Les lieux de la mort, le grand tabou

Rédigé par Emmanuel BRETON
Publié le 12/10/2023

cimetière de Saint-Cyprien-sur-Dordogne

Dossier réalisé par Emmanuel BRETON
Dossier publié dans le d'A n°311

La mort pourrait paraître la chose la plus privée qui soit ; il n’en est rien. Pas davantage n’est-elle étrangère à la vie. Autre, pourtant familière, elle est l’horizon sans lequel la vie perd quelque chose de son sens. Souvent solitaire, à défaut d’être partagée, elle ne nous en est pas moins commune. La mort appartient à la vie et, si elle m’arrive à moi, ses rites en sont prescrits par les autres, elle est toujours sociale. Les lieux et les édifices de la mort – cimetières, chapelles, tombes et tombeaux – reflètent la place qu’elle occupe dans une société. Pendant un millénaire, du haut Moyen Âge au XVIIIe siècle, malgré des changements dans les modalités et les rites, la mort a été accueillie. À l’aube de la période contemporaine s’est esquissée une transformation profonde dont la radicale brutalité est apparue lors de la seconde moitié du XXe siècle – nous vivons dans un temps où la mort, tardive, invisible et passée sous silence, nous est devenue selon l’expression de Philippe Ariès « sauvage ».
D’une prise en charge symbolique religieuse, nous sommes passés à un paradigme médical. Dans ce changement, l’architecture n’a peut-être pas perdu les moyens de l’accompagnement qu’elle a jusqu’alors apportés aux vivants. En revanche, les codes se sont diversifiés, particularisés, singularisés. C’est la capacité à faire société dans cette diversité, jusque dans la mort, entre croyances religieuses plurielles et athéisme, qui doit aujourd’hui être interrogée.

Abonnez-vous à D'architectures
.

Réagissez à l’article en remplissant le champ ci-dessous :

Vous n'êtes pas identifié.
SE CONNECTER S'INSCRIRE
.

> L'Agenda

Juin 2024
 LunMarMerJeuVenSamDim
22     01 02
2303 04 05 06 07 08 09
2410 11 12 13 14 15 16
2517 18 19 20 21 22 23
2624 25 26 27 28 29 30

> Questions pro

« En décidant de ne pas tout transformer, tout change » - Entretien avec Alexandre Chemetoff

Réutiliser, transformer, restructurer, revaloriser… autant d’actions souvent recommandées quand les enjeux de l’époque incitent à retravai…

Vous avez aimé Chorus? Vous adorerez la facture électronique!

Depuis quelques années, les architectes qui interviennent sur des marchés publics doivent envoyer leurs factures en PDF sur la plateforme Chorus, …

Quelle importance accorder au programme ? [suite]

C’est avec deux architectes aux pratiques forts différentes, Laurent Beaudouin et Marie-José Barthélémy, que nous poursuivons notre enquête sur…