Le concours comme mesure de la démocratie

Rédigé par Fabiano SOBREIRA
Publié le 28/03/2013

Dossier réalisé par Fabiano SOBREIRA
Dossier publié dans le d'A n°216

La politique peut promouvoir la qualité, mais elle peut aussi entériner la médiocrité de l'architecture et des espaces publics ; elle peut établir un chemin vers la durabilité ou se limiter aux pièges de la vague verte. L'étude des concours nous révèle que leur instrumentalisation par le politique, y compris pour promouvoir le développement durable, ne se fait pas toujours sans affronter de redoutables contradictions.

Article paru dans le dossier d'a 216 : « Que savons-nous des concours ? »


Lisez la suite de cet article dans : N° 216 - Avril 2013

Abonnez-vous à D'architectures
.

Réagissez à l’article en remplissant le champ ci-dessous :

Vous n'êtes pas identifié.
SE CONNECTER S'INSCRIRE
.

> L'Agenda

Mars 2019
 LunMarMerJeuVenSamDim
09    01 02 03
1004 05 06 07 08 09 10
1111 12 13 14 15 16 17
1218 19 20 21 22 23 24
1325 26 27 28 29 30 31

> Questions pro

Transmettre ou ne pas transmettre son agence

En société ou libéral, quelles sont les questions qu’un architecte doit se poser en matière de transmission ? Daniel Seddiki, expert-comptable…

L'architecte et les jurys

Qui juge et que juge-t-on dans les jurys ? La loi Elan récuse les concours pour les logements sociaux. Le Grand Prix national d’architecture…

Spécial logement: La quête de la qualité architecturale de l'habitat social est-elle menacée?

La loi ELAN suscite de grandes inquiétudes au sein de la profession. Trois jeunes architectes, praticiens et enseignants, expriment leur crainte…