N° 280 - Mai 2020

L’enfer, c’est les autres (le paradis aussi)

De la révolution industrielle au règne d’internet, le management aura été une recherche effrénée de la réduction à leur plus élémentaire fonctionnalité des flux de produits et de services ou des flux relationnels entre individus. Cette quête d’efficience – plus vite, moins cher – motivée par l’obsession du profit maximum se traduit par des stratégies visant à économiser toujours plus de temps et d’espace. Dans un environnement surchargé de sollicitations, travailler seul depuis chez soi, tout en étant hyperconnecté numériquement aux autres, pourrait donc apparaître comme l’aboutissement de l’idéal de la rationalité managériale.
Après les excès du fonctionnalisme, les architectes ont réappris que l’espace de travail ne peut se réduire à un lieu uniquement déterminé par des besoins quantifiés selon leur plus stricte nécessité. L’expérience du confinement aura sans doute aussi le mérite de montrer que même s’il est désormais possible, par fichier ou confcall, de communiquer avec le reste du monde sans bouger de sa chambre, la présence physique de l’autre, partenaire ou client, agréable ou non, ne se réduit pas à la somme d’informations qu’il se doit de produire. Il en va peut-être ainsi de l’espace virtuel de travail (le télétravail) comme de l’espace de travail. Passé le premier moment d’étourdissement du début du confinement puis le doux plaisir de la tranquillité domestique – aller au frigo se prendre une petite bière ou un ice-cream entre deux confcalls (quand il n’y a pas des commandos d’enfants survoltés à gérer) –, quelque chose d’indicible et de non quantifiable semble manquer.
Les architectes n’avaient pas besoin du confinement pour prendre conscience que le plaisir d’habiter un lieu dépend d’une infinité de subtilités non réductibles à des jeux de protocoles d’échanges ou de space planning. De même, si les formidables outils de communication d’aujourd’hui paraissent répondre à tous les besoins d’échanges au sein d’une équipe de maîtrise d’œuvre, l’expérience du confinement solitaire, par l’absence de relation physique directe qu’il impose, révèle par défaut l’importance du jeu de relations affectif qui s’instaure autour d’une table de travail.
C’est peut-être pourquoi l’atelier des architectes, pour lesquels le travail d’équipe est déterminant, n’est pas un bureau comme les autres. Nous vous en faisons découvrir quelques-uns ce mois-ci, en espérant qu’ils redeviennent rapidement la ruche qu’ils étaient il y a encore trois mois.

Abonnez-vous à D'architectures

Sommaire 

Magazine

Parcours

» Sophie Delhay - Mathématiques du logement social

Photographes

» Josef Koudelka, Ruines

Concours

» Le constructeur, le récupérateur et le curateur : Appel à projets pour la façade Denfert de l’ancien hôpital Saint-Vincent-de-Paul

Le dossier du mois

» Les architectes en leur atelier
» L'architecture des agences d'architecture
» Entretien avec Maxime Puissant, expert-comptable : « La taille de l’agence n’est pas un critère différenciant entre acquisition et location contrairement à son stade de croissance »
» Immortaliser les atmosphères des agences : Entretien avec Marc Goodwin, photographe d’architecture
» Béal & Blanckaert, 8-10, rue Nicolas-LeBlanc, Lille
» BAST, 6, rue Bornier, Toulouse
» Lemoal Lemoal, 40, rue du Château-d’Eau, Paris 10e
» Atelier du Rouget Simon Teyssou, 46, avenue du 15-Septembre-1945, Le Rouget
» ChartierDalix, 27, rue Popincourt, Paris 11e
» Patrick Arotcharen, 4, rue Monréjeau, Bayonne

Innovations

» L’UHPS : un composite pierre révolutionnaire

Les produits de la rédaction

» D'A LAB - RE_USED IN SITU
» DOSSIER TECHNIQUE - Douches pour tous : Accessibilité et design de la salle de bains
» PRODUITS UTILES - Fine feuille de pierre
» PRODUITS UTILES - Pour la rénovation des logements
» PRODUITS UTILES - Back to la compta
» PRODUITS UTILES - Constructions « hors site » : un autre regard sur le bâtiment « préfa »

Questions pro

» L’architecte face au confinement

Le Grand Entretien

» Entretien avec Marc Barani (2/2) : « C’est dans la tension entre l’instant et le temps que les choses se jouent »
» Entretien avec Marc Barani (1/2) : L’avenir est forcément pluridisciplinaire

Réalisations

Publiés par d'a

» Un espace initiatique : École nationale supérieure de la photographie, Arles
» Le musée retrouvé : Rénovation et extension du musée de Picardie, Amiens

> L'Agenda

Juillet 2020
 LunMarMerJeuVenSamDim
27  01 02 03 04 05
2806 07 08 09 10 11 12
2913 14 15 16 17 18 19
3020 21 22 23 24 25 26
3127 28 29 30 31   

> Questions pro

L’architecte face au confinement

Agences vides, gestion d’affaires par visioconférence, chômage partiel, télétravail… Les problèmes sanitaires posés par l’épidémie de…

Retraite, les questions en jeu

Face à l’opposition suscitée par la réforme des retraites, que ce soit dans la rue ou à l’Assemblée nationale où le projet de loi a…

Deux opportunités d’aide à la recherche

Face aux difficultés du métier d’architecte, une aide à la recherche est toujours une opportunité idéale pour orienter, confirmer ou même…