La résurrection de la barre Cassan. Appel d’offres pour la réhabilitation de la barre Cassan en logements pour étudiants, Paris 5e

Rédigé par Richard SCOFFIER
Publié le 29/03/2022

État existant de la barre Cassan

Article paru dans d'A n°297

Un appel d’offres a été lancé en 2020 par la RIVP et la Mairie de Paris pour réhabiliter la barre F d’Urbain Cassan séparant l’université de Jussieu du Jardin des Plantes. Plus de 500 logements étudiants viendront s’immiscer dans cette construction en béton désaffectée, mal-aimée et un temps promise à la destruction. Les équipes en lice ont répondu par des propositions qui ressuscitent de manière très différente cette barre maudite et condamnée des années 1960.

Le gril de Jussieu dessiné par édouard Albert peut rappeler celui de l’Escurial de Juan de Herrera en plus proliférant. Mais ses velléités d’extension sont d’emblée contenues au nord et à l’est par deux longues barres en équerre accueillant à l’origine des laboratoires et réalisées par Urbain Cassan. La première, la plus longue, sépare ce campus des berges de la Seine. Elle a été parachevée quand l’IMA de Jean Nouvel est venue s’adosser à son pignon sur le boulevard Saint-Germain et le pont de Sully. La seconde le ferme sur le Jardin des plantes. C’est cette dernière, aujourd’hui désaffectée, qui sera réhabilitée pour accueillir 565 logements allant du T1 au T3 pour étudiants et chercheurs : des habitations à loyer très modéré.

L’édifice reprend mécaniquement les principes de l’architecture moderne. Il est posé sur de lourds portiques qui soulèvent du sol une structure poteaux-dalles dessinant un plan libre facilement aménageable. Très ouvert, à l’Est sur le Jardin des plantes et ses animaux sauvages, à l’ouest sur le campus, il est surtout remarquable par les deux imposants escaliers à double révolution qui ponctuent sa façade interne et relient le rez-de-chaussée au premier étage tout en rappelant des hélices d’ADN. Et sa construction avait dû tenir compte de nombreuses contraintes, dues notamment au fait que le site était encore en partie occupé par la Halle aux vins de Paris... 

On peut féliciter le maître d’ouvrage pour le choix très pertinent des équipes en compétition. Leurs propositions, très diverses, témoignent de la multiplicité des regards possibles sur le même objet. Certaines traquent dans cet existant les éléments qui lui permettront de mieux le plier à son nouveau programme de résidence étudiante ; d’autres, plus exploratoires, lui accorderont une autonomie et lui laisseront librement imposer de nouvelles manières d’habiter, de nouvelles manières de se comporter. Et toutes à des degrés divers mettront l’accent sur des processus vertueux en phase avec les exigences de l’anthropocène. (...)

Les articles récents dans Concours

De la barre à l’îlot Publié le 30/11/2022

Un concours, organisé par la RIVP, qui est assez symptomatique de la manière dont bailleurs soci… [...]

De bruit et de silence Publié le 19/10/2022

Un concours intéressant tant pour son contexte que par ses attendus et la qualité des équipes e… [...]

Notre-Dame : le parvis de la concorde Publié le 05/09/2022

Deux ans après la remise des résultats de la Mission Île de la Cité et les hypothèses de D… [...]

Reconstruire le sol. Dialogue compétitif pour le réaménagement des abords de la cathédrale Notre-Dame de Paris Publié le 05/09/2022

Comment aménager le parvis d’une cathédrale qui s’élève toujours sans toiture depuis son… [...]

Une Villa Médicis à Montfermeil ? Concours pour le bâtiment principal des Ateliers Médicis, Clichy-sous-Bois, Montfermeil Publié le 05/05/2022

Non, ce n’est pas un concours pour une extension de la Villa Médicis à Rome, mais pour la cons… [...]

Géométries. Concours pour un immeuble de logements, boulevard de Picpus, Paris 12e Publié le 25/02/2022

La pierre massive porteuse est de retour à Paris ! En témoigne ce petit concours de logements, o… [...]

.

Réagissez à l’article en remplissant le champ ci-dessous :

Vous n'êtes pas identifié.
SE CONNECTER S'INSCRIRE
.

> L'Agenda

Décembre 2022
 LunMarMerJeuVenSamDim
48   01 02 03 04
4905 06 07 08 09 10 11
5012 13 14 15 16 17 18
5119 20 21 22 23 24 25
5226 27 28 29 30 31  

> Questions pro

Et si on arrêtait de bosser ?

Apparu aux États-Unis après le covid, le phénomène de « la grande démission » marque une évolution du rapport au travail et la Fra…

Les ABF aussi en première ligne pour défendre le patrimoine contemporain

Rôle délétère de l’ANRU pour financer la destruction des logements, inquiétude devant la généralisation de l’isolation thermique des…

Détruire ou non ?

Faïence dans les halls, aplats colorés en façade, l’indigence des signes a trop souvent résumé la réhabilitation des barres des grands e…