(4/6) Une réforme aujourd’hui inapplicable ? Entretien avec Richard Klein

Rédigé par Juliette POMMIER
Publié le 06/12/2021

Dossier réalisé par Juliette POMMIER
Dossier publié dans le d'A n°295

Professeur d’histoire à l’ENSAP de Lille, spécialiste de l’architecture moderne, président de l’association Docomomo France1 et président élu du CNECEA, Richard Klein revient ici sur les travaux de cette instance d’évaluation par les pairs créée par la réforme. Après trois ans de mise en œuvre des procédures de qualification – compliquées du fait qu’il y avait beaucoup d’impétrants et peu de moyens et d’experts –, il constate que le fonctionnement du CNECEA est entravé par l’insuffisance des ressources dégagées par le ministère.

D’a : Le décret de 2018 a institué le CNECEA (Conseil national des enseignants-chercheurs des écoles nationales supérieures d’architecture) et modifié en profondeur le statut des ENSA, transformant aussi bien le fonctionnement des instances que le statut des enseignants-chercheurs. Trois ans après, peut-on faire un premier bilan de son application ?

Richard Klein : Le bilan n’est pas évident à établir, dans la mesure où les moyens insuffisants mobilisés par le ministère de tutelle pour mettre en œuvre le décret n’ont pas permis une réelle expérimentation de son fonctionnement. Les moyens financiers et les moyens humains manquent : les créations de postes prévus n’ont pas eu lieu (75 créés sur 150 prévus) et l’accompagnement administratif des nouvelles instances, dans les écoles comme au CNECEA, n’est pas correctement assuré.



(...)

Abonnez-vous à D'architectures
.

Réagissez à l’article en remplissant le champ ci-dessous :

Vous n'êtes pas identifié.
SE CONNECTER S'INSCRIRE
.

> L'Agenda

Janvier 2022
 LunMarMerJeuVenSamDim
52     01 02
0103 04 05 06 07 08 09
0210 11 12 13 14 15 16
0317 18 19 20 21 22 23
0424 25 26 27 28 29 30
0531       

> Questions pro

Faire vivre le patrimoine. Entretien avec Benoît Melon, directeur de l’École de Chaillot.

L’entretien et les réhabilitations concernant 28,4 % des travaux d’architectes, la spécialisation en deux ans proposée …

Quels conseils donner aux jeunes diplômés ?

Boxeur professionnel à 17 ans, Tadao Ando voyageait pour combattre avant de se former en autodidacte à l’architecture, métier qu’il dit…

Les ABF, de la censure au dialogue constructif

Légitimes gardiens du temple, les architectes des bâtiments de France accompagnent souvent des architectes et des maîtres d’ouvrage éclairés…