Super, Quercus suber, les nouveaux usages du liège

Rédigé par Benoit JOLY
Publié le 01/10/2018

Article paru dans le d'A n°266

D’abord et toujours utile pour boucher les bouteilles de porto ou de Dom Pérignon, le chêne-liège ( Quercus suber ) constitue un matériau de construction à l’avenir prometteur. Longtemps concurrencé par le plastique, évoquant encore certains intérieurs des années 1970, il fait partie depuis quelques années des matériaux fétiches d’expérimentation pour les architectes et designers du monde entier. Cultivé dans un respect séculaire – en grande partie dans les montados portugais –, « garanti 100 % naturel biosourcé », il revient sur le devant de la scène grâce à ses qualités techniques, tactiles voire olfactives.


Depuis le XVIème  siècle, l’écorce du liège sert essentiellement à la production de bouchons et, encore aujourd’hui, on en produit 26 millions quotidiennement. Mais depuis une soixantaine d’années, les résidus de cette production sont exploités sous différentes formes pour en faire un matériau aux applications inattendues. À tout faire, léger, malléable, le liège peut être découpé, modelé, gravé de motifs complexes à l’aide des actuelles machines CNC. À la fin des années 1930, Wright s’en servait déjà pour habiller intégralement une salle de bains de sa Fallingwater – la rugosité du matériau évoquant les pierres naturelles de la cascade. Au Portugal, là d’où provient une grande partie de la production mondiale, Amorim règne en maître à travers la création de nombreuses filiales. Cette entreprise familiale tentaculaire et quasi institutionnelle y réalise un chiffre d’affaires annuel de 700 millions d’euros.(...)

> Autres produits dans la même catégorie

Drones et robots à la…

Des architectes et ingénieurs danois ont…

La filière bois invente…

Flexibilité, modularité, réversibilité : ces…

La nouvelle mécanique des…

Non seulement concentrés sur l’ergonomie et le…

Sous-sols de paris: terres…

Est-il possible de réemployer les déblais…

La pampille de la marine

Face à la place de la Concorde, l’hôtel de la…

Innover avec la pierre

Au sein du collectif Studiolada, les architectes…

De l'âge de glace à…

Depuis dix ans, Karola Dierichs et Achim Menges…

Tissage de lin en façade…

Situé au 140, boulevard Clichy dans le 18e …

Inventer la fraîcheur

En écho au concours « faire » et aux ambitions…

VOIR ÉGALEMENT

>> Actus brèves
>> Parcours
>> Photographes
>> Livres
>> Points de vue / Expos
>> Concours
>> Le dossier du mois
>> Les produits de la rédaction
>> Questions pro
>> Feuilleton
>> Design
>> Techniques

Les articles récents dans Innovations

Drones et robots à la rescousse de la planète Publié le 04/10/2019

Des architectes et ingénieurs danois ont développé un programme nommé Break the Grid.… [...]

La filière bois invente la cloison 100 % en kit Publié le 05/09/2019

Flexibilité, modularité, réversibilité : ces trois vocables qui rythment la construction… [...]

La nouvelle mécanique des fluides Publié le 10/07/2019

Non seulement concentrés sur l’ergonomie et le design des produits qu’ils mettent sur le … [...]

Sous-sols de paris: terres d’avenir ? Publié le 14/05/2019

Est-il possible de réemployer les déblais générés par les chantiers du Grand Paris pour les… [...]

La pampille de la marine Publié le 08/04/2019

Face à la place de la Concorde, l’hôtel de la Marine fait actuellement l’objet d’une… [...]

Innover avec la pierre Publié le 01/03/2019

Au sein du collectif Studiolada, les architectes Christophe Aubertin et Benoît Sindt développent… [...]

.

Réagissez à l’article en remplissant le champ ci-dessous :

Vous n'êtes pas identifié.
SE CONNECTER S'INSCRIRE
.

> L'Agenda

Novembre 2019
 LunMarMerJeuVenSamDim
44    01 02 03
4504 05 06 07 08 09 10
4611 12 13 14 15 16 17
4718 19 20 21 22 23 24
4825 26 27 28 29 30  

> Questions pro

Assistance à maîtrise d’ouvrage : l’hypertrophie des équipes est-elle nécessaire ?

Assistant à maîtrise d’ouvrage (AMO), maître d’ouvrage délégué (MOD), bataillon de conseillers…, la maîtrise d’ouvrage s’évertue …

Îlot Say, le droit d’auteur l’emporte

Le droit d’auteur des architectes et des artistes étant souvent bafoué*, l’ordonnance de référé rendue le 10 mai 2019 par le tribunal de…

PPP annulé pour les écoles marseillaises

Entre novembre 2018 et février 2019, la justice a donné raison par deux fois à des instances régionales et nationales de l’Ordre des…