« Trop à dire sur ce qui nous arrive là avec la mort de François Seigneur… »

Rédigé par Coralie DELHORME
Publié le 22/10/2019

Le photocopieur et son modèle

Il y a deux semaines nous apprenions le décès de l’architecte François Seigneur à l’âge de 77 ans. Né le 13 avril 1942 dans l’Orne, il  fut un temps l’associé de Jean Nouvel avant d’être celui qui dessina pour Jean-Paul Viguier le pavillon de France de Séville en 1999. L’architecte Aldric Beckmann a tenu à lui rendre un dernier hommage en lui adressant ces quelques mots…

 « Il me faudra errer tout seul

Trop à dire, et le cœur me manque aujourd'hui. Trop à dire sur ce qui nous arrive là avec la mort de François Seigneur, avec une mort redoutée sans doute.

Nous ne parlerons plus de monochrome, d’ordre et de désordre, d’épaisseur et de temps ; ces notions/concepts indispensables à notre temps si sauvage et si incertain.

Trop à dire, oui, sur le temps qu'avec tant d'autres de ma génération il m'a été donné de partager avec François, sur la chance de penser grâce à lui, en pensant à lui.

Depuis le début, tous les projets de l’agence ont été pour moi de fortes provocations à penser, bien sûr, mais aussi l'expérience troublante d’une relation étroite avec le danger, la résistance sans limite face à la convenance, le bienveillant, le bon goût éternel, le bien établi, les penchants partagés moralistes.

Oui, nous aurons tant aimé l’architecture et ses dérives vers le monde de l’art. Mais, c'est vrai, et tu le disais, tu souhaitais l’aborder avec la plus grande innocence. C'était sans doute la condition pour laisser en profondeur, dans l’architecture de ces grandes décennies françaises, la marque qui restera la tienne, incomparable. La marque d'un artiste et d'un grand professeur.

Comme François Morellet, Daniel Buren ou encore Claude Rutault, tous ces artistes admirés, tu n'as jamais quitté des yeux cette alliance de la nécessité avec l'aléatoire, le chaos et l'intempestif.

Malgré ta tendresse romantique pour une époque où boy scout, Frédérique Chopin et 2cv forgeaient une éducation, ton travail d’architecte ne pouvait se penser, se produire et se développer dans un temps différé, passéiste ou futuriste. Il n’était que la pétrification d’années de voyages, d’errances volontaires pour améliorer et accumuler tes propres ressentis afin de mieux maîtriser des scénarii forts et uniques ; réponses poétiques de la contingence d’une situation.

Ces dernières années, tu ne souhaitais plus vraiment construire mais tu n’as cessé d’observer, de coloniser avec ton regard, dénoncer, et fixer pour mieux démasquer, mieux comprendre et partager dans la liberté de tes réflexions.

Merci François pour ton éducation, ce rapport maître élève qui m’a donné des ailes pour travailler non par dogmatisme identitaire mais par infiltrations, passion et fantasmes, obligé en permanence à l’exploit.

Chaque mort est unique, sans doute, et donc insolite mais j’aurais aimé te dire pourquoi ta pensée ne m'a jamais quitté, depuis près de trente ans. Comment le ferait-elle désormais ? »

Les articles récents dans Actus brèves

Prix d’architectures : les lauréats 2021 Publié le 16/09/2021

Les Prix d’architectures 10+1 ont été remis hier soir, jeudi 16 septembre, au Centre Pompidou.… [...]

Glenn Murcutt lauréat du Praemium Imperiale Publié le 14/09/2021

Initialement prévue en 2020, cette édition du « Nobel des Arts », créé en 1988 par… [...]

En Wallonie, construire le futur du logement social Publié le 07/09/2021

En septembre, l’Institut Culturel d’Architecture Wallonie-Bruxelles s’interroge sur… [...]

« Le noir en façade » : une conférence animée par D’A au Carreau du Temple Publié le 06/09/2021

Pour sa 7e édition, Materials & Light se tiendra les 13 et 14 septembre au Carreau du Temple à… [...]

Le Havre re-reconstruit au MuMa Publié le 03/09/2021

À l’invitation du MuMa - Musée d'art moderne André Malraux, le photographe et modéliste… [...]

Palacio Capanema : un chef-d’œuvre vendu à l’encan Publié le 01/09/2021

L’un des bâtiments les plus emblématiques de l’architecture du 20ème siècle est… [...]

.

Réagissez à l’article en remplissant le champ ci-dessous :

Vous n'êtes pas identifié.
SE CONNECTER S'INSCRIRE
.

> L'Agenda

Septembre 2021
 LunMarMerJeuVenSamDim
35  01 02 03 04 05
3606 07 08 09 10 11 12
3713 14 15 16 17 18 19
3820 21 22 23 24 25 26
3927 28 29 30    

> Questions pro

Les effets pervers des marchés globaux 3/3

Alors que sa relation directe au maître d’ouvrage est mise à mal par les marchés globaux, l’architecte devient l’inespéré bouc émissaire…

Visées et effets pervers des marchés globaux n°2

Certains représentants de la FFB ne cachent pas leur volonté de se débarrasser des architectes. Avec les marchés, globaux, les entreprises sont en…

Visées et effets pervers des marchés globaux n°1

Passés en un lot unique en dérogeant au principe d’allotissement, les marchés globaux mettent l’entreprise mandataire au premier plan. S’ils…