Le pisé : formulation et mise en œuvre

Rédigé par Matthieu FUCHS
Publié le 05/11/2020

Gentilly

Dossier réalisé par Matthieu FUCHS
Dossier publié dans le d'A n°285

Comme toute bonne recette de cuisine, la technique du pisé nécessite à la fois des ingrédients de qualité et un savoir-faire éprouvé. Une parfaite réussite demande la maîtrise des justes proportions et d’un équilibre fragile. Mais au fil des expériences, et avec l’aide des acteurs historique, la matière terre révèle tout son potentiel à la fois technique, physique et esthétique.

Une matière en grains
Il n’y a pas une terre, mais des terres à pisé : la composition et les proportions des constituants varient en fonction des sites, des territoires et des régions. On retrouve toujours cinq types d’éléments de différentes tailles : des cailloux (10 à 2 cm), des graviers (environ 2 cm), des sables (2 mm à 20 microns), des silts (20 à 2 microns) et des argiles (environ 2 microns). (...)

Abonnez-vous à D'architectures
.

Réagissez à l’article en remplissant le champ ci-dessous :

Vous n'êtes pas identifié.
SE CONNECTER S'INSCRIRE
.

> L'Agenda

Juin 2023
 LunMarMerJeuVenSamDim
22   01 02 03 04
2305 06 07 08 09 10 11
2412 13 14 15 16 17 18
2519 20 21 22 23 24 25
2626 27 28 29 30   

> Questions pro

25 ans d’expérience sur les grands projets universitaires qui montrent les limites des PPP et le …

Qu'il s'agisse de la récente construction de l'ENS Paris-Saclay, de la complexe restructuration du campus de Jussieu ou plus récemment du Campus Con…

MOP ou conception-réalisation, comment faire le bon choix ?

Pour les maîtres d’ouvrage occasionnels, puiser dans la palette des procédures de marchés publics tient souvent du casse-tête au moment de lance…

Les architectes français et l’Ukraine, un an de solidarité

Depuis le début de la guerre en Ukraine, des architectes français s’efforcent d’aider et de soutenir les architectes ukrainiens à travers les a…