Nouvelle vie, nouveau design

Rédigé par Karine DANA
Publié le 17/08/2017

-

Article paru dans d'A n°256

Exposition manifeste de la rentrée 2017, « Nouvelles Vies » présente du 21 septembre au 25 octobre à la galerie VIA les derniers projets et réflexions en matière d’écoconception, d’upcycling et de recyclage dans le design. 

Si le concept de C2C (cradle to cradle) défendu à la fin des années 1980 par le chimiste allemand Michael Braungart et l’architecte américain William McDonough (et officialisé dans les années 2000 sous forme de certification internationale) n’est pas nouveau, ses retombées dans le monde de la production et de consommation de masse se font aujourd’hui à peine sentir. « Nouvelles Vies », dont le commissariat a été confié à Carolina Tinoco – issue de l’École Parsons de Paris et de l’université centrale du Venezuela, section architecture –, regroupe les travaux de 30 designers aux démarches emblématiques en matière de transformation de ressources existantes. « Aujourd’hui, les lois, les labels, les industriels et de nouveaux éco-organismes ont permis de constituer un réseau intégrant les designers, les architectes et les créateurs du domaine de l’art de vivre. Cette exposition en dresse un état des lieux. Son challenge est de faire cohabiter et dialoguer des pièces pensées selon la dynamique de l’écoconception, du recyclage ou de l’upcycling, visant à améliorer notre quotidien », explique la commissaire, qui prône la nécessité de révolutionner les manières de créer, de produire, de diffuser, de vendre et d’acheter pour repenser notre appartenance à la société à partir des déchets et des matières naturelles et industrielles que nous produisons. Parmi les expériences présentées, l’Objet trou noir, matière dernière, radiateur, qui a obtenu la Carte blanche VIA en 2011. Conçue par le studio GGSV (Gaëlle Gabillet et Stéphane Villard), elle part du constat que l’incinération de nos déchets ménagers produit des résidus extrêmement toxiques chargés de métaux lourds et de dioxine. Or, la vitrification des résidus d’épuration des fumées d’incinération des ordures ménagères ou des déchets amiantés du bâtiment permet de rendre inertes ces déchets et de produire une pierre noire aux propriétés thermiques intéressantes. Les designers ont donc imaginé un radiateur composé de tuiles de cette « matière dernière ». On remarquera également la Recycled Carbon Chair (Label/Breed, 2016) de Marleen Kaptein avec le Centre aérospatial néerlandais (ndlr), ainsi que le projet Paille (2005) de Tété Knecht, un pouf en paille, latex et rembourrage en mousse. Dans le cadre de cette manifestation, quatre coups de projecteurs seront également portés sur l’Atelier Maximum, le Studio Brieditis & Evans, le Museo della Merda/The Shit Museum et sur Christien Meindertsma. Ces quatre univers de pratiques, très distincts, présentent respectivement le travail d’une manufacture de mobilier française qui puise ses ressources dans les pertes de production générées par l’extraction et la transformation des matières premières par les usines qui fabriquent en série (des pertes annuelles de matériaux générés et non utilisés évaluées à 50 millions de tonnes) ; la création de pièces uniques conçues à partir de découpes de laines teintées selon la technique japonaise du shibori (Milky Way) ou à partir de T-shirts recyclés pour évoquer un paysage enneigé (Off Pist) ; les recherches d’un groupe de chercheurs et de l’architecte milanais Luca Cipelletti pour la promotion de la bouse de vache comme le matériau du futur ; et enfin, une chaise en lin produite avec la société Enkev pour Label/Breed, nouvel éditeur-passerelle entre les petites entreprises et les designers, pour lequel officient Chris Kabel, Studio Wieki Somers et Simone Post. Mobilier fossile Chaque année, l’Unifa (Union nationale des industries françaises de l’ameublement) lance un appel à projets via DOMOCITÉ, un laboratoire d’innovation, auprès de designers et d’architectes pour imaginer collectivement l’habitat et le mobilier de demain : des pièces fonctionnelles, adaptées aux nouveaux usages, confortables, optimisées et durables. Parmi les différentes thématiques proposées, une a retenu l’attention : le développement de meubles écoconçus avec des matériaux issus du recyclage par le designer Amaury Poudray, qui s’est interrogé sur le lien possible entre son métier de designer et la filière du recyclage, du tri et de la collecte des déchets. Conçu pour être industrialisable, son canapé est un prototype à base de matières réutilisables ou recyclées et sera présenté à l’exposition « Nouvelles vies ».  


Exposition du 21 septembre au 25 octobre 2017, Galerie VIA – Valorisation de l’Innovation dans l’Ameublement, 120 avenue Ledru-Rollin, 75011 Paris. 

> Photos

> Autres produits dans la même catégorie

RETOURNONS DANS LES BOIS

« La pensée sauvage » du philosophe et anthropo…

Le design situé de Nicola…

Diplômé en 2017 de l’École nationale supérie…

Comment mourir en beauté…

Pour nos proches ou nous-même, nous sommes confro…

PLURIDISCIPLINAIRE

Au dixième Présentée lors de la 17e De…

Le design en Ukraine : Un …

De par sa situation géographique et historique, l…

Back to Milan

Chaque année au mois d’avril se déroule l’in…

[RENCONTRE] Döppel studio…

Le Doppelgänger, c’est la légende d’un doubl…

[RENCONTRE] Architectes-ar…

Entretien avec l'agence RécitaTous deux architect…

[MOBILIER DE BUREAU] Trava…

Repérés lors du salon Workspace Expo, en avril d…

VOIR ÉGALEMENT

>> Actus brèves
>> Parcours
>> Photographes
>> Livres
>> Point de vue / Expo / Hommage
>> Concours
>> Le dossier du mois
>> Le Grand Entretien
>> Innovations
>> Produits utiles
>> Questions pro
>> Razzle Dazzle by Mehdi Zannad
>> Techniques

Les articles récents dans D’A Lab - Design

RETOURNONS DANS LES BOIS Publié le 14/12/2023

« La pensée sauvage » du philosophe et anthropologue Claude Lévi-Strauss oppose à la figure du … [...]

Le design situé de Nicolas Verschaeve Publié le 20/11/2023

Diplômé en 2017 de l’École nationale supérieure des arts décoratifs (EnsAD) de Paris, le desi… [...]

Comment mourir en beauté ? Publié le 11/10/2023

Pour nos proches ou nous-même, nous sommes confrontés lors des rites funéraires à un environneme… [...]

PLURIDISCIPLINAIRE Publié le 04/09/2023

Au dixième Présentée lors de la 17e Design Parade d’Hyères à la villa Noailles, la … [...]

Le design en Ukraine : Un élan de liberté Publié le 19/06/2023

De par sa situation géographique et historique, l’Ukraine est une terre inconnue entre l’Est et… [...]

Back to Milan Publié le 08/06/2023

Chaque année au mois d’avril se déroule l’incontournable design week milanaise où sont prése… [...]

.

Réagissez à l’article en remplissant le champ ci-dessous :

Vous n'êtes pas identifié.
SE CONNECTER S'INSCRIRE
.

> L'Agenda

Mars 2024
 LunMarMerJeuVenSamDim
09    01 02 03
1004 05 06 07 08 09 10
1111 12 13 14 15 16 17
1218 19 20 21 22 23 24
1325 26 27 28 29 30 31

> Questions pro

Quelle importance accorder au programme ? [suite]

C’est avec deux architectes aux pratiques forts différentes, Laurent Beaudouin et Marie-José Barthélémy, que nous poursuivons notre enquête sur…

Quelle importance accorder au programme ?

Avant tout projet, la programmation architecturale décrit son contenu afin que maître d’ouvrage et maître d’œuvre en cernent le sens et les en…

L’architecture au prisme des contraintes environnementales : le regard singulier de Gilles Perraud…

Si les questions environnementales sont de plus en plus prégnantes, les labels et les normes propres à l’univers de la construction garantissent…