NRAU : Une question d'équilibre

Rédigé par Cyrille VÉRAN
Publié le 06/12/2021

NRAU

Article paru dans d'A n°295

Nicolas Reymond a décroché toutes les récompenses convoitées lorsqu’on est jeune architecte et a acquis depuis reconnaissance et notoriété. Paradoxalement, il n’avait livré qu’une seule opération de logements jusqu’à cette année. On peut enfin prendre la mesure de son travail avec la série de livraisons à Paris, Bagnolet, Pantin ou encore à Mérignac… Un ensemble qui permettra d’apprécier la recherche de l’architecte pour diversifier et enrichir les typologies du logement et ses qualités d’usages, mais aussi son habileté à absorber les situations urbaines complexes dans une architecture simple en apparence.

De Nicolas Reymond, on avait perçu la maîtrise du dessin. Comme une poignée d’architectes de sa génération qui partage cette inclination, il est son estampille. Son site internet ouvre avec un collage d’axonométries de ses projets. Bien que quelques-uns ne soient plus très actuels aux dires de l’architecte, cette fresque nous emmène dans une ville imaginaire qui entremêle architectures iconiques et ordinaires, riches de menus détails qui rendent la déambulation plaisante. Point de hiérarchie entre programmes d’architecture et d’urbanisme, entre petites commandes des débuts – rénovations d’appartement, par exemple – et d’autres plus importantes. « Quelle que soit leur échelle, tous ces projets parlent de la ville », estime-t-il.

Son goût pour le trait remonte à ses jeunes années alors qu’il voulait devenir dessinateur de bandes dessinées. Aujourd’hui encore, il parle de sa fascination pour Moebius et de son univers, « une référence absolue et une inépuisable source d’inspiration ». Mais l’influence discrète d’un père architecte, Alain Reymond (1948-2013), lui aura fait faire un autre choix. Études à Marseille puis à Paris, travail en agence pendant neuf ans chez Pierre-Louis Faloci où il se spécialise dans les concours d’équipement. En parallèle, il remporte trois concours Europan, puis le doublé Palmarès des jeunes urbanistes-Albums des jeunes architectes et paysagistes. S’enclenchent alors les commandes à son compte. 

De fait, elles tourneront essentiellement autour du logement. S’il ne souhaite pas être cantonné à ce programme, Nicolas Reymond appartient à cette catégorie d’architectes qui n’ont de cesse d’enrichir la palette étriquée des typologies actuelles. (...)

Les articles récents dans Parcours

L’économie doit être une prérogative de l’architecte Publié le 30/11/2022

Face aux enjeux écologiques propres à l’acte de construire, David Jouquand et Pierre Frinault, a… [...]

Les pieds sur terre Publié le 19/10/2022

Depuis la création de l’agence Graal en 2012, Nadine Lebeau et Carlo Grispello ont choisi de s… [...]

MBL architectes : MBL, l'opportune Publié le 06/09/2022

2022 est l’année de la révélation pour l’agence MBL. Lauréate du projet de transformatio… [...]

h2o Architectes : Création et patrimoine Publié le 05/05/2022

h2o architectes et Eugène sont deux agences en une qui multiplient les projets d’ampleur à tra… [...]

Collet Muller Architectes : Une œuvre parallèle Publié le 28/03/2022

Trentenaire engagé dans son temps, Antoine Collet vient de livrer une opération de logements d… [...]

Atelier Régis Roudil : Renouer des liens avec le terroir Publié le 22/02/2022

Régis Roudil aborde chaque projet avec humilité mais beaucoup de conviction. la clarté et la s… [...]

.

Réagissez à l’article en remplissant le champ ci-dessous :

Vous n'êtes pas identifié.
SE CONNECTER S'INSCRIRE
.

> L'Agenda

Décembre 2022
 LunMarMerJeuVenSamDim
48   01 02 03 04
4905 06 07 08 09 10 11
5012 13 14 15 16 17 18
5119 20 21 22 23 24 25
5226 27 28 29 30 31  

> Questions pro

Et si on arrêtait de bosser ?

Apparu aux États-Unis après le covid, le phénomène de « la grande démission » marque une évolution du rapport au travail et la Fra…

Les ABF aussi en première ligne pour défendre le patrimoine contemporain

Rôle délétère de l’ANRU pour financer la destruction des logements, inquiétude devant la généralisation de l’isolation thermique des…

Détruire ou non ?

Faïence dans les halls, aplats colorés en façade, l’indigence des signes a trop souvent résumé la réhabilitation des barres des grands e…