Tham & Videgård + 51N4E pour l’entrée de Saint-Vincent-de-Paul

Rédigé par Coraline BLAISE
Publié le 18/02/2020

Bâtiment Denfert

L’ancien hôpital Saint-Vincent-de-Paul (Paris, 14e) se forge une toute nouvelle identité sur l’avenue Denfert-Rochereau. Sous la bannière « La Collective », l’équipe composée par les opérateurs Altarea Cogedim, CDC-Habitat et Histoire & Patrimoine, l’acteur culturel Thanks For Nothing, et les maîtres d’œuvre 51N4E, Tham & Videgård, Calq, Atelier Monchecourt & Co et Grue vient d’être désignée pour la transformation des trois îlots composant la « Façade Denfert ».

Une commission de sélection a statué il y a quelques jours sur le devenir de la façade urbaine principale du futur quartier parisien de Saint-Vincent-de-Paul, suite à deux consultations lancées en mars 2019 par l’aménageur Paris & Métropole Aménagement. À la maîtrise d’œuvre urbaine depuis 2015, l’équipe menée par Anyoji Beltrando avait déjà bien identifié ce front composé de trois îlots. Le premier « îlot Denfert » est destiné à accueillir un édifice contemporain tandis que les deux suivants sont des entités patrimoniales à réhabiliter. Le groupement lauréat propose de développer à travers ces trois pôles, et sur plus de 4000 m², « un centre d’art et de solidarité qui vise l’excellence artistique et l’accessibilité pour tous à la culture ». Ce programme ambitieux sera complété par des logements libres et intermédiaires, des commerces et activités, ainsi qu’une centrale de mobilités alternatives, dégageant le reste de l’opération de toute présence automobile.

Pour l’îlot Denfert, à l’entrée emblématique du quartier, les architectes suédois de l’agence Tham & Videgård proposent une architecture superposant symboliquement les époques. Un socle de pierre rappelle la matérialité et l’emplacement du mur d’enceinte de l’ancien hôpital. Les volumes supérieurs forment gradins et sont revêtus de bois brûlé. Familière de la construction bois, l’agence décline ici une technique traditionnelle japonaise – appelée shou sugi ban ou yakisugi –  qui permet d’obtenir une couleur et une texture durable dans le temps, et paradoxalement, une matière plus résistante au feu.

Côté réhabilitation, c’est l’agence belge empruntant les coordonnées géographiques de Bruxelles – 51N4E – qui réinvestit les bâtiments Oratoire et Robin, réalisés aux XVIIe et XIXe siècles. Double défi : la mise en valeur de l’existant et le respect des objectifs environnementaux conforme au « Plan Climat-Air-Énergie Territorial » de la Ville de Paris, synthétisé à Saint-Vincent-de-Paul par le principe « zéro déchet, zéro rejet, zéro carbone ». 51N4E, qui s’employait à positionner « le citoyen au cœur du projet » bien avant que cela ne devienne un lieu commun (voir la rubrique parcours du d’a n°202), semble un acteur idéal pour poursuivre les ambitions participatives et collaboratives portées à Saint-Vincent-de-Paul depuis les débuts de la mutation urbaine.

En effet, ceux qui n’auront pas connu le site en tant que pôle médical – jusqu’en 2012 – l’auront au moins expérimenté sous le nom « Les Grands Voisins ». Entre 2015 et 2017, ce programme d’occupation transitoire, à l’initiative de l’association Aurore, du collectif Yes We Camp et de la coopérative Plateau Urbain, a permis de préfigurer les usages et les valeurs du futur quartier, dans un laboratoire urbain parmi les plus importants et enthousiasmants de Paris intra-muros.

Depuis fin 2017, l’expérience des Grands Voisins continue de se déployer en une « Saison 2 » dans les espaces encore disponibles tandis que les travaux préparatoires au futur quartier commencent.

Pour la « Façade Denfert », le dépôt des permis de construire est prévu pour fin 2020. La livraison de l’ensemble des îlots intérieurs de Saint-Vincent-de-Paul est attendue pour 2023.

Les articles récents dans Actus brèves

L’avenir toujours incertain de la Butte-Rouge Publié le 17/05/2024

En 2021, l’architecte et historien Jean-Louis Cohen (1949-2023) défendait encore sa préservatio… [...]

Festival Echelle Un : c’est demain Publié le 15/05/2024

La première édition du Festival Échelle Un se tiendra du 16 au 17 mai 2024 au POUSH à Aubervilli… [...]

Les architectes du pavillon français pour la biennale de Venise 2025 révélés Publié le 06/05/2024

Jakob+Macfarlane, Martin Duplantier et Eric Daniel-Lacombe Architectes représenteront la France à… [...]

7e édition des rencontres européennes de l’architecture à Metz Publié le 30/04/2024

Après une édition consacrée à la Pologne en 2023 à Strasbourg, les trois Maisons de l’archit… [...]

Réparer le paysage chinois, les vides de pierre de Xu Tiantian Publié le 29/04/2024

Au centre d’architecture arc en rêve de Bordeaux, l’architecte Xu Tiantian, fondatrice du stud… [...]

Le Paris gagné de Renzo Piano Publié le 26/04/2024

À l’occasion des dix ans du projet pour la fondation Seydoux-Pathé, le Renzo Piano Building Wor… [...]

.

Réagissez à l’article en remplissant le champ ci-dessous :

Vous n'êtes pas identifié.
SE CONNECTER S'INSCRIRE
.

> L'Agenda

Mai 2024
 LunMarMerJeuVenSamDim
18  01 02 03 04 05
1906 07 08 09 10 11 12
2013 14 15 16 17 18 19
2120 21 22 23 24 25 26
2227 28 29 30 31   

> Questions pro

« En décidant de ne pas tout transformer, tout change » - Entretien avec Alexandre Chemetoff

Réutiliser, transformer, restructurer, revaloriser… autant d’actions souvent recommandées quand les enjeux de l’époque incitent à retravai…

Vous avez aimé Chorus? Vous adorerez la facture électronique!

Depuis quelques années, les architectes qui interviennent sur des marchés publics doivent envoyer leurs factures en PDF sur la plateforme Chorus, …

Quelle importance accorder au programme ? [suite]

C’est avec deux architectes aux pratiques forts différentes, Laurent Beaudouin et Marie-José Barthélémy, que nous poursuivons notre enquête sur…