Super, Quercus suber, les nouveaux usages du liège

Rédigé par Benoit JOLY
Publié le 01/10/2018

Liège en façade de l'hôtel Extramuros, Arraiolos, Portugal, Vora Arquitectura

Article paru dans le d'A n°266

D’abord et toujours utile pour boucher les bouteilles de porto ou de Dom Pérignon, le chêne-liège ( Quercus suber ) constitue un matériau de construction à l’avenir prometteur. Longtemps concurrencé par le plastique, évoquant encore certains intérieurs des années 1970, il fait partie depuis quelques années des matériaux fétiches d’expérimentation pour les architectes et designers du monde entier. Cultivé dans un respect séculaire – en grande partie dans les montados portugais –, « garanti 100 % naturel biosourcé », il revient sur le devant de la scène grâce à ses qualités techniques, tactiles voire olfactives.


Depuis le XVIème  siècle, l’écorce du liège sert essentiellement à la production de bouchons et, encore aujourd’hui, on en produit 26 millions quotidiennement. Mais depuis une soixantaine d’années, les résidus de cette production sont exploités sous différentes formes pour en faire un matériau aux applications inattendues. À tout faire, léger, malléable, le liège peut être découpé, modelé, gravé de motifs complexes à l’aide des actuelles machines CNC. À la fin des années 1930, Wright s’en servait déjà pour habiller intégralement une salle de bains de sa Fallingwater – la rugosité du matériau évoquant les pierres naturelles de la cascade. Au Portugal, là d’où provient une grande partie de la production mondiale, Amorim règne en maître à travers la création de nombreuses filiales. Cette entreprise familiale tentaculaire et quasi institutionnelle y réalise un chiffre d’affaires annuel de 700 millions d’euros.(...)

> Photos

> Autres produits dans la même catégorie

À Croissy-Beaubourg, le…

Les autoconstructeurs et bâtisseurs de maisons…

Béton de chanvre :…

Lorsqu’ils conçoivent ce projet en 2015 pour…

Impression 3D : La…

Depuis la petite dizaine d’années que…

Réemploi in situ : Une…

Quand en 1992 l’agence SCAU remporte le…

De la tuile solaire à…

Après des décennies de développement, la…

Bétons immergés : des…

Le 21 septembre dernier, dans la rade de…

Des ailes pour…

Est-il révolu, le temps où il fallait, dans…

Rendez-vous en bauge…

Comparée au pisé ou aux adobes qui ont fait …

Design itératif : «…

La récente exposition consacrée à…

VOIR ÉGALEMENT

>> Actus brèves
>> Parcours
>> Photographes
>> Livres
>> Points de vue / Expos
>> Concours
>> Le dossier du mois
>> Le Grand Entretien
>> Les produits de la rédaction
>> Questions pro
>> Feuilleton
>> Design
>> Techniques

Les articles récents dans Innovations

À Croissy-Beaubourg, le premier ERP en parpaing de chanvre Publié le 18/10/2021

Les autoconstructeurs et bâtisseurs de maisons écologiques sont porteurs d’innovation et de… [...]

Béton de chanvre : l’isolation comme acte d’architecture Publié le 03/09/2021

Lorsqu’ils conçoivent ce projet en 2015 pour Paris Habitat, les architectes Thibaut Barrault et… [...]

Impression 3D : La fabrication additive, toujours d'actualité ? Publié le 23/03/2021

Depuis la petite dizaine d’années que l’impression 3D fait des émules sur le marché… [...]

Réemploi in situ : Une façade en granite transformée en terrazzos Publié le 28/02/2021

Quand en 1992 l’agence SCAU remporte le concours pour la construction du siège de… [...]

De la tuile solaire à l'enveloppe du bâtiment : "Le moment est venu" Publié le 06/01/2021

Après des décennies de développement, la production d’énergie solaire est en train de faire… [...]

Bétons immergés : des infrastructures portuaires biomimétiques Publié le 09/11/2020

Le 21 septembre dernier, dans la rade de Cherbourg, on pouvait assister à l’immersion de… [...]

.

Réagissez à l’article en remplissant le champ ci-dessous :

Vous n'êtes pas identifié.
SE CONNECTER S'INSCRIRE
.

> L'Agenda

Octobre 2021
 LunMarMerJeuVenSamDim
39    01 02 03
4004 05 06 07 08 09 10
4111 12 13 14 15 16 17
4218 19 20 21 22 23 24
4325 26 27 28 29 30 31

> Questions pro

Quels conseils donner aux jeunes diplômés ?

Boxeur professionnel à 17 ans, Tadao Ando voyageait pour combattre avant de se former en autodidacte à l’architecture, métier qu’il dit…

Les ABF, de la censure au dialogue constructif

Légitimes gardiens du temple, les architectes des bâtiments de France accompagnent souvent des architectes et des maîtres d’ouvrage éclairés…

Les effets pervers des marchés globaux 3/3

Alors que sa relation directe au maître d’ouvrage est mise à mal par les marchés globaux, l’architecte devient l’inespéré bouc émissaire…