Mitoyennetés domestiques - 106 logements sociaux, commerces et parking, Pantin

Architecte : Jean et Aline Harari
Rédigé par Maryse QUINTON
Publié le 20/11/2023

Au cœur d’un projet urbain finement pensé, Jean et Aline Harari livrent 106 logements sociaux répartis en trois lots et autant de situations distinctes. Chacune est précisément observée, de manière à apporter une réponse architecturale circonstanciée. La cohérence globale s’exprime à travers l’usage généralisé de la brique massive et dans le soin des détails, cher à ces érudits du logement.

 
Souvent critiqué à juste titre, le principe de la ZAC peut encore se révéler – comme ici à Pantin – un outil efficace. À mi-chemin entre le métro (ligne 5, station Hoche) et la mairie, celle du centre-ville, conçue par les Ateliers 2/3/4/, est remarquable à plus d’un titre. Si la qualité des bâtiments réalisés est inégale, les principes fondamentaux de cette ZAC initiée en 2003 ont créé les conditions d’une mutation réussie du quartier, dans un contexte de profond renouvellement urbain. Son échelle d’abord, contenue et limitée à 3,5 hectares (7 hectares pour Chapelle International, 54 hectares le projet Clichy-Batignolles). L’attention portée à l’existant ensuite : un tissu urbain déstructuré qu’il ne fallait pas aseptiser. Ont ainsi été conservés des édifices en briques offrant leurs mitoyennetés et d’autres fragments du bâti pantinois : « Les architectures successives et diversifiées, caractéristiques du tissu cumulatif de la banlieue parisienne, résument Jean et Aline Harari, ordonné par un système d’espaces publics encore parfaitement lisible. » Celui-ci a été préservé et renforcé, de même que les gabarits adoptent une forme de familiarité. Il en résulte une ZAC qui mêle avec intelligence la richesse du tissu existant et la ville en train de se faire. Cette hétérogénéité n’a pas été gommée mais, au contraire, sanctuarisée. En somme, le genius loci qui fait défaut dans beaucoup de ZAC, outil juridique prisé par les acteurs de la fabrication de la ville, tendance libérale.
 
Trois situations urbaines
L’objectif de la ZAC était de créer une nouvelle centralité par la création de la place Olympe-de-Gouges qui accueille le marché plusieurs jours par semaine. Elle est bordée au sud par la Cité des métiers Hermès conçue par RDAI et, désormais, au nord par le passage piéton longeant l’opération de Jean et Aline Harari. Sur une parcelle trapézoïdale, leur intervention concerne trois lots distincts sur lesquels se répartissent 106 logements (du studio au T5) et des commerces. Trois lots et autant de situations urbaines singulières qu’ils ont précisément observées et étudiées, fidèles à leur façon d’appréhender le projet, et auxquelles ils ont finement répondu (...)



Maître d’ouvrage : SEMIP pour ICF La Sablière

Maître d’œuvre : Jean et Aline Harari, architectes ; Sulian Clément-Guillotin, chef de projet ; STUDETECH, BET TCE ; Tribu, BET environnemental

Entreprises : SCPE, entreprise générale ; OGIM, étanchéité ; ENG, électricité

Programme : 106 logements sociaux, 5 commerces, un parking résidentiel de 57 places, un parking public de 120 places

Surfaces : 6 756 m2 (surface habitable des logements), 781 m2 (surface utile des commerces)

Coût des travaux : 16,8 millions d’euros HT

Coût logement et parking résidentiel : 2 390 euros HT/m2 SHAB

 <br/> Crédit photo : MERCUSOT Antoine  <br/> Crédit photo : CAILLE Emmanuel  Plan du R+2

VOIR ÉGALEMENT

>> Choix de d'a
>> Projets des abonnés

Les articles récents dans Publiés par d'a

Le renouveau du pin d'Alep - Extension du tennis club et création d'une salle polyvalente, Coudoux (13) Publié le 20/11/2023

Maître d’ouvrage : mairie de CoudouxMaîtrise d’œuvre : Atelier Régis Roudil Architectes, Am… [...]

Little big architecture - Troquet, Quesnoy-sur-Deûle, Nord Publié le 20/11/2023

Maître d’ouvrage : Ville de Quesnoy-sur-DeûleMaîtres d’œuvre : Hart Berteloot Atelier Archit… [...]

Du régionalisme tempéré - Base Force 06, Levens, Alpes Maritimes Publié le 20/11/2023

Maîtrise d’ouvrage : département des Alpes-MaritimesMaîtrise d’œuvre : Atelier Combas archit… [...]

Une maison commune, Pantin Publié le 12/10/2023

Maître d’ouvrage : SCI Jack CoMaîtres d’œuvre : Plan Común (Kim Courrèges, Felipe De Ferrar… [...]

La fête peut commencer ! - Salle polyvalente Rosa-Bonheur, La Norville, Essonne Publié le 12/10/2023

Maîtres d’œuvre : Figures (Charlotte Billon, Thomas Bouchet, Brice Launay, avec Victorien Pouria… [...]

Case Study House dans le Tarn - Maison particulière M30, Roquemaure Publié le 12/10/2023

Maître d’œuvre : BAST (Laurent Didier, Mathieu Le Ny et Louis Leger)Maître d’ouvrage : privé… [...]

.

Réagissez à l’article en remplissant le champ ci-dessous :

Vous n'êtes pas identifié.
SE CONNECTER S'INSCRIRE
.

> L'Agenda

Décembre 2023
 LunMarMerJeuVenSamDim
48    01 02 03
4904 05 06 07 08 09 10
5011 12 13 14 15 16 17
5118 19 20 21 22 23 24
5225 26 27 28 29 30 31

> Questions pro

Quelle importance accorder au programme ? [suite]

C’est avec deux architectes aux pratiques forts différentes, Laurent Beaudouin et Marie-José Barthélémy, que nous poursuivons notre enquête sur…

Quelle importance accorder au programme ?

Avant tout projet, la programmation architecturale décrit son contenu afin que maître d’ouvrage et maître d’œuvre en cernent le sens et les en…

L’architecture au prisme des contraintes environnementales : le regard singulier de Gilles Perraud…

Si les questions environnementales sont de plus en plus prégnantes, les labels et les normes propres à l’univers de la construction garantissent…