Une première réponse de la ministre à la crise des ENSA.

Rédigé par Lucie BAGUELIN
Publié le 21/04/2023

La ministre de la Culture Rima ABDUL MALAK répond aux écoles d’architecture et du paysage qui sont en crise depuis février dernier. Par une lettre destinée aux directrices et directeurs des ENSA(P), elle s’adresse aux étudiants des écoles d'architecture, aux enseignants et au personnel administratif des écoles. Consciente de la gravité de la précarité, elle dit reconnaître la portée de la formation en architecture dans les enjeux contemporains et détaille point par point les mesures relatives à chaque revendication. 


Paris, le 21 avril 2023

 

Chères étudiantes, chers étudiants,

 

Vous avez fait le choix d'intégrer une école nationale supérieure d'architecture pour apprendre un métier qui irrigue tous les champs de la société, qui touche à notre habitat, à la qualité de nos espaces de vie et de travail, à notre environnement urbain, à notre rapport à l'espace et au temps.

Parce que je suis profondément convaincue de l'importance de former des architectes en phase avec les enjeux contemporains et à même de répondre au défi de la transition écologique, je me suis mobilisée dès ma nomination pour l'extraordinaire pépinière de talents que vous représentez, vous, les 20.000 étudiantes et étudiants de nos écoles nationales supérieures d'architecture et de paysage.

Je suis allée à votre rencontre dans les écoles de Paris-Belleville, Strasbourg et Paris-Val de Seine. Je vous ai réunis à la Villette pour le lancement du projet Archi-Folies, qui rapprochera les mondes du sport et de la culture en vue des Jeux olympiques. J’ai pu, à chaque fois, mesurer votre engagement ainsi que celui de vos enseignants et de l'ensemble des équipes de vos écoles.

Lorsque, à l'été 2022, j'ai défendu mon premier budget, j'ai obtenu une augmentation inédite de 20% des moyens alloués à l'enseignement de l'architecture, ce qui permet notamment d'aider vos établissements à faire face à l'inflation. Cet effort financier inédit est venu s'ajouter aux 57 millions d'euros du plan de relance investis dans la rénovation de vos écoles.

J’ai bien conscience que ces efforts n'ont pas encore répondu à l'ensemble des difficultés rencontrées. A l'écoute des revendications qui ont été portées depuis le début de l'année, j'ai tenu à recevoir personnellement vos représentants étudiants, vos directeurs, ainsi que les présidents des conseils d'administration de vos écoles et du conseil national des enseignants­-chercheurs. Mes équipes ont par ailleurs reçu à plusieurs reprises les organisations syndicales du ministère de la Culture. Tous m'ont fait part d'un malaise plus profond et de l'urgence à agir.

J’ai entendu vos préoccupations et souhaite dès aujourd'hui y apporter des réponses concrètes.

Vous m'avez d'abord alertée sur la précarité étudiante et sur vos conditions d'étude.

J’ai ainsi décidé de débloquer une aide immédiate de 3 millions d'euros consacrée à la vie étudiante, en particulier aux projets pédagogiques, dont les coûts peuvent représenter un poids important et créer des inégalités entre les étudiants.

Par ailleurs, ma collègue Sylvie Retailleau, ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche, vient d'annoncer une mesure historique à destination de tous les boursiers: S 000 d'entre vous toucheront au moins 37 euros supplémentaires par mois dès la rentrée 2023, et près de 700 étudiants passeront à un échelon de bourse supérieur. Vous serez également plus nombreux à bénéficier d'une bourse pour la première fois, ainsi que des avantages qui y sont associés.

Pour que vos études se déroulent dans de meilleures conditions, nous devons continuer d'investir dans la qualité de vos locaux. Certains chantiers sont déjà achevés, comme à Paris Est. D'autres sont en cours, comme à Lille, Montpellier ou en Normandie. À Marseille, c'est même un nouveau bâtiment qui sera inauguré à la rentrée prochaine. J’ai demandé à la direction de l'architecture de prioriser les prochains travaux, afin de résoudre les situations les plus urgentes comme à Grenoble, de créer une offre de restauration comme à Clermont Ferrand, ou de trouver des solutions de relocalisation comme pour Paris-La Villette.

Au-delà des aspects matériels et financiers, il est pour moi essentiel que vous vous sentiez bien dans ces écoles où vous passez des années décisives de votre vie. Je souhaite que nous approfondissions la réflexion sur vos rythmes de travail, dans le prolongement du plan d'action initié par Roselyne Bachelot pour votre bien-être et votre santé, qui est en cours de déploiement et porte déjà ses fruits. Je vous informe que, depuis quelques jours, l'accès aux services de santé étudiants est désormais généralisé à l'ensemble de vos écoles afin que vous puissiez bénéficier d'un accès équitable aux soins.

Nous avons également évoqué avec vos représentants le besoin d'aller plus loin dans la lutte contre toutes les violences et harcèlements à caractère sexuel et sexiste (VHSS) face auxquels j'ai toujours rappelé le principe de tolérance zéro. J'ai donc décidé de rendre obligatoire la formation VHSS de tous les personnels, enseignants comme administratifs, à partir de la rentrée prochaine.

 

L'amélioration de vos conditions d'étude va de pair avec celle des conditions d'emploi des personnels enseignants et administratifs.

Au 1er janvier 2023, nous avons augmenté d'au moins 113 euros la rémunération mensuelle nette des 690 enseignants contractuels. Dès la rentrée prochaine, les rémunérations des enseignants chercheurs et des doctorants en architecture seront alignées sur celles de leurs homologues des universités.

Je sais par ailleurs tout l'investissement des personnels, qui se heurtent parfois à une charge de travail trop importante. Deux mesures sont prises pour y répondre: grâce au ministère de l'Enseignement supérieur et de la Recherche, 5 nouveaux postes d'enseignants chercheurs sont créés dès cette année. En outre, j'ai obtenu dans des délais exceptionnels l'affectation de 10emplois administratifs supplémentaires. En comptant les 10 postes créés l'année dernière, ce sont donc au total 25 nouveaux emplois en 2022 et 2023, soit l'équivalent d'au moins un poste par école pour répondre aux besoins urgents et permettre à chacune et chacun d'exercer son métier plus sereinement.

Enfin, il m'apparaît essentiel d'accorder à la transition écologique une place centrale dans vos écoles. Je sais que votre génération se sent investie d'une responsabilité inédite face au défi climatique. C'est pourquoi, après de nombreuses consultations, j'ai imaginé RESEDA: non pas un énième prix individuel, mais un palmarès collectif, pour mettre en lumière les projets de fin d'études les plus innovants en matière de transition écologique.

J'ai également demandé à la nouvelle directrice de l'architecture, Hélène Fernandez, d'engager une vaste concertation à laquelle vous serez associés, en vue de relancer la stratégie nationale pour l'architecture datant de 2015. Il s'agira de mieux prendre en compte les enjeux du développement durable, notamment la réhabilitation ou le réemploi des bâtiments existants, mais aussi de faire évoluer la formation dispensée dans vos écoles, à l'aune de la diversification des métiers de l'architecture et du développement du numérique. Ce travail mené collectivement avec les représentants de toutes les communautés concernées doit permettre de faire de l'architecture une priorité de l'action publique, une réponse aux défis de notre temps.

En tant que Ministre garante de la formation des architectes, engagée depuis ma nomination pour la défense de !'Architecture, je veux vous assurer, à travers ces décisions, de ma mobilisation pleine et entière pour vos écoles.

En répondant à l'urgence des moyens humains comme financiers, en priorisant les travaux de réhabilitation, en améliorant les conditions de la vie étudiante, en confortant la place de la transition écologique dans votre formation, nous réinventons ensemble les écoles d'architecture de demain.

Tous les éléments que vous avez portés à ma connaissance seront utiles pour nourrir cette action au service de l'architecture et de son enseignement, et je souhaite que nous puissions poursuivre le dialogue avec vos instances représentatives afin d'aller de l'avant, ensemble.

 

Avec tout mon engagement,

 

Rima Abdul Malak

Les articles récents dans Actus brèves

Paul Chemetov, 1928-2024 Publié le 17/06/2024

Paul Chemetov s’est retiré aujourd’hui. Architecte de tous les débats, il laisse une scène f… [...]

Séminaire de Pesmes - derniers jours des inscriptions Publié le 12/06/2024

L’association Avenir Radieux présente la neuvième édition de son séminaire annuel dans le vil… [...]

Les lauréats de la première édition du European Collective Housing Award révélés Publié le 06/06/2024

Début juin, le jury présidé par l’architecte Lauréate du Pritzker Prize 2021 Anne Lacaton a a… [...]

[EXPO] L’architecture olympique japonaise à l’honneur à Paris Publié le 03/06/2024

Alors que, sur l’autre rive de la Seine, la Cité de l’architecture et du patrimoine présente … [...]

[EXPO] Design & sport : une synergie signée Konstantin Grcic Publié le 03/06/2024

À l’approche des Jeux olympiques de Paris 2024, les expositions consacrées au sport sont nombre… [...]

[EXPO] Le design over the rainbow Publié le 03/06/2024

Le FRENCH DESIGN by VIA dévoile une collection d’assises exprimant les rôles de la couleur dans … [...]

.

Réagissez à l’article en remplissant le champ ci-dessous :

Vous n'êtes pas identifié.
SE CONNECTER S'INSCRIRE
.

> L'Agenda

Juin 2024
 LunMarMerJeuVenSamDim
22     01 02
2303 04 05 06 07 08 09
2410 11 12 13 14 15 16
2517 18 19 20 21 22 23
2624 25 26 27 28 29 30

> Questions pro

« En décidant de ne pas tout transformer, tout change » - Entretien avec Alexandre Chemetoff

Réutiliser, transformer, restructurer, revaloriser… autant d’actions souvent recommandées quand les enjeux de l’époque incitent à retravai…

Vous avez aimé Chorus? Vous adorerez la facture électronique!

Depuis quelques années, les architectes qui interviennent sur des marchés publics doivent envoyer leurs factures en PDF sur la plateforme Chorus, …

Quelle importance accorder au programme ? [suite]

C’est avec deux architectes aux pratiques forts différentes, Laurent Beaudouin et Marie-José Barthélémy, que nous poursuivons notre enquête sur…