TRANSFORMER LES BUREAUX EN LOGEMENTS

Rédigé par Maryse QUINTON
Publié le 16/11/2021

Dossier réalisé par Maryse QUINTON
Dossier publié dans le d'A n°294 Le sujet n’a jamais été autant d’actualité, amplifié par une pandémie mondiale entraînant une caisse de résonance inattendue. La transformation des bureaux en logements offre aujourd’hui un point de convergence à la croisée de plusieurs phénomènes : la nécessité de démolir le moins possible dans un contexte de pénurie de foncier, l’avènement du télétravail qui accélère l’obsolescence de nombreux bâtiments tertiaires, l’importance de la qualité du logement que la pandémie a mise en évidence, le tout sur fond de crise environnementale. Vertueuses, ces transformations induisent également une manière de penser le logement différemment. Dans un existant qui impose ses règles, il serait vain de vouloir appliquer des plans-types qui ont par ailleurs largement montré leurs limites. Les réalisations que nous présentons dans ce dossier en témoignent, faire avec ce qui est déjà là implique de renouveler le système de production autant que la pensée du logement. Il était temps.

INTRODUCTION: Transformation des bureaux en logements : le salut de l’habitat ?

(1/3) « Accompagner les territoires pour favoriser l’acceptabilité de ces projets »,

Entretien avec Alexandre Chirier, président d’Action Logement

(2/3) « Repositionner des bâtiments obsolètes dans le récit urbain »,

Entretien avec Olivier Waintraub, directeur général de SEERI et de Patrimoine & Valorisation

(3/3) « Passer n’est pas effacer »,
Entretien avec Patrick Rubin, Canal architecture

 

LES RÉALISATIONS :


 « Une réparation plutôt qu'une réhabilitation lourde »

Le 58, rue de Mouzaïa, Paris 19e, Canal atelier d’architecture

« Rendre vivable un bâtiment qui n'a pas été conçu pour »

La résidence Bertelotte, Paris 15e, NZI Architectes

« Effacer l'esthétique des bureaux et doter chaque logement d'un espace extérieur généreux »

La villa Rohan, Bordeaux, Atelier Cambium

« Valoriser la singularité au cas par cas »

Les Cèdres, Issy-les-Moulineaux, La Soda

« Retrouver les volumes intérieurs pour améliorer la qualité architecturale des logements »

Îlot Saint-Germain, Paris 7e, François Brugel, h2o Architectes et Antoine Regnault

« Respecter un bâtiment existant, c’est parfois le transformer, le compléter, le finir »

Flat Iron, Paris 14e, BFV

 

Abonnez-vous à D'architectures
.

Réagissez à l’article en remplissant le champ ci-dessous :

Vous n'êtes pas identifié.
SE CONNECTER S'INSCRIRE
.

> L'Agenda

Novembre 2021
 LunMarMerJeuVenSamDim
4401 02 03 04 05 06 07
4508 09 10 11 12 13 14
4615 16 17 18 19 20 21
4722 23 24 25 26 27 28
4829 30      

> Questions pro

Quels conseils donner aux jeunes diplômés ?

Boxeur professionnel à 17 ans, Tadao Ando voyageait pour combattre avant de se former en autodidacte à l’architecture, métier qu’il dit…

Les ABF, de la censure au dialogue constructif

Légitimes gardiens du temple, les architectes des bâtiments de France accompagnent souvent des architectes et des maîtres d’ouvrage éclairés…

Les effets pervers des marchés globaux 3/3

Alors que sa relation directe au maître d’ouvrage est mise à mal par les marchés globaux, l’architecte devient l’inespéré bouc émissaire…