Parcours couvert du forum antique de Bavay (59)

Architecte : Explorations Architecture
Rédigé par les architectes
Publié le 28/06/2023

Bagacum, capitale des Nerviens

Au Ier siècle, le territoire des Nerviens, comme l’ensemble de la Gaule, bascule dans le monde romain. À la suite de la réorganisation de l’Empire sous Auguste, Bagacum devient alors capitale de la cité des Nerviens. Son territoire s’étend entre les rives de la Sambre et de l’Escaut et englobe les villes actuelles de Cambrai et de Bruxelles. La cité se voit alors dotée de l’un des plus grands forums de tout l’Empire romain : 240 mètres de long sur 110 de large. Aujourd’hui encore, le forum de Bavay est le plus grand jamais mis
au jour en France.
Bagacum se trouve au croisement de sept routes romaines dont la plus importante relie Boulogne-sur-Mer à Cologne. Cet emplacement stratégique lui permet de se développer et de devenir un important centre urbain de la Gaule Belgique.
Cependant, à la fin du IIIème siècle, Bagacum doit faire face aux incursions venues d’Outre-Rhin. La ville est alors dotée de fortifications qui s’appuient sur le forum. La première traverse les boutiques, la deuxième, construite au IVème siècle, prend appui sur la première. Cette dernière est certainement l’élément le plus imposant du site archéologique. Avec une hauteur de 8 mètres encore visible, elle est deux fois supérieure à celle du Mur d’Hadrien, la fortification édifiée par l’empereur Hadrien sur toute la largeur du nord de l’actuelle Angleterre.

La découverte du Forum

En 1716, une inscription mentionnant Tibère et attestant de son passage à Bavay en l’an 4 après J.-C. est découverte. Plus tard, en 1792, c’est le trépied de Bacchus qui est mis au jour. En 1862, les vestiges du Forum antique de Bavay sont inscrits à l’inventaire national des Monuments historiques. Maurice Hénault, archiviste de la ville de Valenciennes, fonde le premier musée de Bavay en 1906 puis découvre des sépultures gallo-romaines à l’occasion de fouilles des sablières en périphérie de Bavay entre 1911 et 1922.
En 1940, à la suite du bombardement de la ville, il est décidé de ne pas reconstruire à l’emplacement du Forum et de poursuivre les fouilles : près de 30 ans plus tard, en 1969, plus de 300 objets en bronze sont découverts et forment le Trésor des Bronzes. En 1976, le musée actuel de Bavay est construit, à proximité immédiate du site archéologique.
Dans les années 1990, le Département du Nord intervient sur le site, en menant d’importantes fouilles avec les universités qui permettent de mettre en évidence les différentes parties du forum et l’inscrivant ainsi sur la liste des trente sites archéologiques d’intérêt national. Le Département du Nord acquiert le Musée en 2000, puis le site archéologique en 2008.
Entre 2009 et 2011, une grande campagne de travaux de restauration d’urgence et de mise en valeur des vestiges est menée, avant de lancer le chantier de couverture du cryptoportique en 2020.

LANCEMENT DU CHANTIER DU FORUM
Des vestiges uniques…

Le Forum antique de Bavay est à ce jour le plus grand forum découvert en France et l’un des plus grands de l’ensemble de l’Empire romain. Il représente un vestige unique et le témoin des différentes époques de Bagacum : de son statut de capitale, avec le forum monumental, jusqu’à son déclin, avec les murailles se dressant tout autour pour protéger la une ville désormais réduite.
Véritable coeur de la cité, le forum romain concentre les activités politiques, judiciaires et religieuses.
L’esplanade centrale, grande place dallée au centre du forum occupée par des statues et des inscriptions officielles, est bordée sur ses grands côtés par des portiques qui abritent les bureaux administratifs. Les citoyens viennent y échanger leur monnaie, bénéficier du service des poids et mesures (ponderarium) ou encore consulter un avocat.
La basilique est le centre de l’activité judiciaire et politique. Celle de Bavay est l’une des plus vastes de l’Occident romain : avec ses 98 mètres de long, elle dépasse de peu celle de Carthage.
Le temple, au coeur de l’aire sacrée, est dédié aux activités religieuses. Comme l’esplanade centrale, cette aire est entourée de portiques mais ses fondations sont d’un genre particulier, semi-souterraines : il s’agit du cryptoportique dont les arcades de 4 mètres de haut, particulièrement bien conservées, s’élèvent encore aujourd’hui.

… mais en danger

Couverts à l’époque antique, les différents éléments du cryptoportique n’ont pas été conçus pour être exposés à l’air libre. Depuis leur mise au jour dans les années 1940-50, ils sont particulièrement exposés aux intempéries : les maçonneries, les briques, les moellons de calcaires souffrent du climat et s’effritent.
Le site est également compromis par le développement d’une végétation laissée libre, causant d’irrémédiables dégâts sur les maçonneries. En 2012, le Département du Nord décide d’élaborer un projet scientifique et culturel autour du Forum antique de Bavay, incluant la protection et la valorisation du site : après la réalisation de travaux d’urgence entre 2009 et 2011, la couverture du cryptoportique est devenue une priorité.
Une étude de faisabilité, réalisée en 2014, réunit autour de la même table les représentants de l’archéologie nationale, du service régional et départemental de l’archéologie, l’architecte des Bâtiments de France, le Conservateur régional des monuments historiques et l’équipe du musée. En 2017, l’assemblée départementale délibère en faveur de la mise en valeur et de la couverture du cryptoportique.

CHANTIER DU PARCOURS COUVERT DU FORUM
Pourquoi une couverture ?

Depuis leur mise au jour dans les années 1940-50, différentes solutions de sauvegarde ont été mises en place sur les vestiges pour tenter de les préserver au mieux. Ainsi, certains éléments ont été reconstruits, emballés en hiver dans les années 1960 et toute l’année dans les années 1990, ou encore couverts par des abris ponctuels de tôle ondulée. Des protections de petites couvertines chasse pluie ont été tentées dans les années 1990 puis 2000, ainsi que des opérations de rejointement.
Conformément à la charte de Venise, qui impose notamment la réversibilité des interventions de restauration sur les monuments historiques (elles doivent pouvoir être démontées), les différents dispositifs ont offert des résultats mitigés. En effet, ils n’ont pas permis d’éloigner l’eau et ses effets nocifs sur les vestiges. Cette situation est révélée par le bilan sanitaire mené de manière régulière, grâce à un système d’information géographique sur l’état du forum.
Pour conserver le site, différentes méthodes ont été envisagées, la plus simple consistant en l’entretien régulier de la végétation et des maçonneries au cas par cas. Cependant, que restera-t-il d’antique dans un pilier dont tous les joints auront été purgés puis rejointés, le sommet cimenté et doté de couvertines de cuivre ? Le risque de falsification des vestiges était réel.
Suite à leur visite sur le site et aux études menées depuis les années 1980, les inspecteurs de l’archéologie et des monuments historiques ont remis, en 2016 un document de synthèse proposant la couverture comme solution aux différentes problématiques du site. Le Département du Nord a ainsi lancé un projet basé sur un programme reprenant ces éléments, dans le respect du contrôle scientifique et technique de l’Etat.

Les enjeux d’un projet d’ampleur

Le projet de parcours couvert représente un aboutissement, 70 ans après la mise au jour du cryptoportique, et un défi colossal avec des vestiges de près de huit mètres de haut et de plus de 6 000 m2 au sol. 

Protéger et restaurer les vestiges
Une couverture de 6 400 m2 et de 13 mètres de haut, légère et aérienne, a été installée et prend en compte les facteurs climatiques, le temps et l’évolution de la végétation. Les points d’appuis sont situés à au moins 1,5 mètre des murailles et à environ 2 mètres du double mur qui borde l’aire sacrée afin de ne pas endommager les vestiges déjà découverts et ceux qui restent enterrés. La charpente, dont les pièces ont été construites en Espagne et aux Pays-Bas a été transportée par convoi exceptionnel et assemblée sur site par des charpentiers hors-normes de l’entreprise ARKAL. La pose de ses fondations a exigé une ingénierie pointue et une maîtrise des techniques pour ne pas endommager les vestiges.
La couverture, opaque et isolée, permet à présent de proposer une ambiance ombragée tout en évitant l’amplification thermique et acoustique. Les décors d’enduit peint situés au niveau des cryptoportiques méridionaux bénéficient d’une couverture basse au regard de leur fragilité. La conception de la structure est modulaire, afin de pouvoir l’étendre à la zone nord de l’aire sacrée, voire aux vestiges au nord et au sud de l’esplanade.
La restauration et la dévégétalisation du site ont été menées entre avril et octobre 2021. Au cours du mois d’août, une semaine a été consacrée à la restauration des enduits peints. Cette opération technique sera réalisée par les restaurateurs des Monuments historiques (Centre d’Etude des Peintures Murales Romaines de Soissons) dans le respect des anciennes techniques d’enduits à la chaux appliqués en plusieurs passes.

Les mettre en valeur par un nouveau parcours de visite La couverture s’appuie sur la configuration géométrique des bâtiments qui constituaient jadis le forum romain, dans une conception minimaliste visant à l’effacer et à préserver l’atmosphère apaisée des vestiges. Les 66 poteaux qui soutiennent la couverture répondent par ailleurs aux 33 trames de cryptoportiques mises au jour.
Le site bénéficie en outre, d’une mise en scène des vestiges, en tenant compte des volumes. Des enduits peints en très bon état de conservation sont exposés au public. Ceux-ci étaient jusqu’alors conservés précieusement dans des cabanons fermés, à l’abris des aléas climatiques.
Au-delà d’un simple toit, ce projet propose un parcours couvert accessible à tous donnant les clefs de compréhension du forum de Bavay. Ainsi, une réflexion a également été menée sur l’accessibilité universelle du site : le cheminement est accessible aux personnes à mobilité réduite et la proposition scénique a été conçue pour favoriser l’accès des contenus aux personnes en fauteuil roulant. Une mise en scène ludique avec des plans et images en relief, des projections vidéos ou encore des diffusions sonores renouvellent profondément l’expérience de visite. L’installation de ce nouveau cheminement a été entreprise à l’hiver 2021-2022. Des fouilles préventives ont été réalisées en amont, du printemps à l’automne 2021, à cet emplacement.

Le chantier de fouilles archéologiques
Le chantier d’aménagement du nouveau parcours couvert sur le site du forum de Bavay entre dans le cadre législatif de toute construction nouvelle. C’est pourquoi des fouilles archéologiques préventives s’y sont déroulées préalablement à l’édification de la couverture.
La couverture, qui a nécessité l’implantation de 66 piliers, a touché des terrains qui sont classés au titre des monuments historiques. Il s’agissait donc, comme pour toute construction nouvelle, de s’assurer de l’identification, de la sauvegarde et de la conservation par l’étude scientifique des vestiges pouvant être affectés par cette construction.
C’est pourquoi le Service archéologie et patrimoine du Département du Nord, agréé en qualité d’opérateur d’archéologie préventive, a réalisé une opération validée par le Service régional de l’archéologie. Cette opération a permis par ailleurs de compléter les connaissances acquises tout au long des fouilles du XXème siècle et d’affiner la chronologie du forum.

Tous les objets archéologiques mis au jour au cours de cette opération sont en cours d’étude par des experts : à l’issue de cette phase d’étude, le Service régional de l’archéologie pourra procéder à l’attribution des objets découverts au Département du Nord pour leur entrée dans la collection du musée et leur présentation au public.

Des découvertes exceptionnelles

Des enduits peints
Ces enduits peints, qui ont probablement chuté à la fin de IIIème siècle, recouvraient l’intégralité des murs et des voûtes du cryptoportique. Il s’agit d’une découverte particulièrement importante tant l’état de conservation est excellent. On y distingue clairement les motifs floraux et géométriques typiques des réalisations romaines ainsi que les couleurs d’origine, particulièrement chatoyantes, telles que du bleu, du rouge ou encore du jaune. Le Centre d'études des peintures murales romaines de Soissons (CEPMR) a été sollicité pour le prélèvement et l’étude de ces enduits. Une fois restaurés, ils viendront enrichir les collections du Forum antique de Bavay.

Une trompe gallo-romaine
Cette trompe droite gallo-romaine, en alliage cuivreux, reposait dans une fosse elle-même protégée et se trouve dans un excellent état de conservation. Protégé par un assemblage de bloc en calcaire bleu, il pourrait s’agir d’un dépôt votif. La date d’enfouissement est estimée au IIIe ou au IVe s. ap. J.-C. Une fois les pièces assemblées, la trompe devait mesurer au moins 2,80 mètres de long.
Cet objet pour le moins exceptionnel fait actuellement l'objet d'une série d'études au Centre de Recherche et de Restauration des Musées de France (C2RMF). Seules quelques trompes gallo-romaines avaient été mises au jour en France au XIXème siècle, mais selon les spécialistes, de mauvaises restaurations avaient été effectuées à l’époque et peu d’informations sur leur contexte de découverte ont été transmises. Cette nouvelle trouvaille permet donc d’éclairer des fragments et objets anciennement découverts sur les sites de Gaule romaine.

Une implication des habitants locaux
Une opération culturelle avec les collégiens Bavay, ma ville, mon patrimoine : ce dispositif est un projet expérimental à destination des établissements scolaires de Bavay qui a pour objectif d’associer les Bavaisiens à l’opération du parcours couvert.
Tout au long de l’année scolaire, les élèves des établissements scolaires de Bavay (le collège Jean Lemaire de Belge, l'école Atrium et l'école Notre Dame de l'Assomption) ont eu accès à des ressources offertes par les partenaires à travers les thématiques de l’architecture, de l’urbanisme, du patrimoine, du paysage, de la citoyenneté et de l’archéologie, afin de construire un projet pédagogique autour du Forum antique de Bavay. Prêts d’exposition, interventions en classe, visites ou encore ateliers pédagogiques ont rythmé l’année scolaire des jeunes Nordistes pour aboutir à la réalisation d’une capsule temporelle, en lien avec la compagnie de théâtre Maskantête en 2020. En 2022, les élèves proposent une exposition de leurs créations sans les lieux publics de Bavay et aux fenêtres des habitants.
Ce projet a impliqué un ensemble de partenaires : l’Education Nationale, le Conseil d’Architecture, d’Urbanisme et d’Environnement (CAUE), le service archéologie et patrimoine du Département du Nord, la Ville de Bavay et la Communauté de Communes du Pays de Mormal (CCPM).

Une mobilisation des commerçants bavaisiens
Les commerçants de Bavay ont été sollicités pour participer au « jeu du sesterce » créé par l’équipe du Forum antique de Bavay.
La semaine précédant la réouverture, du 7 au 14 mai 2022, 19 commerçants bavaisiens ont répondu présents pour participer à ce jeu. Durant toute cette semaine, ils sont invités à remettre à leurs clients des tickets à gratter afin de remporter une monnaie de Paris spécialement frappée pour la réouverture du Forum antique de Bavay. Celle-ci est à récupérer auprès de l'accueil le dimanche 15 mai 2022, journée festive de réouverture.

Programmation de réouverture
L’exposition temporaire
Du 14 mai au 8 novembre 2022, le Forum antique de Bavay, musée archéologique du Département du Nord présente l’exposition temporaire « M’as-tu vu ? Être et paraître à la romaine en Gaule du Nord ».
Cette exposition est l'occasion, pour le Forum antique de Bavay, musée archéologique du Département du Nord, de présenter une étude récente d’objets d'hygiène et de toilette de sa collection. C’est grâce au travail d’inventaire réalisé par Elise Vigier (Laboratoire ArAr, Lyon) que ces pièces exceptionnelles peuvent être exposées.
Le public est invité à s’interroger sur l’apparence à l’époque romaine et la diversité des moyens utilisés. Cette exposition met en scène, de la naissance à la mort, tous les objets utilisés pour la mise en beauté : fibules, parures, objets et pratiques de soins du corps, vêtements et accessoires, sans oublier une galerie de portraits. Ce sont tous ces éléments qui ont participé à la construction d'une identité individuelle et collective propre à cette région de l'Empire.

 



Maîtres d'ouvrages : Département du Nord
Maîtres d'œuvres : Explorations Architecture
Entreprises : Rabot Dutilleul (mandataire), Viry, SNBR Bureaux d'études Bollinger+Grohmann, Berim, Présence
Surface SHON : 6 400 m² (couverture)
Cout : 7,2 M€ HT 
Date de livraison : 2022

Perspective du projet<br/> Crédit photo : dr -  Perspective du projet<br/> Crédit photo : dr -   Vue d'ensemble du site  Coupe transversale  Trompe romaine en 2 parties ©D. Lampla, Département du Nord  Fouilles préventives ©D. Lampla, Département du Nord<br/> Crédit photo : Rault    Lionel  Trompe romaine ©D. Lampla, Département du Nord<br/> Crédit photo : Rault    Lionel  Restauration des enduits peints ©P. Houzé, Département du Nord<br/> Crédit photo : Rault    Lionel  Préparation bassin récupération des eaux de pluie ©C. Arnould, Département du Nord<br/> Crédit photo : Rault    Lionel  Début des travaux ©D. Lampla, Département du<br/> Crédit photo : Rault    Lionel  Installation des pilliers ©C. Arnould, Département du Nord<br/> Crédit photo : Rault    Lionel  Enduits peints ©P. Houzé, Département du Nord<br/> Crédit photo : Rault    Lionel  Installation des pilliers ©P. Houzé, Département du Nord<br/> Crédit photo : Rault    Lionel  Découverte des enduits peints ©P. Houzé, Département du Nord<br/> Crédit photo : Rault    Lionel  Préparation des bassins de récupération des eaux de pluie ©C. Arnould, Département du Nord<br/> Crédit photo : Rault    Lionel  Restauration des vestiges ©P. Houzé, Département du Nord<br/> Crédit photo : Rault    Lionel  Début des travaux ©D. Lampla, Département du Nord<br/> Crédit photo : Rault    Lionel  Toiture vue de drone ©C. Arnould, Département du Nord<br/> Crédit photo : Rault    Lionel  Pose des poutres ©D. Lampla, Département du Nord<br/> Crédit photo : Rault    Lionel  Restauration des vestiges ©P. Houzé, Département du Nord<br/> Crédit photo : Rault    Lionel  Début des travaux ©D. Lampla, Département du Nord<br/> Crédit photo : Rault    Lionel  Pose des poutres ©D. Lampla, Département du Nord Pose des poutres_2 ©D. Lampla, Département du Nord<br/> Crédit photo : Rault    Lionel  Préparation des bassins de récupération des eaux de pluie ©C. Arnould, Département du Nord<br/> Crédit photo : Rault    Lionel  Fouilles préventives ©D. Lampla, Département du<br/> Crédit photo : Rault    Lionel Restauration des vestiges ©P. Houzé, Département du Nord<br/> Crédit photo : Rault    Lionel  Début des travaux ©D. Lampla, Département du Nord<br/> Crédit photo : Rault    Lionel

VOIR ÉGALEMENT

>> Publiés par d'a
>> Projets des abonnés

Les articles récents dans Choix de d'a

Centre culturel Clément David, Roquevaire (13) Publié le 05/07/2023

Maîtres d'ouvrages : Commune de RoquevaireMaîtres d'oeuvres : Huitetdemi (mandataires… [...]

CO’Met - Arena, centre de congrès et parc des expositions Publié le 06/06/2023

Maîtres d'ouvrages : Orléans MétropoleMaîtres d'oeuvres : Ferrier Marchetti StudioEntr… [...]

Extension et rénovation partielle d'une maison familiale à Mantes-la-Jolie Publié le 16/12/2022

Maîtres d'ouvrages : privéeMaîtres d'oeuvres : Bérénice Curt Architecture, co-traitants : … [...]

Le Majestic - Scène de Montereau Publié le 23/11/2022

Maîtres d'ouvrages : Ville de Montereau-Fault-YonneMaîtres d'oeuvres : Atelier Novembre … [...]

CasArts - Grand Théâtre de Casablanca Publié le 23/06/2022

Maîtres d'ouvrages : Casablanca Aménagement S.A. / Egis Bâtiments InternationalMaîtres d'oeuvres… [...]

20 logements participatifs en volume capable sur un parking silo, Bordeaux Publié le 26/04/2022

Maîtres d'ouvrages : Le COL (Comité Ouvrier du Logement)Maîtres d'oeuvres :  Lemé… [...]

.

Réagissez à l’article en remplissant le champ ci-dessous :

Vous n'êtes pas identifié.
SE CONNECTER S'INSCRIRE
.
Clif JOAN   -  Directeur général le 04/09/2023

Offre de prêt entre particulier sérieux et rapide en Belgique ,France , Allemagne,suisse,canada
  Je suis Mr Joan Clif . Je vous soumets une offre de prêt entre particuliers, afin de vous permettre de régler des imprévus et réaliser vos rêves sans soucis.
J’écris mon texte sur ce site, afin de vous aider, c’est particuliers à obtenir un financement sérieux, rapide en transparence et traçabilité, mes conditions sont simple, pas de protocole. Je fais en effets des prêts entre particuliers et aux personnes pouvant respecter mes conditions. Alors si vous avez besoin d'aide veillée me contacter pour que je puisse vous faire part de mon offre. Mon taux d’intérêt est de 0,5% et il s’étend sur l’ensemble du prêt. Ma capacité d’emprunt est de 2 000€ à 8 000.000 €. Si vous désirez avoir plus d’information n’hésiter par … Mon adresse e-mail: lebeouf.frank33@gmail.com, lazarolydya@gmail.com mon watts app :+33644663769
Noté bien : Offre limitée compte tenu du capital disponible.      

> L'Agenda

Septembre 2023
 LunMarMerJeuVenSamDim
35    01 02 03
3604 05 06 07 08 09 10
3711 12 13 14 15 16 17
3818 19 20 21 22 23 24
3925 26 27 28 29 30  

> Questions pro

« In solidum » : jusqu’à quel point l’architecte doit-il être solidaire ?

Michel Klein, directeur général adjoint de la MAF, revient sur des condamnations in solidum disproportionnées à l’encontre des architectes mie…

25 ans d’expérience sur les grands projets universitaires qui montrent les limites des PPP et le …

Qu'il s'agisse de la récente construction de l'ENS Paris-Saclay, de la complexe restructuration du campus de Jussieu ou plus récemment du Campus Con…

MOP ou conception-réalisation, comment faire le bon choix ?

Pour les maîtres d’ouvrage occasionnels, puiser dans la palette des procédures de marchés publics tient souvent du casse-tête au moment de lance…