Apporter sa brique à l’édifice, entretien avec Jean Bocabeille, BFV Architectes

Rédigé par Tarik ABD EL GABER
Publié le 12/10/2023

Article paru dans d'A n°311

L’agence BFV Architectes livre prochainement à Pierrefitte une résidence étudiante de 150 chambres et 32 logements en accession dont la façade comporte 1000 m2 de briques de réemploi. C'est une décision forte, en particulier pour un programme de logements.
d'architectures : À quel moment avez-vous décidé de mobiliser la filière brique de réemploi ?
 
Jean Bocabeille: au concours ! Nous l’avons remporté en développant un projet dont l'un des axes forts était l'usage exclusif de briques de réemploi pour le parement des façades.
La proposition a été validée par l'aménageur et la mairie. Notre rôle a été de porter l'initiatives malgré les réserves à l'époque de notre maître d'ouvrage. En toute logique, il nous a été demandé de favoriser l'apport de matière venue d'Île-de-France. Plaine Commune nous avait également fait part de leur projet de mise en place d’une plateforme de récupération des matériaux à ce même moment.
Nous nous sommes alors mis nous-mêmes à la recherche de gisements de briques de réemploi en Île-de-France, en parallèle des études avant le dépôt du permis de construire. Nous voulions montrer au maître d'ouvrage et à l'aménageur que la ressource était disponible et prête à l'achat.
 
d'a : C'est pourtant assez rare que les protocoles d'opération incluent l'achat des matériaux de construction avant une certaine quantité de vente des appartements, quelle a été la réaction du maître d'ouvrage ?
 
JB : Effectivement, nous aurions pu acheter la brique et la déposer sur la plateforme de Plaine Commune en attendant le démarrage du chantier mais nous n'avons pas réussi à convaincre le maître d'ouvrage. Nous étions trop en amont dans le processus habituel de réalisation du projet. Pour du réemploi, la ressource n'est pas toujours disponible au moment où l'entreprise désignée pour le lot rejoint l'opération. Nous nous sommes donc retrouvés coincés par la prudence d'un promoteur qui ne souhaitait pas risquer ses fonds propres pour acheter la matière, sans parler de l'inertie de l'investisseur venu du monde de la finance dont la temporalité n’est pas celle du projet.
 
d'a : Il y a deux ans nous parlions d'une opération pilote pour la réalisation d'une crèche dans le 20e arrondissement où, presque par hasard, vous aviez utilisé des encadrements de porte pour constituer une vêture de façade. Ici vous saviez dès le départ que vous alliez utiliser de la brique de réemploi. Les choses semblent quand même avancer ?
 
JB : Je pense qu'une prise de conscience est à l'œuvre du côté des maîtres d'ouvrage mais elle ne suffit pour le moment pas à éviter ce genre de blocage. 

(...)

> Photos

> Autres produits dans la même catégorie

Efficacité et matière : …

Depuis le dernier guide sur l’absorption acousti…

Le réemploi par ceux qui …

Il y a deux ans, nous abordions le réemploi sous …

Concevoir l’après : ent…

Paul-Martin Barbet est Diplômé en architecture e…

Les accompagnateurs

Les prescripteurs ne peuvent encore que trop rarem…

À l'interface, les interm…

Ces acteurs se positionnent comme des intermédiai…

Les (re) distributeurs

Ces acteurs de la filière réemploi proposent des…

Vers une production circul…

Au-delà du greenwashing de certaines démarches R…

Façades : de l'esthétiqu…

Juin et juillet 2023 ont été les mois les plus c…

La vertu du durable est-el…

En mars dernier, se tenait à Francfort-sur-le-Mai…

VOIR ÉGALEMENT

>> Actus brèves
>> Parcours
>> Photographes
>> Livres
>> Point de vue / Expo / Hommage
>> Concours
>> Le dossier du mois
>> Le Grand Entretien
>> Innovations
>> Produits utiles
>> Questions pro
>> Razzle Dazzle by Mehdi Zannad
>> D’A Lab - Design

Les articles récents dans Techniques

Efficacité et matière : sélection 2023 de solutions acoustiques Publié le 20/11/2023

Depuis le dernier guide sur l’absorption acoustique publié au début de la pandémie en mars 2020… [...]

Le réemploi par ceux qui le font Publié le 12/10/2023

Il y a deux ans, nous abordions le réemploi sous l’angle de sa crédibilité. Comment la filière… [...]

Concevoir l’après : entretien avec Paul-Martin Barbet, Artbuild Publié le 12/10/2023

Paul-Martin Barbet est Diplômé en architecture et doctorant dans le laboratoire AB.Lab au sein de … [...]

Les accompagnateurs Publié le 11/10/2023

Les prescripteurs ne peuvent encore que trop rarement convaincre seuls du bien-fondé d’une démar… [...]

À l'interface, les intermédiaires Publié le 11/10/2023

Ces acteurs se positionnent comme des intermédiaires entre les différents intervenants qui se renc… [...]

Les (re) distributeurs Publié le 11/10/2023

Ces acteurs de la filière réemploi proposent des solutions clé en main de réemploi de mobilier e… [...]

.

Réagissez à l’article en remplissant le champ ci-dessous :

Vous n'êtes pas identifié.
SE CONNECTER S'INSCRIRE
.

> L'Agenda

Décembre 2023
 LunMarMerJeuVenSamDim
48    01 02 03
4904 05 06 07 08 09 10
5011 12 13 14 15 16 17
5118 19 20 21 22 23 24
5225 26 27 28 29 30 31

> Questions pro

Quelle importance accorder au programme ? [suite]

C’est avec deux architectes aux pratiques forts différentes, Laurent Beaudouin et Marie-José Barthélémy, que nous poursuivons notre enquête sur…

Quelle importance accorder au programme ?

Avant tout projet, la programmation architecturale décrit son contenu afin que maître d’ouvrage et maître d’œuvre en cernent le sens et les en…

L’architecture au prisme des contraintes environnementales : le regard singulier de Gilles Perraud…

Si les questions environnementales sont de plus en plus prégnantes, les labels et les normes propres à l’univers de la construction garantissent…