Biennale de Venise : un Pavillon signé Muoto

Rédigé par Tarik ABD EL GABER
Publié le 19/12/2022

Ball Theater / La fête n’est pas finie

Les deux associés de l’agence parisienne Muoto, Yves Moreau et Gilles Delalex, ont été nommés commissaires du Pavillon français de la 18ème Biennale d’architecture de Venise qui se tiendra de mai à novembre 2023, sous le commissariat général de Lesley Lokko. Ce projet sera réalisé avec l’équipe artistique composée des architectes eux-mêmes, des scénographes Clémence La Sagna et Georgi Stanishev, de Jos Auzende en tant que commissaire associée et de Anna Tardivel à la coordination et programmation.

Ils ont dévoilé plus tôt ce mois de décembre leur projet intitulé Ball Theater / La fête n’est pas finie qui répondra au thème de la biennale : « Laboratory of the Future / Le laboratoire du Futur » : 

«Le théâtre de Ball Theater se présente comme une sphère légère et modulable, conçue comme un laboratoire des identités. Il assume une dimension poétique et utopique qui questionne la notion de croissance. On peut l’interpréter à la fois comme un lieu de divination du futur et comme une boule à facettes qui met en jeu le son, l’espace et le corps. Il est animé par un cycle mensuel d’ateliers-résidences- occupations qui met en scène une pluralité de voix et de récits. C’est un théâtre ouvert sur le monde et ses défis globalisés. Il agit comme une chambre d’écho au sein de laquelle résonnent les questions actuelles sur la fragilité de la planète, notre héritage colonial, nos représentations d’identités et de genre. Il suggère une nouvelle approche des crises actuelles, par le questionnement, le lâcher- prise, la recherche d’alternatives et d’imaginaires.»

On retrouve dans ce Pavillon ce qui fait la marque de l’agence Muoto : un intérêt prononcé pour les superstructures, la volonté d’exprimer une géométrie simple tout en questionnant la responsabilité humaine des constructions sur le réchauffement climatique. Des thèmes plus largement développés dans le Grand Entretien que les architectes nous ont accordé dans le n°303 de novembre.

Les articles récents dans Actus brèves

Lancement du Palmarès RESEDA Publié le 31/01/2023

C’est à l’ENSA de Paris Val-de-Seine que la ministre de la Culture Rima Abdul-Malak a annoncé … [...]

Baisse de la TVA sur le biosourcé : encore un effort ! Publié le 30/01/2023

Le collectif Frugalité Heureuse et Créative, connu pour son manifeste aux 15 000 signataires se la… [...]

Rénovation de la tour Bretagne : les 8 équipes annoncées Publié le 26/01/2023

La tour Bretagne de Nantes était fermée au public depuis juin 2020. Promise à un concours d'archi… [...]

Nunous : A new life for waste Publié le 17/01/2023

À l’occasion d’une exposition à la galerie Planète rouge, l’entreprise japonaise Sheishoku … [...]

Renée Gailhoustet. 1929 - 2023 Publié le 09/01/2023

Renée Gailhoustet est décédée mercredi 4 janvier dernier dans son logement à Ivry sur Seine. El… [...]

Christian de Portzamparc s'expose à l'Académie Publié le 06/01/2023

L’Académie des beaux-arts a décerné le Grand Prix d’Architecture (Prix Charles Abella) 2022 … [...]

.

Réagissez à l’article en remplissant le champ ci-dessous :

Vous n'êtes pas identifié.
SE CONNECTER S'INSCRIRE
.

> L'Agenda

Février 2023
 LunMarMerJeuVenSamDim
05  01 02 03 04 05
0606 07 08 09 10 11 12
0713 14 15 16 17 18 19
0820 21 22 23 24 25 26
0927 28      

> Questions pro

Et si on arrêtait de bosser ?

Apparu aux États-Unis après le covid, le phénomène de « la grande démission » marque une évolution du rapport au travail et la Fra…

Les ABF aussi en première ligne pour défendre le patrimoine contemporain

Rôle délétère de l’ANRU pour financer la destruction des logements, inquiétude devant la généralisation de l’isolation thermique des…

Détruire ou non ?

Faïence dans les halls, aplats colorés en façade, l’indigence des signes a trop souvent résumé la réhabilitation des barres des grands e…