Siège du groupe Veolia à Aubervilliers - Dietmar Feichtinger Architectes

Architecte : Dietmar Feichtinger Architectes
Rédigé par les architectes
Publié le 15/03/2017

Le nouveau siège de Veolia est un bâtiment qui souligne l’attractivité du Nord-Est parisien et les ambitions du Grand Paris. Il crée un cadre de vie optimal pour les utilisateurs futurs, un bâtiment «à vivre» avec des grands jardins intérieurs, des terrasses, des fenêtres qui s’ouvrent, des pare-soleils mobiles. C’est un ouvrage pérenne, robuste et durable marqué par une « matérialité directe », du béton apparent et du bois, des matériaux utilisés à l’état brut.

 

Un site stratégique, un projet unique

Le nouveau siège regroupe les trois métiers de Veolia sur un même site. Il rassemble plus de 2000 personnes pour plus d’efficacité, de cohérence et de partage. La cohabitation des bureaux, des commerces et des logements est un atout pour ce quartier, économiquement, socialement et culturellement.

A la jonction entre Paris et Aubervilliers, l’ancien site industriel est reconverti en pôle moderne de recherche et d’innovation. Le dynamisme et l’urbanité dense à venir, l’orientation de la parcelle, l’étendue du ciel et la proximité de l’eau offrent l’opportunité de traiter ce projet tel un «parc-campus», nourri d’une relation étroite entre un paysage et un lieu de travail.

La forme en U contribue à créer un lieu à la fois urbain et convivial tout comme protecteur et accueillant, avec les grands jardins intérieurs. Face au boulevard, le bâtiment devient représentatif, élément structurant d’une urbanité métropolitaine dense. La constitution d’un front urbain fort sur l’avenue Victor Hugo participe de la construction d’une continuité tout en constituant un écran sonore pour la parcelle.

Les jardins créés au cœur du bâtiment sur différents niveaux constituent une nouvelle géographie.

A l’est, le projet s’ouvre largement sur la darse et l’espace public, dévoilant son intériorité. Dans les niveaux supérieurs, les retraits successifs permettent de faire pénétrer le soleil et la lumière naturelle au cœur du projet. La volumétrie forme une entité conférant une identité forte au bâtiment.

 

Flexibles, modulables et permettant le travail en groupe ou individuel, des espaces multiples visent à favoriser la coopération et la circulation des idées. Ils reposent sur une occupation flexible de l’espace, par l’alternance de zones privées et communes, ouvertes et cloisonnées, opaques et transparentes. La trame de façade de 135cm, associée à la trame structurelle de 540 cm, permet une grande flexibilité des espaces, en plateaux ouverts ou cloisonnés.

 

La nature au cœur du projet

Le végétal est présent à chaque strate du bâtiment et crée différentes ambiances : des jardins au rez-de-jardin sur pleine terre avec des arbres de hautes tiges, des terrasses plantées au 1er et 2eme étages et des toitures végétalisées. Il est le fil conducteur du projet.

Les différents espaces extérieurs s’inspirent de milieux naturels en composant une mise en scène précieuse du végétal et constituant des îlots de fraîcheur. Les espèces sélectionnées changent de couleur au cours des saisons et modifient la perception des espaces.

Le bâtiment s'inscrit dans l'esprit du parc du millénaire et de ses espaces de bosquets fortement plantés, dans l'idée de constituer un patrimoine végétal.

La géométrie libre des jardins s’oppose à celle du bâtiment pour les mettre en valeur par contraste.

Le jeu des masses végétales dessine des espaces intimes et conviviaux permettant de s’extraire du contexte urbain pour se restaurer, travailler, se réunir, se détendre. Ces espaces végétalisés sont rendus accessibles et les salariés y bénéficient de vues agréables vers l’eau et la nature.

 

Le choix des espèces végétales a été fait en collaboration avec un écologue pour garantir un choix d’espèces indigènes, nécessitant un minimum d’entretien et favorisant la biodiversité.

Le projet crée des surfaces de pleine terre utilisées pour infiltrer sur place toutes les eaux pluviales excédentaires. Les dalles et toitures terrasses sont végétalisées de façon extensive et semi-intensive, générant ainsi une rétention d’eau supplémentaire préalable. Le coefficient d’imperméabilisation global de la parcelle après travaux est de 77% au maximum, laissant 23% de la surface où l’eau peut s’infiltrer.

 

Techniques et espaces intérieurs

L’innovation concerne aussi les équipements techniques. Dans les espaces de bureaux, la ventilation est obtenue par des panneaux placés en sous face de dalle. L’inertie du béton laissé brut permet d’assurer une atmosphère homogène et confortable. L’éclairage et le traitement acoustique sont intégrés dans les panneaux. L’absence de faux plafond permet des hauteurs libres de 305cm dans les bureaux. Les plateaux font 18m de largeur, permettant de disposer des bureaux en premier jour et une zone centrale en second jour principalement occupée par des salles de réunions, espaces de détente et archives.

Les matériaux sont conservés bruts. Les murs et plafonds apparents sont en béton clair, les sols des halls, des espaces de restauration, de l’amphithéâtre, de l’Agora et des paliers d’ascenseur sont en chêne clair.

Les escaliers sont situés en façade et largement vitrés sur l’extérieur. Ils apportent de la convivialité, favorisent les échanges et permettent des économies d’énergie concrètes et quotidiennes sur les ascenseurs.


La mise en lumière

Le projet nocturne propose de connecter l’intériorité du bâtiment de Veolia avec le bassin à l’extérieur. La cour intérieure paysagère est une continuité de la «trame noire» du bassin et conserve le vocabulaire lumineux des reflets de l’eau. Elle propose un autre paysage nocturne, subtile et plus calme qui intrigue et laisse à voir la profondeur de l’îlot.

Les façades situées le long de l’avenue Victor Hugo ont une valeur plus urbaine. Leur traitement nocturne –la mise en lumière des «twists» par un éclairage en pieds des lamelles -affirme le siège sur l'avenue.

Un gradient général de lumière permet une progression entre les façades urbaines et les jardins intérieurs. D’une lumière architecturale permettant de lire le bâtiment côté Victor Hugo, le projet bascule peu à peu vers une lumière plus vaporeuse mettant en valeur les jardins intérieurs.

L'ensemble de cette matérialité lumineuse diminue progressivement vers la Darse afin de mettre en valeur la luminosité qu'elle procure.

 

Une démarche environnementale exemplaire

L’immeuble est conforme aux meilleurs standards de développement durable et certifié HQE et BREEAM, ce qui signifie une consommation énergétique (électricité, gaz, chauffage urbain, climatisation) de 30% en dessous de la norme. Le projet est également projet pilote du nouveau label Biodivercity dont l’objectif est de promouvoir et de valoriser la biodiversité dans les constructions.



Lieu : 30 rue Madeleine Vionnet 93300 AUBERVILLIERS
Maîtres d'ouvrages : SCI 68 Victor Hugo

Maîtres d'oeuvres : DFA, Dietmar Feichtinger Architectes, architecte mandataire
Ingénierie : Ingérop BET structure, CVC, synthèse ; Arcora BET façades ; Etamine BET HQE ; ARCOBA BET électricité, ascenseurs, GTB ; Peutz & Associés BET acoustique ; Berim BET plomberie, restauration et VRD ; Artelia CEA, coordination de la MOE ; Vogt Landscape paysagiste ; ON conception lumière ; Vulcaneo BET sécurité incendie et accessibilité
Surface SHON : 48 300 m2
Coût : 121 M€ HT
Date de livraison : Juillet 2016

Siège du groupe Veolia à Aubervilliers - Dietmar Feichtinger Architectes<br/> Crédit photo : HURNAUS Hertha Plan masse<br/> Crédit photo : Dietmar Feichtinger Architectes - Plan du rez-de-chaussée<br/> Crédit photo : Dietmar Feichtinger Architectes - Plan d'étage courant, R+3<br/> Crédit photo : Dietmar Feichtinger Architectes - Coupe transversale<br/> Crédit photo : Dietmar Feichtinger Architectes - Coupe longitudinale<br/> Crédit photo : Dietmar Feichtinger Architectes - Face au boulevard, le bâtiment devient représentatif, élément structurant d’une urbanité métropolitaine dense.<br/> Crédit photo : HURNAUS Hertha A l’est, le projet s’ouvre largement sur la darse et l’espace public, dévoilant son intériorité.<br/> Crédit photo : HURNAUS Hertha La forme en U contribue à créer un lieu protecteur et accueillant, avec les grands jardins intérieurs.<br/> Crédit photo : HURNAUS Hertha Cette forme induit aussi un dialogue urbain et convivial, en rapport avec la darse.<br/> Crédit photo : HURNAUS Hertha Chacun des halls est en double hauteur, constituant des éléments forts sur l'avenue Victor Hugo et la rue Madeleine Vionnet.<br/> Crédit photo : HURNAUS Hertha Les plateaux font 18m de largeur, permettant de disposer des bureaux en premier jour et une zone centrale en second jour principalement occupée par des salles de réunions, espaces de détente et archives.<br/> Crédit photo : HURNAUS Hertha Les escaliers sont situés en façade et largement vitrés sur l’extérieur. Ils apportent de la convivialité, favorisent les échanges et permettent des économies d’énergie concrètes et quotidiennes sur les ascenseurs. <br/> Crédit photo : HURNAUS Hertha Les matériaux sont conservés bruts. Les murs et plafonds apparents sont en béton clair, les sols des halls, des espaces de restauration, de l’amphithéâtre, de l’Agora et des paliers d’ascenseur sont en chêne clair. <br/> Crédit photo : HURNAUS Hertha

VOIR ÉGALEMENT

>> Publiés par d'a
>> Projets des abonnés

Les articles récents dans Choix de d'a

Extension et rénovation partielle d'une maison familiale à Mantes-la-Jolie Publié le 16/12/2022

Maîtres d'ouvrages : privéeMaîtres d'oeuvres : Bérénice Curt Architecture, co-traitants : … [...]

Le Majestic - Scène de Montereau Publié le 23/11/2022

Maîtres d'ouvrages : Ville de Montereau-Fault-YonneMaîtres d'oeuvres : Atelier Novembre … [...]

CasArts - Grand Théâtre de Casablanca Publié le 23/06/2022

Maîtres d'ouvrages : Casablanca Aménagement S.A. / Egis Bâtiments InternationalMaîtres d'oeuvres… [...]

20 logements participatifs en volume capable sur un parking silo, Bordeaux Publié le 26/04/2022

Maîtres d'ouvrages : Le COL (Comité Ouvrier du Logement)Maîtres d'oeuvres :  Lemé… [...]

Réhabilitation et extension d'une ancienne ferme en haras d'élevage, Samer Publié le 25/04/2022

Maîtres d'ouvrages :  C.C. Desvres SamerMaîtres d'oeuvres :  Charlotte Siwiore… [...]

74 logements sociaux Jaurès Petit, Paris 19 Publié le 25/04/2022

Maîtres d'ouvrages :  Paris Habitat OPHMaîtres d'oeuvres :  archi5 (logements … [...]

.

Réagissez à l’article en remplissant le champ ci-dessous :

Vous n'êtes pas identifié.
SE CONNECTER S'INSCRIRE
.

> L'Agenda

Février 2023
 LunMarMerJeuVenSamDim
05  01 02 03 04 05
0606 07 08 09 10 11 12
0713 14 15 16 17 18 19
0820 21 22 23 24 25 26
0927 28      

> Questions pro

Et si on arrêtait de bosser ?

Apparu aux États-Unis après le covid, le phénomène de « la grande démission » marque une évolution du rapport au travail et la Fra…

Les ABF aussi en première ligne pour défendre le patrimoine contemporain

Rôle délétère de l’ANRU pour financer la destruction des logements, inquiétude devant la généralisation de l’isolation thermique des…

Détruire ou non ?

Faïence dans les halls, aplats colorés en façade, l’indigence des signes a trop souvent résumé la réhabilitation des barres des grands e…