Hôtel. AL_A : Central Embassy, Bangkok

Rédigé par Richard SCOFFIER
Publié le 29/05/2016

Ombilics des Limbres… une nouvelle silhouette est apparue dans le skyline de Bangkok. Celle-ci est totalement improbable, mais parfaitement absorbée par cette mégalopole de 15 millions d’habitants qui semble décidément capable de tout supporter.


Voici un centre commercial et un hôtel construits sur les anciens jardins de l’ambassade du Royaume-Uni. Sur une base abritant un nouveau temple de la consommation viennent s’élancer les plus de vingt étages de chambres d’un palace lové autour d’une cour intérieure et dessinant une étrange crête à la ligne hésitante et indécise. Le socle très peu percé, presque aveugle, est revêtu d’une enveloppe d’aluminium qui se métamorphose en couverture pour monter à l’assaut de cette construction sculpturale et chimérique, semblable à un corps sans tête. Sa texture minutieusement calculée par la technologie d’aujourd’hui se voudrait à l’image des assemblages vernaculaires de tuiles ou de pavés pensés par l’esprit de la main. Et les éléments lisses et brillants de ce parement prétendent à la fois refléter un ciel pacifié et une ville chaotique pour réfléchir surtout la lumière sourde et aveuglante qui tombe presque en permanence, pendant la saison sèche, sur cette capitale tropicale.

Son architecte, ou plutôt sa prêtresse, s’appelle Amanda Levete, ex-associée et ex-épouse de Jan Kaplick, cofondatrice de Future Systems et aujourd’hui à la tête de AL_A. Elle développe une architecture moins héroïque, mais toujours organique et se référant aux textures animales ou artisanales. Elle a récemment été retenue pour repenser le bâtiment « coupole », emblème des Galeries Lafayette à Paris. On retrouve à l’intérieur du Central Embassy cette veine bionique. Un espace englobant et immersif dans lequel l’on arrive déjà en flottant au-dessus de la ville par le réseau hors-sol conjuguant skywalk et métro aérien, qui alimente bureaux, condominiums et centres commerciaux. Un espace matriciel qui fait que n’importe quel individu, quels que soient son pays et sa culture, a l’impression de se retrouver chez lui et développe ce sentiment océanique propice à toutes les religions, d’après Sigmund Freud – notamment celle désormais universelle du shopping. La lumière naturelle coule en source des opercules zénithaux pour inonder les atriums blancs. Les lignes ombilicales des escaliers mécaniques parcourent ces espaces des limbes, ni enfer ni paradis, où errent les enfants décédés sans baptême que nous sommes tous devenus désormais. L’escalator enchâssé dans sa coque blanche en staff est sans doute devenu, des Halles de Paris à l’opéra de Canton, la pièce essentielle de l’architecture globale d’aujourd’hui. Le garant d’une architecture rassurante et régressive portant et protégeant des individus tentés par un retour à l’état embryonnaire.



Maître d’oeuvre : Central Retail Corporation. Maître d’oeuvre : AL_A (Amanda Levete Architects). Surface : 145 000 m2. Coût : 170 millions d’euros. Livraison : 2015


Lisez la suite de cet article dans : N° 245 - Juin 2016

<br/> Crédit photo : AL_A -

VOIR ÉGALEMENT

>> Choix de d'a
>> Projets des abonnés

Les articles récents dans Publiés par d'a

Habiter le sol : 20 logements collectifs, rue de la Cour-des-Noues, Paris 20e Publié le 04/05/2021

 Maîtrise d’ouvrage : Régie immobilière de la ville de Paris (RIVP)Maîtrise… [...]

House of Cards : Institut méditerranéen du risque, de l'environnement et du développement durable, Nice Publié le 04/05/2021

Maîtres d'ouvrages : Université Côte d'AzurMaîtres d'oeuvres : Atelier marc Barani,… [...]

À la recherche du temps perdu : aménagement de l'îlot B2, Lyon-Confluence Publié le 04/05/2021

Maîtrise d’ouvrage : OGIC Lyon Rhône-AlpesMaîtrise d’œuvre : Clément Vergély… [...]

Quand Piranèse s’invite chez Staline : Institut Mines-Télécom, université Paris-Saclay, Palaiseau Publié le 02/04/2021

Maîtres d'ouvrages : Institut Mines-TélécomMaîtres d'oeuvres… [...]

Une organicité bien tempérée : logements en accession et résidence pour l’Arche, Strasbourg Publié le 24/03/2021

Maîtres d'ouvrages : CDC Habitat Maîtres d'oeuvres : Vincen Cornu,… [...]

Architecture de réparation : pôle communautaire de services, de santé et d’archéologie, Thérouanne, Pas-de-Calais Publié le 23/03/2021

Maîtres d'ouvrages : communauté d’agglomération du Pays de Saint-Omer Maîtres… [...]

.

Réagissez à l’article en remplissant le champ ci-dessous :

Vous n'êtes pas identifié.
SE CONNECTER S'INSCRIRE
.

> L'Agenda

Juin 2021
 LunMarMerJeuVenSamDim
22 01 02 03 04 05 06
2307 08 09 10 11 12 13
2414 15 16 17 18 19 20
2521 22 23 24 25 26 27
2628 29 30     

> Questions pro

Visées et effets pervers des marchés globaux n°2

Certains représentants de la FFB ne cachent pas leur volonté de se débarrasser des architectes. Avec les marchés, globaux, les entreprises sont en…

Visées et effets pervers des marchés globaux n°1

Passés en un lot unique en dérogeant au principe d’allotissement, les marchés globaux mettent l’entreprise mandataire au premier plan. S’ils…

Une initiative exceptionnelle pour endiguer l’inexorable transformation du logement social en…

Le 15 janvier 2021 a été remis le rapport sur la qualité d’usage et la qualité architecturale du logement social. Pour la première fois ce…