Le Corbusier, Nelson, Villanueva et Andreu au Centre Pompidou

Rédigé par Léo FIGUET
Publié le 01/10/2021

Maquette du Centre hospitalier mémorial France - États-Unis, Saint-Lô, Normandie, 1946-1956


Le Centre Pompidou propose un affichage dédié à l’œuvre de Le Corbusier, réalisée en collaboration avec la fondation du même nom. De plus, il est possible, pour la rentrée 2021, de (re)découvrir trois architectes qui ont, chacun à leur manière, marqué le XXème siècle. Au quatrième étage, une exposition monographique de Paul Nelson, l’architecte de l’Hôpital Franco-Américain de Saint-Lô. À l’étage supérieur, une salle est dédiée à l’architecte des grands projets vénézuélien Carlos Raúl Villanueva. Et, dans les salles 28 et 29, on retrouve une exposition de maquettes de l’architecte des aéroports Paul Andreu.

Suite à un prêt de la Fondation Le Corbusier, les travaux préparatoires des œuvres majeures de l'architecte sont visibles dans la salle 36 du musée, au cinquième étage. On retrouve certains de ses dessins et maquettes et notamment sur le Modulor et la chapelle de Ronchamp. Architecture, peinture, dessin, sculpture, la salle permet d’observer la synthèse des arts que Le Corbusier a prôné et mise en pratique durant toute sa carrière.

 

Pour l’exposition monographique sur Paul Nelson (1895-1979), le commissaire Olivier Cinqualbre, conservateur du département d’architecture, a exhumé des archives dessins et maquettes de l’architecte, répartis sur une quarantaine d’années. On retrouve ses premiers rendus qu’il réalise dans l’atelier dissident d’Auguste Perret à l’École des Beaux-Arts qu’il fréquente entre 1921 et 1927 jusqu’à ses rendus plus célèbres comme la Maison Suspendue. Surtout, l’exposition met en évidence l’attachement de l’architecte pour l’architecture hospitalière, de son projet de diplôme de centre homéopathique jusqu’à son bâtiment le plus célèbre, l’Hôpital Mémorial France États-Unis de Saint-Lô, en passant par le projet perdu de la Cité Hospitalière de Lille (finalement remporté par Jean Walter).

 

Plus particulièrement, l’exposition met en lumière sa longue collaboration avec les artistes : Fernand Léger, Alexander Calder, Jean Arp, Georges Braque ou Joseph P. Kennedy. L’exposition fait dialoguer les projets de l’architecte avec les œuvres des artistes, issues des collections du Centre Pompidou.

 

On retrouve également ces artistes dans la salle 38 du musée sur l’architecte Carlos Raúl Villanueva (1900-1975), pionnier méconnu en France du modernisme au Venezuela. Suite à une donation de la famille, la commissaire Valentina Moimas a pu mettre en lumière la longue collaboration de l’architecte vénézuélien avec les artistes modernes. Il soutient toute sa vie l’idée d’une synthèse des arts et intègre de nombreuses œuvres d’arts à ses projets. On peut notamment voir sa collaboration avec Alexander Calder pour la Cité Universitaire de Caracas, sur lequel il travaillera toute sa vie à partir de 1944. Calder réalise en 1953, Floating Clouds, le plafond acoustique de l’Aula Magna de la Cité. Villanueva intègre également des stabiles et mobiles de l’artiste américain. Outre Calder, Léger, et Arp, l’architecte a longtemps collaboré avec Vasarely dont la sculpture Bi-Forme (1962) est visible dans la salle. Ces affinités et les recherches croisées entre art et architecture, sont illustrées dans l’exposition par les nombreuses correspondances écrites et visuelles entre les artistes, visibles dans la traverse attenante.

 

Au-delà de ces collaborations, la salle permet de découvrir le parcours de Villanueva qui, toute sa vie, à construit des équipements publics au Venezuela en parallèle d’une carrière de professeur pour le département d’architecture du Centre Universitaire.

 

Les salles 28 et 29 sont consacrées à l’architecte français Paul Andreu (1938-2018), un autre architecte d’équipements publics plus particulièrement d’infrastructures aéroportuaires. Suite à un don du groupe Aéroports de Paris (ADP) en 2002 et 2021, les nombreuses maquettes réalisées pour les terminaux 1 et 2 de l’aéroport Roissy Charles-de-Gaulle sont exposées. Fort de cette expérience qui a marquée son époque, il réalise avec ADP une vingtaine d'autres projets d’aéroports, partout dans le monde. Certains, comme ceux de Séoul ou d’Hiroshima sont montrés dans l’exposition. Une dernière partie est consacrée aux travaux qu’il réalise seul puis avec son agence, fondée en 2003 : Le Grand théâtre national de Pékin, l’un de ses projets les plus célèbres (1999-2004) ou le Musée Maritime d’Osaka (1993-2000), accompagnés de ses carnets de recherche.

 

Exposition Paul Nelson

Du 29 septembre 2021 au 28 février 2022 dans la Galerie du Musée (niveau 4)


Exposition Paul Andreu

Du 07 septembre 2021 au 30 mars 2022 dans les salles 28 et 29 (niveau 4)


Exposition Carlos Raúl Villanueva

Jusqu’en juin 2022 dans la salle 38 (niveau 5)

Salle Le Corbusier - salle 36 (niveau 5)

Les articles récents dans Actus brèves

Constructions légères, enjeux pesants Publié le 16/12/2021

Au Pavillon de l’Arsenal, l’exposition « Construire léger et décarboné » met à… [...]

Lesley Lokko, curatrice de la 18e Biennale d’Architecture de Venise Publié le 15/12/2021

La curatrice de la Biennale d’Architecture de Venise 2023 sera… [...]

Aurelio Galfetti (1936-2021) Publié le 14/12/2021

L’architecte tessinois Aurélio Galfetti, né à Lugano en 1936 s’est éteint le 5 décembre… [...]

Les résultats EUROPAN 16 dévoilés ! Publié le 13/12/2021

Les lauréats du concours d’idées Europan viennent d’être dévoilés.… [...]

Forme vivante : l’architecture japonaise contemporaine en 64 projets Publié le 09/12/2021

« Quand la forme parle », l’exposition en cours à la Maison de la culture du Japon à… [...]

La sélection livres de Noël Publié le 08/12/2021

Comme chaque année à l'approche des fêtes, la rédaction de d'architectures vous présente sa… [...]

.

Réagissez à l’article en remplissant le champ ci-dessous :

Vous n'êtes pas identifié.
SE CONNECTER S'INSCRIRE
.

> L'Agenda

Janvier 2022
 LunMarMerJeuVenSamDim
52     01 02
0103 04 05 06 07 08 09
0210 11 12 13 14 15 16
0317 18 19 20 21 22 23
0424 25 26 27 28 29 30
0531       

> Questions pro

Faire vivre le patrimoine. Entretien avec Benoît Melon, directeur de l’École de Chaillot.

L’entretien et les réhabilitations concernant 28,4 % des travaux d’architectes, la spécialisation en deux ans proposée …

Quels conseils donner aux jeunes diplômés ?

Boxeur professionnel à 17 ans, Tadao Ando voyageait pour combattre avant de se former en autodidacte à l’architecture, métier qu’il dit…

Les ABF, de la censure au dialogue constructif

Légitimes gardiens du temple, les architectes des bâtiments de France accompagnent souvent des architectes et des maîtres d’ouvrage éclairés…