vous n'êtes pas identifié.
SE CONNECTER S'INSCRIRE
.

> L'Agenda

Novembre 2022
 LunMarMerJeuVenSamDim
44 01 02 03 04 05 06
4507 08 09 10 11 12 13
4614 15 16 17 18 19 20
4721 22 23 24 25 26 27
4828 29 30     

> Questions pro

Et si on arrêtait de bosser ?

Apparu aux États-Unis après le covid, le phénomène de « la grande démission » marque une évolution du rapport au travail et la Fra…

Les ABF aussi en première ligne pour défendre le patrimoine contemporain

Rôle délétère de l’ANRU pour financer la destruction des logements, inquiétude devant la généralisation de l’isolation thermique des…

Détruire ou non ?

Faïence dans les halls, aplats colorés en façade, l’indigence des signes a trop souvent résumé la réhabilitation des barres des grands e…