Lina Bo Bardi 100 - Brazil’s Alternative Path To Modernism

Rédigé par Jean-Pierre COUSIN
Publié le 11/09/2014

Lina Bo Bardi 100 - Brazil’s Alternative Path To Modernism

Article paru dans d'A n°232

Lina Bo Bardi aurait eu 100 ans le 5 décembre 2014. Au musée d’Architecture de l’université technique de Munich, une exposition présente jusqu’au 22 février 2015 son parcours, depuis ses collaborations dans les revues de Gio Ponti dans l’Italie des années 1930-1940 jusqu’à son engagement, interrompu par sa mort en 1992, dans les enjeux culturels et sociaux de son pays d’adoption, le Brésil.

Cet épais « catalogue » s’impose comme l’ouvrage de référence pour saisir l’ensemble de l’œuvre, sur le plan historique et personnel, dans les cadres successifs de l’Italie puis du Brésil, et de leurs dictatures respectives. Il ne s’agit pas d’un classique « coffee table book » en quadrichromie flamboyante sur papier couché. Dix essais très documentés et illustrés abordent les relations complexes de Lina Bo Bardi aux cultures vernaculaires, au problème de leur conservation non momifiée, au théâtre et à l’architecture « pauvres ». Ses positions à l’égard de la politique sociale et économique du Brésil de son temps sont déterminantes pour son travail.

Quatorze projets d’architecture et d’urbanisme configurent l’essentiel de son œuvre : ce qui est très peu au regard des normes actuelles de production internationales. Également designer, scénographe, artiste, critique et directrice de musée, connue pour un franc-parler parfois fracassant, travaillant avec des équipes très réduites, Lina Bo Bardi a effectivement mis la main à tout ce qui porte son nom. Quitte à être taxée d’amateurisme pour cette diversité, ou pour l’éloquente simplicité de ses dessins – « naïfs », a-t-on dit. Le MASP, le musée d’Art de Sao Paulo qu’elle livra en 1968, a été de son côté l’objet de nombreux procès d’intention et dénaturé ; pour son édification personnelle, le lecteur se rapportera aux essais qui lui sont consacrés ici.

Pour le livre et l’exposition, un important état des lieux a été réalisé en 2014 par le photographe Markus Lanz, d’un point de vue contemporain, avec une sensibilité absorbant les mauvais coups du sort.



Lina Bo Bardi 100 - Brazil’s Alternative Path To Modernism, sous la direction d’Andres Lepik et Vera Simone Bader, Hatje Cantz, 368 pages, 49.80 euros.



À lire dans d'a 232 : 2014. La sélection des livres de la rédaction


Les articles récents dans Livres

Rénovation d’un héritage bâti, entre sauvegarde et confort domestique Publié le 28/02/2022

Qui n’a jamais pesté contre la déplorable insonorisation de son plancher haussmannien, un vendre… [...]

Le Monde sans fin Publié le 30/12/2021

Cette bande dessinée est le fruit de la rencontre entre un ingénieur, grand vulgarisateur des qu… [...]

La Déconstruction de la ville européenne. Euralille 1988-1995 Publié le 27/12/2021

L’opération Euralille n’est pas encore achevée et pourtant ce moment fondateur d’une nouve… [...]

Habiter autrement, quand l’architecture libère la maison Publié le 26/12/2021

Ce livre, qui a le mérite de s’adresser (et c’est rare) autant aux architectes qu’au grand p… [...]

Durer. Éléments pour la transformation du système productif Publié le 25/12/2021

Pourquoi parler d’un livre de philosophie dans une revue d’architecture ? Pourquoi dire qu… [...]

Architecture du canton de Vaud, 1975-2000 Publié le 09/12/2021

Il ne s’agit pas là d’un guide mais d’un inventaire des plus complets, recensant l’ensemb… [...]

.

Réagissez à l’article en remplissant le champ ci-dessous :

Vous n'êtes pas identifié.
SE CONNECTER S'INSCRIRE
.

> L'Agenda

Novembre 2022
 LunMarMerJeuVenSamDim
44 01 02 03 04 05 06
4507 08 09 10 11 12 13
4614 15 16 17 18 19 20
4721 22 23 24 25 26 27
4828 29 30     

> Questions pro

Et si on arrêtait de bosser ?

Apparu aux États-Unis après le covid, le phénomène de « la grande démission » marque une évolution du rapport au travail et la Fra…

Les ABF aussi en première ligne pour défendre le patrimoine contemporain

Rôle délétère de l’ANRU pour financer la destruction des logements, inquiétude devant la généralisation de l’isolation thermique des…

Détruire ou non ?

Faïence dans les halls, aplats colorés en façade, l’indigence des signes a trop souvent résumé la réhabilitation des barres des grands e…