Le maire et l’architecte, un couple en crise ?

Rédigé par Anne CHAPERON
Publié le 17/10/2017

Dossier réalisé par Anne CHAPERON
Dossier publié dans le d'A n°257

En 1982, la loi Defferre consacrait le début de la décentralisation, répartissant les compétences entre l’État et les collectivités territoriales. La figure de l’architecte évoluait alors au plus près de son terrain ; le duo maire/architecte connut quelques jours heureux. À l’heure de la construction des métropoles, consacrées par la loi Maptam (loi de Modernisation de l’action publique territoriale et d’affirmation des métropoles du 27 janvier 2014), ce couple est mis à l’épreuve.

On se souvient que des nouveaux maires élus en 2014 gelèrent la construction d’un grand nombre d’opérations aux abords des grandes villes et imposèrent des modifications jugées arbitraires par les architectes. Quelles furent véritablement les conséquences pour les agences d’architecture concernées ? Le maire doit-il pour autant être dessaisi de son pouvoir de décision sur les projets de territoire ? Quelles relations maires et architectes doivent-ils désormais construire en zone dense ?

Abonnez-vous à D'architectures
.

Réagissez à l’article en remplissant le champ ci-dessous :

Vous n'êtes pas identifié.
SE CONNECTER S'INSCRIRE
.

> L'Agenda

Mars 2019
 LunMarMerJeuVenSamDim
09    01 02 03
1004 05 06 07 08 09 10
1111 12 13 14 15 16 17
1218 19 20 21 22 23 24
1325 26 27 28 29 30 31

> Questions pro

Transmettre ou ne pas transmettre son agence

En société ou libéral, quelles sont les questions qu’un architecte doit se poser en matière de transmission ? Daniel Seddiki, expert-comptable…

L'architecte et les jurys

Qui juge et que juge-t-on dans les jurys ? La loi Elan récuse les concours pour les logements sociaux. Le Grand Prix national d’architecture…

Spécial logement: La quête de la qualité architecturale de l'habitat social est-elle menacée?

La loi ELAN suscite de grandes inquiétudes au sein de la profession. Trois jeunes architectes, praticiens et enseignants, expriment leur crainte…