CREDIT D'IMPÔT RECHERCHE : Qu'est-ce que la recherche en architecture ?

Rédigé par Cyrille VÉRAN
Publié le 03/05/2018

Dossier réalisé par Cyrille VÉRAN
Dossier publié dans le d'A n°262

Depuis 2012, l’architecture est recensée parmi les champs d’activités éligibles au crédit d’impôt recherche (CIR), une aide fiscale destinée à soutenir les efforts de R&D dans les entreprises françaises. Étrangement, l’information est restée confidentielle. Mis à part les agences d’architecture aux plus gros chiffres d’affaires, démarchées par des sociétés de conseil spécialisées en optimisation fiscale, les autres engagées dans ce dispositif en ont eu connaissance fortuitement. Discrétion fiscale oblige, la plupart d’entre elles sont peu disertes sur le sujet. Nous sommes allés à la rencontre des architectes qui ont bien voulu ouvrir leurs portes et décrire la nature de leurs travaux de recherche, les moyens qu’ils y consacrent comme les leviers qui pourraient améliorer le développement de la recherche et de l’innovation dans la discipline. Mais enquêter sur le CIR soulève une question qui dépasse largement son cadre institutionnel et fiscal : qu’est-ce que la recherche en architecture ? Qu’est-ce qui distingue une activité de R&D d’une autre ancrée dans le quotidien de la profession ? Face à ces questions, les architectes semblent parfois manquer de clairvoyance. Quelques indicateurs attestent cependant de leur engagement dans la démarche : publications, participations à des colloques, recrutement d’un doctorant… Sur le papier, ce dispositif encouragerait en effet à rapprocher deux mondes, les praticiens d’un côté et les laboratoires de recherche des écoles d’architecture de l’autre, dans une dynamique visant à faire rayonner l’architecture au-delà de son milieu. Mais on est loin du compte.

Sommaire  

 

- Le crédit d’impôt recherche, mode d’emploi


- Entretien avec Christel Palant-Frapier


- Le CIR : un moyen de solidifier l’économie des petites agences ? Entretien avec Éric Alonzo

 

- Ces recherches qui animent les architectes :

Nicolas Michelin, ANMA : « La recherche en agence doit faire l’objet de publications »

Philippe Prost, Atelier d’architecture Philippe Prost : « Faire rayonner l’architecture au-delà de son milieu »

Agence XTU : « Le CIR est un moyen simple de rendre la recherche accessible »
Agence Chartier Dalix : « Être éligible au CIR est aussi une forme de reconnaissance »
Pascal Gontier : « La recherche est conditionnée à la prise de risque »


- Une approche trop académique de la part de l’administration, entretien avec Christophe Thevenot


- « Aider la filière architecture à réinventer son modèle économique », entretien avec Lorenzo Diez

Abonnez-vous à D'architectures
.

Réagissez à l’article en remplissant le champ ci-dessous :

Vous n'êtes pas identifié.
SE CONNECTER S'INSCRIRE
.

> L'Agenda

Mars 2019
 LunMarMerJeuVenSamDim
09    01 02 03
1004 05 06 07 08 09 10
1111 12 13 14 15 16 17
1218 19 20 21 22 23 24
1325 26 27 28 29 30 31

> Questions pro

Transmettre ou ne pas transmettre son agence

En société ou libéral, quelles sont les questions qu’un architecte doit se poser en matière de transmission ? Daniel Seddiki, expert-comptable…

L'architecte et les jurys

Qui juge et que juge-t-on dans les jurys ? La loi Elan récuse les concours pour les logements sociaux. Le Grand Prix national d’architecture…

Spécial logement: La quête de la qualité architecturale de l'habitat social est-elle menacée?

La loi ELAN suscite de grandes inquiétudes au sein de la profession. Trois jeunes architectes, praticiens et enseignants, expriment leur crainte…