Gio Ponti, une modernité italienne

Rédigé par Federico FERRARI
Publié le 03/12/2018

Article paru dans le d'A n°268

On connaît surtout de Ponti le gratte-ciel Pirelli de Milan (1956-1960), la villa Planchart à Caracas (19531957) et la chaise Superleggera pour Cassina (1957). À découvrir jusqu’au 10 février au musée des Arts décoratifs, l’exposition « Tutto Ponti, Gio Ponti archi-designer » – des commissaires Sophie Bouilhet-Dumas, Dominique Forest et Salvatore Licitra – a avant tout le mérite de combler un vide : il s’agit là de la première rétrospective consacrée en France à Giovanni (dit Gio) Ponti (Milan, 1891-1979). Céramiques, verreries, mobilier, scénographies, revues, architectures : la muséographie met en scène la nature polyédrique d’un architecte capable de concevoir « de la petite cuillère à la ville », selon la célèbre formule d’Ernesto Nathan Rogers.

Si les œuvres de Ponti citées en ouverture constituent des icônes mondialement reconnues, la plus grande partie de sa production, notamment architecturale, tant en Italie que dans le reste du monde, demeure assez méconnue en France. L’architecte milanais n’a d’ailleurs réalisé qu’une seule œuvre dans l’Hexagone, au tout début de sa carrière : la villa Bouilhet, également appelée « L’Ange volant », construite à Garches en 1926 sur commande de Tony Bouilhet, patron de l’orfèvrerie Christofle. À peine un an auparavant, Gio Ponti s’était imposé à l’Exposition internationale des Arts décoratifs de 1925 en remportant le Grand Prix(...)

Les articles récents dans Points de vue / Expos

De l’intégrité, entretien avec Renzo Piano Publié le 11/03/2019

Renzo Piano nous reçoit dans son agence à Paris, dans une pièce remplie de livres qui savent… [...]

#BalanceTonCorb Publié le 03/12/2018

Trois ans après la polémique qui a voulu faire de Le Corbusier un néo-nazi, les principaux… [...]

L’art du chantier Publié le 03/12/2018

Dans la tradition des arts libéraux, depuis Alberti, les architectes considèrent que l’œuvre… [...]

Jean-Jacques Lequeu, l'insaisissable Publié le 30/11/2018

Regain de flamme pour l’obscur et extravagant Jean-Jacques Lequeu (1757-1826), à l’occasion… [...]

Robert Venturi, le vilain petit canard Publié le 02/11/2018

L’architecte Robert Venturi est décédé le 18 septembre dernier à l’âge de 93 ans à… [...]

Entretien avec Paul Robbrecht - Un sol pour la sculpture, un mur pour la peinture Publié le 02/11/2018

Paul Robbrecht nous reçoit dans un ancien dépôt de bois de la périphérie de Gand, où… [...]

.

Réagissez à l’article en remplissant le champ ci-dessous :

Vous n'êtes pas identifié.
SE CONNECTER S'INSCRIRE
.

> L'Agenda

Mars 2019
 LunMarMerJeuVenSamDim
09    01 02 03
1004 05 06 07 08 09 10
1111 12 13 14 15 16 17
1218 19 20 21 22 23 24
1325 26 27 28 29 30 31

> Questions pro

Transmettre ou ne pas transmettre son agence

En société ou libéral, quelles sont les questions qu’un architecte doit se poser en matière de transmission ? Daniel Seddiki, expert-comptable…

L'architecte et les jurys

Qui juge et que juge-t-on dans les jurys ? La loi Elan récuse les concours pour les logements sociaux. Le Grand Prix national d’architecture…

Spécial logement: La quête de la qualité architecturale de l'habitat social est-elle menacée?

La loi ELAN suscite de grandes inquiétudes au sein de la profession. Trois jeunes architectes, praticiens et enseignants, expriment leur crainte…