Maison modulable à Talence - Atelier 6 Architecture (A6A)

Rédigé par NICOLAS BISENSANG, JULIA TOURNAIRE, BENJAMIN AUBRY, ERWAN BONDUELLE
Publié le 25/08/2020

Maison modulable à Talence - Atelier 6 Architecture (A6A)

Dossier réalisé par NICOLAS BISENSANG, JULIA TOURNAIRE, BENJAMIN AUBRY, ERWAN BONDUELLE
Dossier publié dans le d'A n°283

Architectes : A6A

Programme : maison neuve pour colocation

Type de MOA : investissement locatif

Surface SDP : 160 m2

Livraison : 2019

Située à l’orée de Bordeaux, cette maison est un bel exemple de renouvellement urbain à la parcelle, en partie enclenché par un marché immobilier en forte croissance. En effet, longtemps délaissée par sa propriétaire qui possède par ailleurs d’autres biens, cette dent creuse sur laquelle sommeillaient deux corps de bâtiment a été activée en 2017 dans la perspective d’y créer une grande colocation.

L’agence A6A, d’abord missionnée pour une étude de faisabilité architecturale, a vite pris le parti de remettre à nu la parcelle pour déployer une maison occupant l’ensemble du gabarit dessiné par le règlement urbain. Dans cette rue composée d’échoppes bordelaises – des maisons de ville en pierre, mitoyennes, implantées en front de rue avec des jardins arrières –, les architectes ont habilement arbitré les contraintes liées au stationnement et celles liées à la préservation de la séquence de rue. Leur solution : implanter en retrait le corps de bâti principal pour permettre de garer une voiture et proposer un nouvel adressage plein d’urbanité avec la création d’un astucieux porche-clôture, à la fois clôture, jardin avant, terrasse extérieure avec jardinière et place de stationnement ouverte et couverte. Concernant la programmation de la maison, les architectes ont utilisé l’écart entre le niveau de la rue et le rez-de-jardin pour insérer quatre chambres se déployant autour d’un escalier central, devenant ainsi la pièce de rencontre de la maison. De plus, la consigne selon laquelle toute maison neuve destinée à la location doit répondre aux normes handicapées a été littéralement suivie avec l’implantation d’une chambre studio, au sud, en rez-de-chaussée. Cette contrainte s’est même transformée en opportunité car cette dernière peut désormais être louée indépendamment du reste de la maison. Les trois chambres restantes sont orientées côté jardin, au nord, chacune étant dotée d’une grande baie vitrée, et donnent à cette maison les allures d’un mini-collectif parfaitement intégré à son voisinage. Le manifeste presque parfait d’une densification respectueuse des équilibres urbains.

Abonnez-vous à D'architectures
.

Réagissez à l’article en remplissant le champ ci-dessous :

Vous n'êtes pas identifié.
SE CONNECTER S'INSCRIRE
.

> L'Agenda

Juillet 2022
 LunMarMerJeuVenSamDim
26    01 02 03
2704 05 06 07 08 09 10
2811 12 13 14 15 16 17
2918 19 20 21 22 23 24
3025 26 27 28 29 30 31

> Questions pro

Détruire ou non ?

Faïence dans les halls, aplats colorés en façade, l’indigence des signes a trop souvent résumé la réhabilitation des barres des grands e…

Renforcer le positionnement des architectes. Entretien avec Christine Leconte, présidente du CNOA

Comment les architectes peuvent-ils répondre aux enjeux de la transition écologique sans obérer la création architecturale et en se faisant re…

Faire vivre le patrimoine. Entretien avec Benoît Melon, directeur de l’École de Chaillot.

L’entretien et les réhabilitations concernant 28,4 % des travaux d’architectes, la spécialisation en deux ans proposée par l’Éco…