Gio Ponti, une modernité italienne

Rédigé par Federico FERRARI
Publié le 03/12/2018

Immeubles Montecatini 1 (1935-1938) et Montecatini 2 (1947-1951), Milan

Article paru dans d'A n°268

On connaît surtout de Ponti le gratte-ciel Pirelli de Milan (1956-1960), la villa Planchart à Caracas (19531957) et la chaise Superleggera pour Cassina (1957). À découvrir jusqu’au 10 février au musée des Arts décoratifs, l’exposition « Tutto Ponti, Gio Ponti archi-designer » – des commissaires Sophie Bouilhet-Dumas, Dominique Forest et Salvatore Licitra – a avant tout le mérite de combler un vide : il s’agit là de la première rétrospective consacrée en France à Giovanni (dit Gio) Ponti (Milan, 1891-1979). Céramiques, verreries, mobilier, scénographies, revues, architectures : la muséographie met en scène la nature polyédrique d’un architecte capable de concevoir « de la petite cuillère à la ville », selon la célèbre formule d’Ernesto Nathan Rogers.

Si les œuvres de Ponti citées en ouverture constituent des icônes mondialement reconnues, la plus grande partie de sa production, notamment architecturale, tant en Italie que dans le reste du monde, demeure assez méconnue en France. L’architecte milanais n’a d’ailleurs réalisé qu’une seule œuvre dans l’Hexagone, au tout début de sa carrière : la villa Bouilhet, également appelée « L’Ange volant », construite à Garches en 1926 sur commande de Tony Bouilhet, patron de l’orfèvrerie Christofle. À peine un an auparavant, Gio Ponti s’était imposé à l’Exposition internationale des Arts décoratifs de 1925 en remportant le Grand Prix(...)

Les articles récents dans Point de vue / Expo / Hommage

Pour une architecture aussi belle que bonne Publié le 14/12/2023

Comme les années précédentes, le Prix d’architectures 2023 organisé par notre revue a suscité… [...]

« Le » Projet Publié le 14/12/2023

À l’heure où, contre toute attente, hashtag et big data remettent l’accent sur les mots, cette… [...]

« Géographies construites » : Paulo Mendes da Rocha à la Casa da Arquitectura de Matosinhos Publié le 04/09/2023

Il était temps qu’une exposition rende hommage à Paulo Mendes da Rocha (1928-2021), l’un des … [...]

Le grand oubli de la commodité Publié le 04/09/2023

Face à la catastrophe climatique dont l’opinion publique a largement pris la mesure avec la ter… [...]

Déconstruire, dit-elle « Le laboratoire du futur », 18e Biennale internationale d’architecture de Venise Publié le 29/06/2023

La Biennale internationale d’architecture de Venise, qui a ouvert ses portes en mai dernier, sembl… [...]

Architectures de la vie privée Monique Eleb [1945-2023] Publié le 27/06/2023

La professeure et chercheure, Monique Eleb est décédée en mai 2023. En plus des nombreux ouvrag… [...]

.

Réagissez à l’article en remplissant le champ ci-dessous :

Vous n'êtes pas identifié.
SE CONNECTER S'INSCRIRE
.

> L'Agenda

Février 2024
 LunMarMerJeuVenSamDim
05   01 02 03 04
0605 06 07 08 09 10 11
0712 13 14 15 16 17 18
0819 20 21 22 23 24 25
0926 27 28 29    

> Questions pro

Quelle importance accorder au programme ? [suite]

C’est avec deux architectes aux pratiques forts différentes, Laurent Beaudouin et Marie-José Barthélémy, que nous poursuivons notre enquête sur…

Quelle importance accorder au programme ?

Avant tout projet, la programmation architecturale décrit son contenu afin que maître d’ouvrage et maître d’œuvre en cernent le sens et les en…

L’architecture au prisme des contraintes environnementales : le regard singulier de Gilles Perraud…

Si les questions environnementales sont de plus en plus prégnantes, les labels et les normes propres à l’univers de la construction garantissent…