« La France manque de grands projets touristiques fédérateurs » Entretien avec Gilles Marty (Inca, architectes)

Rédigé par Soline NIVET
Publié le 25/06/2018

Rocamadour

Dossier réalisé par Soline NIVET
Dossier publié dans le d'A n°264

« Vous avez un site, un patrimoine, une marque hors du commun, porteur d’histoire, de valeurs et d’identité. Notre objectif est de les magnifier au travers d’une œuvre unique et originale », annonce la page d’accueil du site internet de l’agence Inca.

En deux décennies, l’architecte grenoblois Gilles Marty a réorienté l’essentiel de l’activité de son agence autour des programmes et des problématiques touristiques, en France et à l’international. Fort de son expérience, il nous a livré, exemples à l’appui, quelques-unes de ses clés et interrogations sur la mise en tourisme des territoires ruraux français.

D’a : Gilles Marty, pourquoi et comment vous êtes-vous spécialisé dans les programmes touristiques ?

J’ai d’abord eu une agence « classique » pendant une dizaine d’années avec beaucoup de concours et de commandes publiques. Et puis, à 35 ans, j’ai décidé d’arrêter et de me consacrer à ce qui m’intéressait vraiment dans l’architecture : l’histoire, le patrimoine, les sites classés, les paysages. J’avais vraiment la conviction que la question des territoires et de l’environnement serait l’innovation du XXIe siècle. Que faire de notre patrimoine ? Comment le valoriser ? Comment en faire un bien culturel ? J’avais envie de construire un savoir-faire et une agence dédiés à ces questions-là (…). 

Abonnez-vous à D'architectures
.

Réagissez à l’article en remplissant le champ ci-dessous :

Vous n'êtes pas identifié.
SE CONNECTER S'INSCRIRE
.

> L'Agenda

Octobre 2021
 LunMarMerJeuVenSamDim
39    01 02 03
4004 05 06 07 08 09 10
4111 12 13 14 15 16 17
4218 19 20 21 22 23 24
4325 26 27 28 29 30 31

> Questions pro

Quels conseils donner aux jeunes diplômés ?

Boxeur professionnel à 17 ans, Tadao Ando voyageait pour combattre avant de se former en autodidacte à l’architecture, métier qu’il dit…

Les ABF, de la censure au dialogue constructif

Légitimes gardiens du temple, les architectes des bâtiments de France accompagnent souvent des architectes et des maîtres d’ouvrage éclairés…

Les effets pervers des marchés globaux 3/3

Alors que sa relation directe au maître d’ouvrage est mise à mal par les marchés globaux, l’architecte devient l’inespéré bouc émissaire…