Pau : Réhabilitation du passage Carnot

Rédigé par Isabelle ARNAUD
Publié le 14/12/2023

© Quartiers Lumières

Article paru dans d'A n°313

Après les halles et le pôle de transmission occitan, le Foirail, l’installation de la Cité judiciaire et la reconfiguration de l’îlot Henri-IV, la création du passage Carnot métamorphose ce quartier. Délaissé pendant longtemps, il a été réhabilité et constitue désormais un des cœurs vivants de la ville, doté d’un éclairage conçu à l’image des passages parisiens du XIXe siècle.

Maîtrise d’ouvrage : Pau Béarn Habitat
Conception lumière : Quartiers Lumières
Matériel d’éclairage : Derksen et Selux

Le passage Carnot, conçu par l’architecte Alexandre Lacaze pour le compte de Pau Béarn Habitat, s’inscrit avant tout comme un nouveau lieu de vie qui souhaite dynamiser l’art dans le centre-ville de Pau en mettant en avant les métiers d’art. Une quinzaine d’artisans occupent les lieux, certains travaillent et vendent dans leurs espaces propres, d’autres partagent un même local.
« Le site, autrefois fermé, n’était visible et accessible pour le public que depuis la médiathèque, explique Lionel Bessières, concepteur lumière pour Quartiers Lumières. Ces 5 000 m2 constituaient une opportunité de créer un espace de verdure, piétonnier en cœur de ville et en lien avec l’ensemble des équipements publics qui l’entourent : le passage Carnot, l’école Henri-IV, la médiathèque André-Labarrère, la Ciutat-Transmetem – lieu dédié à la culture béarnaise autour de la langue, de la danse, des médias et de la transmission qui abrite l’école et le collège Calandreta –, la Cité judiciaire qui constitue une annexe du Palais de justice et accueille les services civils du tribunal judiciaire, le conseil des prud’hommes et le tribunal de commerce de Pau. »
Le site, classé bâtiment remarquable, se compose d’un édifice réhabilité, et d’une galerie vitrée qui relie la rue Carnot à la place Marguerite-Laborde.
 
Éclairer dans l’esprit des passages parisiens
Pour la galerie, Alexandre Lacaze s’est inspiré de l’architecture des passages parisiens du XIXe siècle en apportant une note très contemporaine, notamment dans les matériaux utilisés : une structure en acier Corten et des plaques de plâtre pour les arches, des bétons colorés au sol.
« Le concept de l’éclairage s’appuie à la fois sur l’architecture du lieu avec cette verrière qui laisse passer la lumière naturelle, et sur le principe d’un luminaire objet de décor assez présent en termes d’implantation dans des volumes très importants, explique Lionel Bessières. Considéré comme un extérieur, le passage devait (...)

> Photos

> Autres produits dans la même catégorie

Éclairage extérieur : co…

Plan sobriété énergétique, révision de l’ar…

Sobriété et inventivité

L’éclairage public, comme les professionnels l…

Port de Gallice à Antibes…

À l’entrée du cap d’Antibes et à deux pas d…

Hortus papyrifera, rue Viv…

Le jardin papyrifère de la BNF, de 1 900 m2, a é…

Efficacité et matière : …

Depuis le dernier guide sur l’absorption acousti…

Le réemploi par ceux qui …

Il y a deux ans, nous abordions le réemploi sous …

Apporter sa brique à l’…

L’agence BFV Architectes livre prochainement à …

Concevoir l’après : ent…

Paul-Martin Barbet est Diplômé en architecture e…

VOIR ÉGALEMENT

>> Actus brèves
>> Parcours
>> Photographes
>> Livres
>> Point de vue / Expo / Hommage
>> Concours
>> Le dossier du mois
>> Le Grand Entretien
>> Innovations
>> Produits utiles
>> Questions pro
>> Razzle Dazzle by Mehdi Zannad
>> D’A Lab - Design

Les articles récents dans Techniques

Éclairage extérieur : comment réinventer l'éclairage urbain ? Publié le 15/12/2023

Plan sobriété énergétique, révision de l’arrêté 2018 sur les nuisances lumineuses, Manifest… [...]

Sobriété et inventivité Publié le 14/12/2023

L’éclairage public, comme les professionnels l’appellent pour faire court, est un sujet dont on… [...]

Port de Gallice à Antibes : La détection comme alliée de la biodiversité Publié le 14/12/2023

À l’entrée du cap d’Antibes et à deux pas de la Pinède Gould de Juan-les-Pins, le port Galli… [...]

Hortus papyrifera, rue Vivienne à Paris Publié le 14/12/2023

Le jardin papyrifère de la BNF, de 1 900 m2, a été conçu par Mirabelle Croizier, architecte du p… [...]

La sélection de produits 2023 Publié le 14/12/2023

[...]

Efficacité et matière : sélection 2023 de solutions acoustiques Publié le 20/11/2023

Depuis le dernier guide sur l’absorption acoustique publié au début de la pandémie en mars 2020… [...]

.

Réagissez à l’article en remplissant le champ ci-dessous :

Vous n'êtes pas identifié.
SE CONNECTER S'INSCRIRE
.

> L'Agenda

Mars 2024
 LunMarMerJeuVenSamDim
09    01 02 03
1004 05 06 07 08 09 10
1111 12 13 14 15 16 17
1218 19 20 21 22 23 24
1325 26 27 28 29 30 31

> Questions pro

Quelle importance accorder au programme ? [suite]

C’est avec deux architectes aux pratiques forts différentes, Laurent Beaudouin et Marie-José Barthélémy, que nous poursuivons notre enquête sur…

Quelle importance accorder au programme ?

Avant tout projet, la programmation architecturale décrit son contenu afin que maître d’ouvrage et maître d’œuvre en cernent le sens et les en…

L’architecture au prisme des contraintes environnementales : le regard singulier de Gilles Perraud…

Si les questions environnementales sont de plus en plus prégnantes, les labels et les normes propres à l’univers de la construction garantissent…