Le Pavillon de Mies van der Rohe dématérialisé !

Rédigé par Marguerite PIERRE
Publié le 10/11/2017

Les architectes Anna et Eugeni Bach de l’agence espagnole Bach arquitectes ont été invités à intervenir sur le Pavillon de Mies van der Rohe à Barcelone. Leur projet, « Mies Missing Materiality », consiste à donner au bâtiment l’aspect d’une maquette grandeur nature.

L’opération artistique cherche à donner au Pavillon construit pour l’exposition internationale de 1929 (puis reconstruit dans les années 1980) l’aspect le plus minimaliste possible en recouvrant toutes les surfaces de panneaux de vinyle blancs.

Le but des architectes est d’ouvrir « la porte à de multiples interprétations sur le rôle de la surface blanche comme une représentation de la modernité et sur l’importance des matériaux dans la perception de l’espace ».

 

La transformation, à laquelle les visiteurs peuvent assister depuis l’esplanade, a commencé le 8 novembre faisant disparaître le marbre, le travertin ou l’onyx rouge qui caractérisent l’édifice. Le 16 novembre, le Pavillon sera ouvert au public.

À cette occasion,  les architectes Anna et Eugeni Bach recevront Marìa Langarita (gagnante de l’Emerging Architect Prize for Contemporary Architecture – Mies van der Rohe Award 2013) et Carlos Quintans (gagnant du Lion d’or de la Biennale de Venise de 2016) pour une table ronde sur l’importance de la matérialité. Le 27 novembre, le Pavillon retrouvera son aspect original.

 

La Fondation Mies van der Rohe invite régulièrement des artistes ou architectes à intervenir sur le Pavillon dans le but d’en faire un espace d’inspiration et d’expérimentations.

Le projet « Mies Missing Materiality » succède à une longue série d’installations artistiques et architecturales comme celle de l’artiste chinois, (« With milk…find something everybody can use »), Ai Weiwei qui, en 2009, avait rempli les deux piscines du Pavillon de café et de lait.

 

Dates “Mies Missing Materiality”:

 

Jusqu’au 15 novembre: dématérialisation

16 novembre: ouverture au public et conférence à 13h30

27 novembre: dématérialisation

Ouvert du lundi au dimanche de 10h à 18h.

miesbcn.com/project/mies-missing-materiality

 

Les articles récents dans Actus brèves

Grand Débat National : la voix des architectes Publié le 25/03/2019

Le Conseil national de l’Ordre a publié 155 propositions pour l’architecture et l’urbanisme… [...]

Les fantasmes modernistes de Shanon Bool au CCC Publié le 18/03/2019

Le Centre culturel canadien à Paris présente la première exposition monographique consacrée à … [...]

La TINY [BAU]HAUS, en tournée pédagogique Publié le 18/03/2019

Première étape de l’exposition itinérante pour le centenaire du Bauhaus à Paris, du 19 mars au… [...]

ALA pour le Learning center de l’Université Lyon 2 Publié le 13/03/2019

Le groupement mené par les finlandais ALA, associés à l’architecte Nicolas Favet, les… [...]

Deux tours en une : 51 N4E et l’AUC pour le ZIN de Bruxelles Publié le 13/03/2019

Bruxelles aussi rafraîchit ses monolithes noirs. Les agences bruxelloises 51N4E et Jaspers-Eyers,… [...]

Bruneseau : Un Nouvel R déjà entendu Publié le 12/03/2019

Le Pavillon de l'Arsenal a présenté lundi soir, le groupe Nouvel R, lauréat de l’appel à… [...]

.

Réagissez à l’article en remplissant le champ ci-dessous :

Vous n'êtes pas identifié.
SE CONNECTER S'INSCRIRE
.

> L'Agenda

Mars 2019
 LunMarMerJeuVenSamDim
09    01 02 03
1004 05 06 07 08 09 10
1111 12 13 14 15 16 17
1218 19 20 21 22 23 24
1325 26 27 28 29 30 31

> Questions pro

Transmettre ou ne pas transmettre son agence

En société ou libéral, quelles sont les questions qu’un architecte doit se poser en matière de transmission ? Daniel Seddiki, expert-comptable…

L'architecte et les jurys

Qui juge et que juge-t-on dans les jurys ? La loi Elan récuse les concours pour les logements sociaux. Le Grand Prix national d’architecture…

Spécial logement: La quête de la qualité architecturale de l'habitat social est-elle menacée?

La loi ELAN suscite de grandes inquiétudes au sein de la profession. Trois jeunes architectes, praticiens et enseignants, expriment leur crainte…