Construire en pisé en zone sismique : obstacles et solutions

Rédigé par Dominique GAÜZIN-MULLER
Publié le 05/11/2020

Essais IUT au FCBA

Dossier réalisé par Dominique GAÜZIN-MULLER
Dossier publié dans le d'A n°285

Au sein du bureau d’études TPFI, l’ingénieur Olivier Gonzales est en charge des structures de projets de grande envergure, auxquels il insuffle sa conscience écoresponsable. Après avoir découvert la technique du pisé avec l’extension de l’IUT de Tarbes, il travaille sur des projets en terre coulée ou en brique de terre compressée, sans négliger les filières sèches et la construction en bois. C’est sous son égide que Pierre Caubère a réalisé son stage de fin d’études sur la caractérisation du pisé en zone sismique. Le jeune diplômé de l’INSA de Toulouse développe désormais les sujets d’écoconception au sein de TPFI.

Dominique Gauzin-Müller : Votre culture est celle de la construction en béton armé et des charpentes en bois ou en acier. Comment avez-vous réagi la première fois que l’on vous a parlé de terre crue ?

Olivier Gonzales : Nous sommes curieux de nature et sensibilisés à la nécessité de construire de manière plus vertueuse. Nous avons conscience de l’impact de la production du ciment sur le changement climatique, et de la responsabilité morale liée à nos pratiques. (...)

Abonnez-vous à D'architectures
.

Réagissez à l’article en remplissant le champ ci-dessous :

Vous n'êtes pas identifié.
SE CONNECTER S'INSCRIRE
.

> L'Agenda

Septembre 2021
 LunMarMerJeuVenSamDim
35  01 02 03 04 05
3606 07 08 09 10 11 12
3713 14 15 16 17 18 19
3820 21 22 23 24 25 26
3927 28 29 30    

> Questions pro

Les ABF, de la censure au dialogue constructif

Légitimes gardiens du temple, les architectes des bâtiments de France accompagnent souvent des architectes et des maîtres d’ouvrage éclairés…

Les effets pervers des marchés globaux 3/3

Alors que sa relation directe au maître d’ouvrage est mise à mal par les marchés globaux, l’architecte devient l’inespéré bouc émissaire…

Visées et effets pervers des marchés globaux n°2

Certains représentants de la FFB ne cachent pas leur volonté de se débarrasser des architectes. Avec les marchés, globaux, les entreprises sont en…