Paris déblaye !

Rédigé par Camille SCOFFIER
Publié le 21/10/2016

Exposition "Terres de Paris" au Pavillon de l'Arsenal

Point d'orgue de la passionnante exposition «Terres de Paris, de la matière au matériau », la Société du Grand Paris a lancé vendredi 21 octobre son 3ème appel à projet dans les locaux du Pavillon de l'Arsenal. Après la proximité et la mobilité, les équipes concourantes sont à nouveau invitées à réfléchir sur une problématique très concrète : celle du traitement et de la revalorisation des déblais sur les chantiers.

Les nombreux chantiers du grand Paris soulèvent souvent des questions d'ordre logistique concernant le déroulement des travaux ainsi que leur impact sur l'environnement et les usagers. La démarche de la société du Grand Paris est d'interpréter tous ces obstacles comme autant de défis qu'elle lance aux acteurs de la construction par le biais d'appels à projets.


Cette troisième édition concerne les déblais. On prévoit la production de 43 millions de tonnes de déblais sur les chantiers du Grand Paris au cours des 30 prochaines années. L'établissement public espère revaloriser 70% d'entre eux en testant, sur des périodes de six mois, des solutions concrètes sur l’ensemble de la chaîne de la gestion des déblais : caractérisation et traçabilité, traitement et valorisation, transport. L'appel à projet consiste donc à imaginer des réponses prêtes à être expérimentées in situ. L'opportunité unique pour les entreprises de promouvoir, développer et tester leurs solutions innovantes. L'objectif à terme est de faire évoluer les pratiques des acteurs de la gestion des déblais (acteurs du BTP et de la gestion des déchets, acteurs publics, etc.).


Toutes les structures juridiques peuvent y répondre, que ce soient des startup, PME, grands groupes, groupements d’entreprises, ou autres. Les inscriptions sont ouvertes sur le site de la Société du Grand Paris jusqu'au 12 décembre 2016.


L'exposition « Terres de Paris » restera visible au Paillon de l'Arsenal jusqu'au 8 janvier 2017.


Les articles récents dans Actus brèves

33 finalistes pour le grand Prix d’Architectures 10+1 2022 Publié le 29/06/2022

Pour sa quatrième édition, le Prix d’architectures 10+1 récompensera onze réalisations con… [...]

J-3 : Vente d'œuvres photographiques au profit des populations ukrainiennes Publié le 28/06/2022

En soutien aux populations victimes du conflit russo-ukrainien, l’association Photographes et Arch… [...]

Bas Smets lauréat pour le réaménagement du parvis de Notre-Dame Publié le 27/06/2022

Depuis l’incendie du 15 avril 2019, la Ville de Paris, l’Établissement public chargé de la con… [...]

Votez pour les 20 architectures les plus remarquables construites en France au 21ème siècle Publié le 07/06/2022

Pour fêter sa 300ème édition en juillet, d'architectures propose un regard rétros… [...]

Renée Gailhoustet célébrée par la Royal Academy of Arts Publié le 31/05/2022

Ce mardi 31 mai 2022 à Londres, la Royal Academy vient d'annoncer que son Prix d’archit… [...]

OMA à berlin : quatre en un - COMMERCE Publié le 24/05/2022

Surnommé KaDeWe, Kaufhaus des Westens est une enseigne mythique ouverte depuis 1907 sur Tauentzien… [...]

.

Réagissez à l’article en remplissant le champ ci-dessous :

Vous n'êtes pas identifié.
SE CONNECTER S'INSCRIRE
.

> L'Agenda

Juillet 2022
 LunMarMerJeuVenSamDim
26    01 02 03
2704 05 06 07 08 09 10
2811 12 13 14 15 16 17
2918 19 20 21 22 23 24
3025 26 27 28 29 30 31

> Questions pro

Détruire ou non ?

Faïence dans les halls, aplats colorés en façade, l’indigence des signes a trop souvent résumé la réhabilitation des barres des grands e…

Renforcer le positionnement des architectes. Entretien avec Christine Leconte, présidente du CNOA

Comment les architectes peuvent-ils répondre aux enjeux de la transition écologique sans obérer la création architecturale et en se faisant re…

Faire vivre le patrimoine. Entretien avec Benoît Melon, directeur de l’École de Chaillot.

L’entretien et les réhabilitations concernant 28,4 % des travaux d’architectes, la spécialisation en deux ans proposée par l’Éco…