En Wallonie, construire le futur du logement social

Rédigé par Léo FIGUET
Publié le 07/09/2021

En septembre, l’Institut Culturel d’Architecture Wallonie-Bruxelles s’interroge sur l’ambition du gouvernement wallon d’injecter 1,2 milliard d’euros pour la rénovation du parc locatif de la région. Que faire des 25 000 logements sociaux qui vont être impactés par cette loi ? Pour l’occasion, l’ICA organise un grand événement « L’Architecture monte dans les tours » autour de ce thème, du 9 septembre au 3 octobre 2021 à Charleroi.

Pour sa quatrième édition de Temps d’Archi, l’ICA s’interroge sur la notion d’ « habiter ». Le budget d’1,2 milliard d’euros est une occasion rare d’améliorer significativement la vie des occupants de ces logements sociaux. Pour l’institut, il n’est pas seulement question de rénovation énergétique (comme préconisé par le gouvernement wallon) mais de profiter de ce budget pour améliorer le sentiment du « vouloir habiter ». L’ICA préconise ainsi d’utiliser cette argent pour imaginer de nouvelles manières d’habiter et augmenter le sentiment d’appartenance et d’appropriation des locataires de ces logements.

 

Cet événement est mené en étroite collaboration avec l’EDEN, le Centre culturel de Charleroi, et des locataires de deux cités impactées par ce plan gouvernemental : la cité Yernaux à Montignies-Sur-Sambre et la cité Parc à Marcinelle. Cet événement sera consacré à plusieurs journées d’études, d’enquêtes, de rencontres avec les habitants et de débats. Ces débats verront se croiser artistes, architectes et chercheurs tels que les architectes Daniel Dethier et Jacques Lucan et l’anthropologue Audrey Courbebaise. Enfin, une intervention architecturale des architectes bruxellois stekke + fraas et du collectif des OiseauxSansTête sera construite en partenariat avec les habitants afin de poser la première pierre du futur de ces logements sociaux.

 

PROGRAMME

 

du 15/09 au 03/10 – Exposition « Vouloir habiter »

 

15/09 – Rencontre et ouverture

avec Audrey Courbebaisse, Daniel Delthier et Audrey Contesse

Vernissage de l’exposition, à partir de 19h.

 

19/09 – Visite guidée et exploration urbaine

par Marie-Noëlle Dailly

avec Julien Dailly, Paul Petit et Iwan Strauven

Exploration de Charleroi

 

29/09 – Visite et conférence

Conférence « Habiter » de Jacques Lucan à partir de 19h

 

03/10 – Intervention de TERRE

Clôture de l’exposition

 

L’Architecture monte dans les tours

Du 15/09/2021 au 03/10/2021

Boulevard Jacques Bertrand 1/3, 6000  Charleroi

Documents à télécharger

Les articles récents dans Actus brèves

Le double enseignement de TERRAFIBRA Publié le 02/12/2021

L’exposition TerraFibra architectures se tient au pavillon de l’Arsenal jusqu’au 27… [...]

L’héroïne et l’architecte. Joséphine Baker et Le Corbusier Publié le 30/11/2021

L’un a été naturalisé français en 1930, l’autre en 1937 ;  l’un est architecte,… [...]

Les oublié(e)s de la Muette Publié le 15/11/2021

Les cinq tours de la Cité de la Muette font l’objet d’une… [...]

Les architectes de la table ronde Publié le 09/11/2021

Ce mercredi 10 novembre 2021, la Cité de l’Architecture & du patrimoine organise… [...]

Logement : l’autorisation de déroger aux règles ? Publié le 04/11/2021

Le 14 octobre 2021, la ministre de la Culture, Roselyne Narquin-Bachelot et la ministre… [...]

.

Réagissez à l’article en remplissant le champ ci-dessous :

Vous n'êtes pas identifié.
SE CONNECTER S'INSCRIRE
.

> L'Agenda

Décembre 2021
 LunMarMerJeuVenSamDim
48  01 02 03 04 05
4906 07 08 09 10 11 12
5013 14 15 16 17 18 19
5120 21 22 23 24 25 26
5227 28 29 30 31   

> Questions pro

Quels conseils donner aux jeunes diplômés ?

Boxeur professionnel à 17 ans, Tadao Ando voyageait pour combattre avant de se former en autodidacte à l’architecture, métier qu’il dit…

Les ABF, de la censure au dialogue constructif

Légitimes gardiens du temple, les architectes des bâtiments de France accompagnent souvent des architectes et des maîtres d’ouvrage éclairés…

Les effets pervers des marchés globaux 3/3

Alors que sa relation directe au maître d’ouvrage est mise à mal par les marchés globaux, l’architecte devient l’inespéré bouc émissaire…