SOS Brutalism - A global survey

Rédigé par Emmanuel CAILLE
Publié le 10/12/2018

Article paru dans le d'A n°268

Des années 1950 au début des années 1980 (dans les pays de l’Est), l’architecture brutaliste s’est étendue à tous les continents. Elle est plus tard devenue le repoussoir d’une modernité mal comprise. Beaucoup de ces bâtiments sont aujourd’hui menacés, comme en témoignent les cartes par continent qui introduisent chaque partie de ce beau livre. Son grand mérite est en effet de tenter de réaliser, de l’Europe au Japon en passant par l’Afrique et l’Amérique, un tour du monde des bâtiments les plus emblématiques tout en s’appuyant sur l’analyse des meilleurs spécialistes. Pour ceux qui ne sont pas abonnés au compte Instagram brutgroup (que je vous recommande), ce livre offre surtout l’opportunité de découvrir de véritables chefs-d’œuvre passés aux oubliettes de l’histoire récente. L’éditeur a eu l’excellente idée de publier cet ouvrage accompagné d’un deuxième livre avec les conférences données sur ce sujet en 2012 lors du symposium international de Berlin. On y trouve entre autres les contributions de Kenneth Frampton, Beatriz Colomina, Stanislaus Von Moos ou Philip Ursprung. À l’heure où en France on commence à se lasser des bâtiments rhabillés pour l’hiver avec des vêtures fantaisie, ce livre qui reste malheureusement en anglais est à mettre dans toute bibliothèque de l’honnête architecte.


SOS Brutalism - A global survey, Éditions Park books, 22 x 27 cm, 716 p., 68 euros.

Les articles récents dans Livres

Le Corbusier, Tout l'oeuvre construit Publié le 10/12/2018

Le photographe anglais Richard Pare a fait pendant dix ans le tour du monde des œuvres de… [...]

Image des microcosmes flottants - Nouvelles figurations architecturales japonaises Publié le 10/12/2018

« Comme tu n’écris rien, montre-moi ce que tu dessines et je te dirai comment tu penses… [...]

In statu quo – Structure of negotiation Publié le 10/12/2018

S’il y a bien une ville au monde où les questions de partage de l’espace public se posent… [...]

Déconstruction et réemploi Publié le 10/12/2018

S’il y a bien une idée qui fait consensus dans la construction mais que personne ne parvient à… [...]

La matérialité de l’architecture Publié le 10/12/2018

La matérialité de l’architecture, Antoine Picon, Parenthèses, 24 x 16 cm, 144 p.,… [...]

Auguste Perret, la cité de l’atome, le Centre d’études nucléaires de Saclay Publié le 10/12/2018

Œuvre considérable du maître du béton armé, le Centre d’études nucléaires de Saclay reste… [...]

.

Réagissez à l’article en remplissant le champ ci-dessous :

Vous n'êtes pas identifié.
SE CONNECTER S'INSCRIRE
.

> L'Agenda

Janvier 2019
 LunMarMerJeuVenSamDim
01 01 02 03 04 05 06
0207 08 09 10 11 12 13
0314 15 16 17 18 19 20
0421 22 23 24 25 26 27
0528 29 30 31    

> Questions pro

L'architecte et les jurys

Qui juge et que juge-t-on dans les jurys ? La loi Elan récuse les concours pour les logements sociaux. Le Grand Prix national d’architecture…

Spécial logement: La quête de la qualité architecturale de l'habitat social est-elle menacée?

La loi ELAN suscite de grandes inquiétudes au sein de la profession. Trois jeunes architectes, praticiens et enseignants, expriment leur crainte…

Loi ELAN: comment produire un habitat frugal dont la valeur perçue ne soit pas celle du low cost?

Bernard blanc est directeur général d’aquitanis, l’office public de l’habitat de bordeaux métropole. Ce bailleur très engagé a déjà…