Architectures amazoniennes au pavillon du Brésil

Rédigé par Marie-Anne DUCROCQ
Publié le 24/07/2019

Jair Bolsonaro, dans une tirade climatosceptique, se défendait vendredi dernier de mettre en péril la forêt amazonienne, déclarant que les données qui font état de sa déforestation croissante étaient mensongères. Cette région précieuse mais fragile fait justement l’objet d’une exposition à la Maison du Brésil à l’occasion de ses 60 ans. « L’Amazonie en construction, l’architectures des fleuves volants » expose jusqu’au 3 août une série d’édifices construits sur ce territoire, offrant l’aperçu d’une identité amazonienne « en cours de construction », comme son nom l’indique.

Tandis que les ouvriers s’activent sur le chantier de rénovation du pavillon conçu par Le Corbusier et Lucio Costa, qui fait l’objet de quelques rafraichissements, Marcos Cereto, commissaire de l’exposition, nous fait parcourir les projets qu’il a lui-même sélectionnés, présentés en une série de photos et de dessins répartis dans la salle d’amphithéâtre du rez-de-chaussée. Des gros équipements des villes de Manaus ou Cuiabá aux petites maisons en bois des alentours de Belém, Santarém ou des lieux plus reculés de la forêt amazonienne, les projets se déploient sur une période allant du milieu des années 1990 jusqu’à 2016-2017.


L’exposition est simple, concise, mais les projets sélectionnés pointent adroitement les grands enjeux de la construction dans cette région du Brésil : le recours fréquent au béton voire même à l’acier, paradoxalement moins onéreux que le bois local, soumis à de nombreuses réglementations qui en encadrent l’utilisation, la difficulté à rénover certaines constructions comme le Campus da Universidade do Amazonas de Severiano Porto, du fait de la disparition d’un savoir-faire constructif traditionnel, mais aussi les solutions ingénieuses mises au point pour dompter le climat local. Ce sont finalement les problématiques logistiques à surmonter, résolues dans des projets très variés qui caractérisent l’architecture de l’Amazonie, plus qu’une uniformité constructive ou stylistique, résume le commissaire.


Cette exposition est aussi l'occasion de découvrir la revue "Amazônia Moderna", dédiée à l'Architecture amazonienne, à découvrir ici : https://sistemas.uft.edu.br/periodicos/index.php/amazoniamoderna/issue/archive 


« L’Amazonie en Construction, L’architecture des fleuves volants » jusqu’au 3 août 2019, Maison du Brésil, Cité Universitaire, 7 L Boulevard Jourdan, 75014 Paris.

Les articles récents dans Actus brèves

Afterwork : Quel hôtel pour demain ? Publié le 18/11/2019

La Pavillon de l’Arsenal vous donne rendez-vous le mardi 19 novembre à partir de 19h pour une… [...]

Des français lauréats du concours du mémorial et musée d'Orlando Publié le 14/11/2019

Pérenniser le souvenir des quarante-neuf victimes du 12 juin 2016 en plantant autant d’arbres… [...]

Réparer la ville ? Publié le 13/11/2019

 Comment aller au-delà des diagnostics partagés et valoriser des solutions exemplaires et… [...]

Zurich et ses coopératives investissent la Cité de l’architecture et du Patrimoine Publié le 07/11/2019

En 2017, Dominique Boudet  publiait « Nouveaux logements à Zurich. La renaissance des… [...]

Paris Photo, foire internationale de photographie Publié le 31/10/2019

Paris Photo, première foire internationale dédiée au medium photographique, se tient du 7 au 10… [...]

« Trop à dire sur ce qui nous arrive là avec la mort de François Seigneur… » Publié le 22/10/2019

Il y a deux semaines nous apprenions le décès de l’architecte François Seigneur à l’âge de… [...]

.

Réagissez à l’article en remplissant le champ ci-dessous :

Vous n'êtes pas identifié.
SE CONNECTER S'INSCRIRE
.

> L'Agenda

Décembre 2019
 LunMarMerJeuVenSamDim
48      01
4902 03 04 05 06 07 08
5009 10 11 12 13 14 15
5116 17 18 19 20 21 22
5223 24 25 26 27 28 29
0130 31      

> Questions pro

Assistance à maîtrise d’ouvrage : l’hypertrophie des équipes est-elle nécessaire ?

Assistant à maîtrise d’ouvrage (AMO), maître d’ouvrage délégué (MOD), bataillon de conseillers…, la maîtrise d’ouvrage s’évertue …

Îlot Say, le droit d’auteur l’emporte

Le droit d’auteur des architectes et des artistes étant souvent bafoué*, l’ordonnance de référé rendue le 10 mai 2019 par le tribunal de…

PPP annulé pour les écoles marseillaises

Entre novembre 2018 et février 2019, la justice a donné raison par deux fois à des instances régionales et nationales de l’Ordre des…