Alain Gignoux, une marque de fabrique

Rédigé par Pascale JOFFROY
Publié le 02/05/2013

Alain Gignoux,

Article paru dans d'A n°217

Une pancarte à la porte de son agence, rue du faubourg Saint-Antoine, dirait peut-être l'essentiel : « Gignoux, since 1980 ». C'est en artisan concepteur qu'il façonne ses bâtiments (logements et équipements « pour la République »), en assumant l'esprit d'une « marque de fabrique » aux traits reconnaissables : de grands volumes droits, des plans en L ou en U, des boîtes à lumière en toiture, des matériaux bruts, un modèle unique de grille de clôture, des golden windows avant et après la mode.

On refait toujours le même film, disait Truffaut. En architecture, systématiser certains éléments de conception relèverait du tabou, sauf en quelques lieux d'exception où la récurrence se revendique : refaire puisqu'on y croit, parce que ça marche et pour mieux « tenir » les projets sur le chantier. Chez Gignoux, chaque projet part délibérément d'un fonds de dispositifs maîtrisables et de standards dont le contexte modifie seulement les dimensions, la position, l'articulation. Le système éprouvé (intrinsèquement durable) est préféré à l'innovation, l'accumulation de savoirs à la signature d'auteur. Une place naturelle revient de plein droit à certaines conventions de la culture collective : porches, auvents et portiques, surélévation des rez-de-chaussée habités, économie constructive. Les outils de base sont la ligne droite et l'alignement sur rue, « parce qu'ils fabriquent partout dans le monde des villes consistantes ». (...)


Légende de la mosaïque :

1, 2, 9. École d'ingénieurs UTBM, Montbéliard, 2011.

3. Hôtel de police, Troyes, 2011.

4, 5, 11. Collège Edgar-Varèse, Paris 19e, 2005.

6. Centre d'hébergement et de réinsertion sociale, Paris 13e, 1996.

7. Numerica, Montbéliard, 2008.

8. Lycée professionnel horticole, Blois, 1992.

10, 13. École et centre de loisirs Petit Gibus, Guyancourt, 2003.

12. Lycée Ledoux, Les Pavillons-sous-Bois, 2012.



Lisez la suite de cet article dans : N° 217 - Mai 2013

Les articles récents dans Parcours

MBL architectes : MBL, l'opportune Publié le 06/09/2022

2022 est l’année de la révélation pour l’agence MBL. Lauréate du projet de transformatio… [...]

h2o Architectes : Création et patrimoine Publié le 05/05/2022

h2o architectes et Eugène sont deux agences en une qui multiplient les projets d’ampleur à tra… [...]

Collet Muller Architectes : Une œuvre parallèle Publié le 28/03/2022

Trentenaire engagé dans son temps, Antoine Collet vient de livrer une opération de logements d… [...]

Atelier Régis Roudil : Renouer des liens avec le terroir Publié le 22/02/2022

Régis Roudil aborde chaque projet avec humilité mais beaucoup de conviction. la clarté et la s… [...]

NRAU : Une question d'équilibre Publié le 06/12/2021

Nicolas Reymond a décroché toutes les récompenses convoitées lorsqu’on est jeune architecte … [...]

MUZ Architecture : Les Arpenteurs Publié le 16/11/2021

Les deux architectes ont été élevés avec un crayon dans la main. Leur curiosité, la chance et l… [...]

.

Réagissez à l’article en remplissant le champ ci-dessous :

Vous n'êtes pas identifié.
SE CONNECTER S'INSCRIRE
.

> L'Agenda

Octobre 2022
 LunMarMerJeuVenSamDim
39     01 02
4003 04 05 06 07 08 09
4110 11 12 13 14 15 16
4217 18 19 20 21 22 23
4324 25 26 27 28 29 30
4431       

> Questions pro

Les ABF aussi en première ligne pour défendre le patrimoine contemporain

Rôle délétère de l’ANRU pour financer la destruction des logements, inquiétude devant la généralisation de l’isolation thermique des…

Détruire ou non ?

Faïence dans les halls, aplats colorés en façade, l’indigence des signes a trop souvent résumé la réhabilitation des barres des grands e…

Renforcer le positionnement des architectes. Entretien avec Christine Leconte, présidente du CNOA

Comment les architectes peuvent-ils répondre aux enjeux de la transition écologique sans obérer la création architecturale et en se faisant re…