Le Majestic - Scène de Montereau

Architecte : Atelier Novembre
Rédigé par les architectes
Publié le 23/11/2022

Contexte et intentions

Une évidence d'implantation

L'implantation du Majestic dans le centre-ville de Montereau, permet d'en consolider l'urbanisme et de dynamiser le quartier.
Son implantation en cœur de ville met en scène le futur équipement culturel avec évidence et sérénité, en se reculant par rapport à la rue Pierre Brossolette pour mieux en révéler la présence, créant ainsi un premier espace d'approche, le Parvis, à l'échelle de l'équipement, et ouvrant largement les façades des foyers pour en signifier le caractère public.
Compte tenu des contraintes du site, un des enjeux du projet est de réussir à produire de l'espace public de qualité, et une « nouvelle centralité » pour la ville de Montereau.

L'équipement

Reprenant les objectifs du programme, le projet s'attache à constituer un véritable outil culturel qui, au-delà du respect des jauges souhaitées, propose pour chaque configuration un confort et une ergonomie appropriés aux différents usages.
Grâce à la présence de quelques rangées de sièges situées en dépression au-devant de la scène et pouvant être escamotées sous un plancher motorisé, la grande salle, avec une partie des gradins repliables, peut s'adapter avec facilité et performance à différents types de spectacles et d'événements.
Cette polyvalence peut être encore renforcée par la création d'une fosse à orchestre « baroque » (1,20m de profondeur) située dans l'emprise des premières rangées de sièges.

Projet

La salle

La salle de spectacle de Montereau permet une polyvalence d'usages grâce aux différentes configurations de son aménagement intérieur. La jauge de la salle peut varier jusqu'à accueillir 1300 personnes.
La salle présente une grande flexibilité spatiale et par conséquent acoustique.
L'acoustique variable est obtenue par un dispositif de parois performantes qui permet la réverbération du son en configuration classique, et devient absorbant une fois recouvert des rideaux de velours lors des concerts de musiques amplifiées.

Les foyers

La conception des foyers se veut propice aux rencontres et échanges dans une atmosphère douce et lumineuse.
Son organisation en galerie autour de la salle relie avec lisibilité les différentes entités, dans un enchainement d'espaces de circulation susceptibles d'accueillir des expositions, des supports d'information et des aires de détente.
Le théâtre accueille un musée numérique "Micro-folie" en foyer bas et une Galerie des faïences en foyer haut.

Image

Matérialité

La réussite d'insertion d'un projet repose souvent sur l'image qu'il transmet. Sa perception résulte de la lisibilité des composantes du programme, de leur écriture et de la qualité des espaces qu'elles génèrent.
La façade se plie au gré des éléments du programme.
Des locaux adjacents à la scène, ces déhanchements volumétriques procurent une lecture dynamique de l'édifice. Cette fragmentation en origami crée une façade technique qualifiée qui ne se contente pas d'être une « façade arrière » de back stage. Le vis-à-vis avec le parc de stationnement termine ces pliages métalliques successifs en accompagnant le vide de l'espace de livraison.
En opposition, les façades vitrées sur parvis sont toutes en courbes, invitant le spectateur à pénétrer les espaces du Majestic. Le jeu des brise-soleil verticaux s'apparente à un rideau scénique où le spectateur, après l'avoir franchi, se retrouve l'espace d'un instant acteur face à la ville. L'effet cinétique produit par ces lames génère une lecture dynamique et changeante de la façade selon l'heure de la journée, le traitement métallisé des brise-soleils prenant la lumière différemment selon ses faces.



Maîtres d'ouvrages : Ville de Montereau-Fault-Yonne
Maîtres d'oeuvres : Atelier Novembre (Architecte mandataire)  //  Oteis (Bureau d'études TCE & Economie)  //  Scène (Scénographe Conception)  //  Scenarchie (Scénographe DCE, Chantier)  //  Lamoureux acoustics (Acousticien)  //  WA75 (Concepteur Signalétique)

Surface SDP : 2700 m2
Cout : 13,3 M€ HT
Date de livraison : mai 2022

Façade principale<br/> Crédit photo : SHIMMURA Takuji Contexte<br/> Crédit photo : SHIMMURA Takuji Transparence sur le lustre du foyer<br/> Crédit photo : SHIMMURA Takuji Angle Nord Ouest<br/> Crédit photo : SHIMMURA Takuji Foyer bas<br/> Crédit photo : SHIMMURA Takuji Foyer bas<br/> Crédit photo : SHIMMURA Takuji Escalier<br/> Crédit photo : SHIMMURA Takuji Foyer haut - Galerie des Faïences<br/> Crédit photo : SHIMMURA Takuji Salle modulable Salle en configuration théâtre<br/> Crédit photo : SHIMMURA Takuji Plan de Rez-de-Chaussée<br/> Crédit photo : ©  Atelier Novembre Plan du balcon<br/> Crédit photo : ©  Atelier Novembre

VOIR ÉGALEMENT

>> Publiés par d'a
>> Projets des abonnés

Les articles récents dans Choix de d'a

Extension et rénovation partielle d'une maison familiale à Mantes-la-Jolie Publié le 16/12/2022

Maîtres d'ouvrages : privéeMaîtres d'oeuvres : Bérénice Curt Architecture, co-traitants : … [...]

CasArts - Grand Théâtre de Casablanca Publié le 23/06/2022

Maîtres d'ouvrages : Casablanca Aménagement S.A. / Egis Bâtiments InternationalMaîtres d'oeuvres… [...]

20 logements participatifs en volume capable sur un parking silo, Bordeaux Publié le 26/04/2022

Maîtres d'ouvrages : Le COL (Comité Ouvrier du Logement)Maîtres d'oeuvres :  Lemé… [...]

Réhabilitation et extension d'une ancienne ferme en haras d'élevage, Samer Publié le 25/04/2022

Maîtres d'ouvrages :  C.C. Desvres SamerMaîtres d'oeuvres :  Charlotte Siwiore… [...]

74 logements sociaux Jaurès Petit, Paris 19 Publié le 25/04/2022

Maîtres d'ouvrages :  Paris Habitat OPHMaîtres d'oeuvres :  archi5 (logements … [...]

Groupe scolaire Simone Veil, Villejuif Publié le 25/04/2022

Maîtres d'ouvrages :  Ville de VillejuifMaîtres d'oeuvres :  Dominique Coulon … [...]

.

Réagissez à l’article en remplissant le champ ci-dessous :

Vous n'êtes pas identifié.
SE CONNECTER S'INSCRIRE
.

> L'Agenda

Février 2023
 LunMarMerJeuVenSamDim
05  01 02 03 04 05
0606 07 08 09 10 11 12
0713 14 15 16 17 18 19
0820 21 22 23 24 25 26
0927 28      

> Questions pro

Et si on arrêtait de bosser ?

Apparu aux États-Unis après le covid, le phénomène de « la grande démission » marque une évolution du rapport au travail et la Fra…

Les ABF aussi en première ligne pour défendre le patrimoine contemporain

Rôle délétère de l’ANRU pour financer la destruction des logements, inquiétude devant la généralisation de l’isolation thermique des…

Détruire ou non ?

Faïence dans les halls, aplats colorés en façade, l’indigence des signes a trop souvent résumé la réhabilitation des barres des grands e…