[ CE QUE LA GUERRE FAIT À L'ARCHITECTURE ]

Rédigé par DEPINCE ANNE CHARLOTTE ET ESSAÏAN ELISABETH
Publié le 29/06/2023

. Immeuble d’habitation de Borodyanka © Mykola Kondrashev/Dreamstime

Dossier réalisé par DEPINCE ANNE CHARLOTTE ET ESSAÏAN ELISABETH
Dossier publié dans le d'A n°309

Dès les premières destructions de mars 2022, la scène architecturale ukrainienne s’est mobilisée à deux échelles temporelles : l’urgence de la mise à l’abri et les projections de reconstruction. Ces deux temporalités ne sont pas nécessairement distinctes mais poreuses, les architectures d’urgence étant bien souvent conçues dans leur perspective de réemploi. Malgré le drame qui se joue, les architectes s’emparent des enjeux pour réinterroger un patrimoine complexe, réinventer principes et méthodes et saisir l’opportunité d’innover en matière environnementale avec des gestions des ressources circulaires, entre traditions constructives ou principes inédits comme le recyclage des ruines. Au-delà de ce que la guerre fait à l'architecture, les pratiques et études déjà en cours en Ukraine, auquel ce dossier est consacré, interrogent nos propres pratiques et devenirs. 

Abonnez-vous à D'architectures
.

Réagissez à l’article en remplissant le champ ci-dessous :

Vous n'êtes pas identifié.
SE CONNECTER S'INSCRIRE
.

> L'Agenda

Mai 2024
 LunMarMerJeuVenSamDim
18  01 02 03 04 05
1906 07 08 09 10 11 12
2013 14 15 16 17 18 19
2120 21 22 23 24 25 26
2227 28 29 30 31   

> Questions pro

« En décidant de ne pas tout transformer, tout change » - Entretien avec Alexandre Chemetoff

Réutiliser, transformer, restructurer, revaloriser… autant d’actions souvent recommandées quand les enjeux de l’époque incitent à retravai…

Vous avez aimé Chorus? Vous adorerez la facture électronique!

Depuis quelques années, les architectes qui interviennent sur des marchés publics doivent envoyer leurs factures en PDF sur la plateforme Chorus, …

Quelle importance accorder au programme ? [suite]

C’est avec deux architectes aux pratiques forts différentes, Laurent Beaudouin et Marie-José Barthélémy, que nous poursuivons notre enquête sur…