L’architecture au prisme des contraintes environnementales : le regard singulier de Gilles Perraudin

Rédigé par Christine DESMOULINS
Publié le 04/09/2023

Article paru dans d'A n°310

Si les questions environnementales sont de plus en plus prégnantes, les labels et les normes propres à l’univers de la construction garantissent-ils pour autant la valeur écologique d’une architecture ? Nous avons interrogé l’architecte Gilles Perraudin, bien connu pour ses œuvres en pierre massive, ses expérimentations et son engagement pour une construction écoresponsable.

D’a : Depuis une trentaine d’années, vous avez acquis un savoir-faire et des compétences internationalement reconnues dans le domaine de la construction écoresponsable et écologique. Vous avez aussi compté à plusieurs reprises parmi les finalistes du Grand Prix national d’architecture. Que pensez-vous de l’évolution du regard porté sur ces questions dans le monde de l’architecture et de la construction ?


Gilles Perraudin : J’observe deux situations différentes relevant d’attitudes qui le sont aussi. D’un côté, il y a une mobilisation croissante de jeunes architectes qui œuvrent de façon alternative avec la volonté de faire évoluer le paradigme constructif et donc celui de l’architecture. Ils utilisent des matériaux naturels et réfléchissent parfois avec des habitants et des acteurs locaux à de nouveaux types de programmes dans des lieux a priori déshérités. La seconde attitude est la tentative de verdoiement – les Anglo-Saxons diraient greenwashing – qui permet aux industriels de se donner bonne conscience en vantant les mérites de produits soi-disant écologiques. Quand les préoccupations écologiques envahissent la société dans son ensemble, et notamment nos métiers.

 

D’a : Labels HQE, LEED, BREEAM… Friand de ceux-ci, le monde de l’immobilier n’en reste pas moins un grand consommateur de matières. On peut aussi s’interroger sur les systèmes sophistiqués mis en place dans des bâtiments de plus en plus complexes pour économiser l’énergie. Peut-on parler dans ce domaine d’un « dictionnaire des idées reçues » ?

Ces labels donnent bonne conscience aux promoteurs, c’est surtout un outil de communication. Si à moyen ou long terme nul ne sait les utiliser, ils s’avèrent inutiles et coûteux, sans compter les dispositifs de ventilation mal entretenus devenus des nids à bactéries. Il n’est d’ailleurs pas rare qu’il y ait une divergence entre les dispositifs techniques recommandés pour faire des économies d’énergie et l’usage qui en est fait. Un ingénieur thermicien m’a rapporté cette anecdote : enquêtant sur un bâtiment labellisé qu’il avait conçu et qui n’atteignait pas les performances attendues, il s’est aperçu en contrôlant les thermostats que l’une des employées (...)

Les articles récents dans Questions pro

« En décidant de ne pas tout transformer, tout change » - Entretien avec Alexandre Chemetoff Publié le 29/04/2024

Réutiliser, transformer, restructurer, revaloriser… autant d’actions souvent recommandées qu… [...]

Vous avez aimé Chorus? Vous adorerez la facture électronique! Publié le 01/04/2024

Depuis quelques années, les architectes qui interviennent sur des marchés publics doivent envoyer … [...]

Quelle importance accorder au programme ? [suite] Publié le 20/11/2023

C’est avec deux architectes aux pratiques forts différentes, Laurent Beaudouin et Marie-José Bar… [...]

Quelle importance accorder au programme ? Publié le 11/10/2023

Avant tout projet, la programmation architecturale décrit son contenu afin que maître d’ouvrage … [...]

« In solidum » : jusqu’à quel point l’architecte doit-il être solidaire ? Publié le 29/06/2023

Michel Klein, directeur général adjoint de la MAF, revient sur des condamnations in solidum disp… [...]

25 ans d’expérience sur les grands projets universitaires qui montrent les limites des PPP et le formidable potentiel qu’offre toujours la loi MOP. Publié le 05/05/2023

Qu'il s'agisse de la récente construction de l'ENS Paris-Saclay, de la complexe restructuration du … [...]

.

Réagissez à l’article en remplissant le champ ci-dessous :

Vous n'êtes pas identifié.
SE CONNECTER S'INSCRIRE
.

> L'Agenda

Mai 2024
 LunMarMerJeuVenSamDim
18  01 02 03 04 05
1906 07 08 09 10 11 12
2013 14 15 16 17 18 19
2120 21 22 23 24 25 26
2227 28 29 30 31   

> Questions pro

« En décidant de ne pas tout transformer, tout change » - Entretien avec Alexandre Chemetoff

Réutiliser, transformer, restructurer, revaloriser… autant d’actions souvent recommandées quand les enjeux de l’époque incitent à retravai…

Vous avez aimé Chorus? Vous adorerez la facture électronique!

Depuis quelques années, les architectes qui interviennent sur des marchés publics doivent envoyer leurs factures en PDF sur la plateforme Chorus, …

Quelle importance accorder au programme ? [suite]

C’est avec deux architectes aux pratiques forts différentes, Laurent Beaudouin et Marie-José Barthélémy, que nous poursuivons notre enquête sur…